2022-10-17T14:24:27Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/au%20chateau/Inde%20Reflets%20mondes%20sacr%c3%a9s%202%20%c2%a9%20David%20Gallard%20_%20800.jpg

Expos : les immanquables de l’automne à Nantes

ActualitésPublié le 17 octobre 2022

De l’Inde millénaire à la Taïwan contemporaine, en passant par le train au 19e siècle, focus sur trois expositions événements.

Image extraite des films Battle City © Chang Li-Ren.
Image extraite des films Battle City © Chang Li-Ren.

L’œil du cyclone

On parle le plus souvent d’elle comme d’un enjeu géopolitique. Alliée de l’Occident, Taïwan vit sous régime démocratique à 200 km des côtes de la Chine autocratique. Pékin, qui considère l’île comme une province rebelle, n’a pas renoncé à sa réintégration. Sur l'île pourtant, tout est calme en apparence et c'est ainsi qu'il faut comprendre le titre L’œil du cyclone. « Bien que les habitants y vivent sereinement, la conscience de ces tensions politiques, le sentiment d’instabilité et la préparation mentale au danger se traduisent au quotidien, dans l’éducation ou dans les exercices réguliers de mise en condition contre les attaques aériennes », souligne le lieu unique dans la présentation de l’exposition. Sept artistes présentent dans le grand atelier une quinzaine d’œuvres qui illustrent l'étrange coexistence entre fêtes et catastrophes. Images de rues désertées lors de simulations de raids, pupitres mécanisées symbolisant l’endoctrinement des jeunes élèves, vidéo futuriste, personnages enfantins illustrant la vacuité de vies régies par le capitalisme… ce « portrait culturel de Taïwan » oscille entre humour, dénonciation et tragédie.

Le lieu unique, jusqu’au 8 janvier 2023. Entrée libre. Plus d’infos sur le site du lieu unique.

L’exposition sur les trois religions natives de l’Inde a été construite en collaboration avec le Museo delle Civiltà à Rome © David Gallard / Le Voyage à Nantes.
L’exposition sur les trois religions natives de l’Inde a été construite en collaboration avec le Museo delle Civiltà à Rome © David Gallard / Le Voyage à Nantes.

Inde – Reflets de mondes sacrés

« Quand on questionne l’histoire de Nantes, l’Inde apparaît très vite avec ses fameuses indiennes, tissus que l’on retrouve dans la Traite atlantique notamment », explique Bertrand Guillet, directeur du château où est déjà présentée Aam Aastha, splendide série photographique de Charles Fréger. La nouvelle exposition temporaire « tente de dresser un portrait du sous-continent, avec ses richesses historique, culturelle, philosophique ». Point d’entrée choisi, les trois religions natives du sous-continent : l’hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme, apparues entre le XVe et le IVe siècle avant notre ère. L’originalité du propos est aussi de souligner les points communs entre ces trois « mondes sacrés », dans leurs concepts, pratiques, arts, etc. Le visiteur commence cette exploration dans une sorte de sas où tous les sens sont sollicités, avec la projections d’images en grand format, la reproduction de tissus chatoyants, musique et encens… À l’étage sont exposés 200 objets originaux issus des collections du Museo delle Civiltà de Rome. Images de cérémonies, évocation de temples, sculptures, peintures, bijoux, manuscrits enluminés... Il est même possible de s’essayer à quelques postures de yoga grâce à un dispositif interactif !

Château des ducs de Bretagne – Musée d’histoire de Nantes, jusqu’au 23 avril 2023. Plus d’infos sur le site du château.

"Wagons de chemin de fer à Arles" (détail), 1888, Vincent van Gogh © Musée Angladon – collection Jacques Doucet pour la Fondation Angladon-Dubrujeaud.

Le voyage en train

Au XIXe siècle, l’essor du chemin de fer bouleverse les vies, la société, les paysages. Le pays se couvre de rails, ponts, gares... qui vont bientôt inspirer les artistes. C’est ce que montre la nouvelle exposition du Musée d’arts de Nantes, soutenue par le Musée d’Orsay et labellisée « d'intérêt national ». « Elle explore la question du train non pas comme un objet économique ou social, ou comme une histoire de la technologie, mais comme un vecteur d'expérience », explique Sophie Lévy, directrice du musée nantais. La centaine d’œuvres visibles au 1er et 2e étage du Cube, réparties en six sections, témoignent de ces différents regards. On y admire entre autres un pont sur la Tamise impressionniste de Monet, les wagons provençaux peints par Van Gogh, une accumulation de réveils d’Arman... Parmi les curiosités, des croquis de paysages exécutés par la reine Victoria à bord de trains, une projection du Train arrivant en gare de La Ciotat, l'un des premiers films des Frères Lumière, des photographies des premières infrastructures ferroviaires françaises... La Salle blanche, au sous-sol, accueille une installation contemporaine de Corentin Leber. Pour prolonger la visite, rendez-vous au musée Jules Verne qui propose jusqu’au 5 mars un focus sur les chemins de fer dans les ouvrages de l’écrivain.

Musée d’arts de Nantes, jusqu’au 5 février 2023. Plus d’infos sur le site du musée.