2019-11-18T17:00:15Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/contrat%20sante/contratsante675.jpg

Actualités Publié le 18 novembre 2019

Nantes signe un deuxième Contrat Local de Santé

Lundi 18 novembre, un Contrat Local de Santé (CLSa) a été signé entre la Ville de Nantes et différents partenaires comme la Préfecture de Loire-Atlantique ou l’Agence Régionale de Santé. Quels en sont les objectifs ? Qu’offre t’il dans le quotidien des Nantais ? Décryptage. 

Un contrat Local de Santé pour coordonner les actions de santé publique sur le territoire.
Un contrat Local de Santé pour coordonner les actions de santé publique sur le territoire.

1. Pourquoi un Contrat Local de Santé ?

Contrairement à d’autres métropoles en France, la Ville de Nantes a fait le choix de conserver la santé publique au cœur des compétences municipales. Convaincue que la « Santé de tous se gagne à plusieurs », la collectivité a signé un Contrat Local de Santé, en 2012, avec différents partenaires comme l’Agence Régionale de Santé, la Préfecture des Pays de la Loire et Nantes Métropole. L’objectif ? Avancer collectivement et de manière coordonnée pour réduire les inégalités sociales ou territoriales en matière de santé, par le biais d’actions concrètes sur le terrain.

2. Comment se décline un contrat Local de Santé ?

Le CLSa se décline à travers un plan d’action en 5 axes : favoriser le bien-être psychique des Nantais, favoriser l’accès aux droits et aux soins des publics vulnérables, développer le parcours de santé de l’enfant, promouvoir des environnements favorables à la santé des Nantais et, enfin, favoriser le bien vieillir. Il sollicite également les propositions et l’expertise des habitants, par le biais d’un appel à projet annuel.

3. Pourquoi favoriser la prévention ?

La médecine moderne est performante mais coûte cher alors qu’un grand nombre de problèmes de santé peuvent être évités en adoptant une bonne hygiène de vie et de bons réflexes, dans une démarche personnelle ou collective. C’est pourquoi, les actions de prévention sont au cœur du Contrat Local de Santé.  

4. Qu’est ce que permet concrètement le CLSa ?

Le CLSa permet de sensibiliser les publics de tous les âges aux questions de santé. Du côté des enfants, tous les élèves reçoivent un bilan de santé, complété d’un bilan infirmier en CE2. Les parents sont invités à participer à des ateliers sur l’alimentation dans les multi-accueils tandis que les personnes âgées peuvent se rendre dans des restaurants intergénérationnels ou profiter d’animations et d’informations sur la santé dans les EHPAD.
Côté santé mentale, trois lieux d’écoute sont ouverts à Nantes Nord, aux Dervallières et à Malakoff. Les habitants sont également les bienvenus au café associatif d’usagers en santé mentale, géré par l’association le Nouveau Cap. Enfin, chaque année, des semaines d’informations sur la santé mentale (les SISM) sont organisées. Elles s’articulent autour de débats, d’expositions et de conférences.

5. Pourquoi signer un deuxième Contrat Local de Santé ?

Le premier Contrat Local de Santé étant arrivé à son terme, un deuxième contrat de cinq ans a été signé ce lundi 18 novembre. Aujourd’hui, cinq nouveaux partenaires se joignent à l’effort collectif : le département de Loire Atlantique, le CHU, la CPAM, le CCAS et l’Éducation Nationale.