2020-06-24T10:47:52Z https://metropole.nantes.fr/files/images/deconfinement/deplacer/tracage-velo-675.jpg

De nouvelles voies pour le vélo

Pour inciter les Nantais et Nantaises à pédaler et sécuriser leurs trajets, plusieurs pistes cyclables provisoires sont aménagées.

Depuis le 11 mai, une file habituellement dédiée à la circulation automobile est désormais attribuée aux seuls cyclistes sur le boulevard Guist’hau, le quai de la Fosse, les ponts Anne de Bretagne, Trois-Continents et Willy-Brandt. Le pont Saint-Mihiel est, lui, entièrement réservé aux modes actifs.
Depuis le 11 mai, une file habituellement dédiée à la circulation automobile est désormais attribuée aux seuls cyclistes sur le boulevard Guist’hau, le quai de la Fosse, les ponts Anne de Bretagne, Trois-Continents et Willy-Brandt. Le pont Saint-Mihiel est, lui, entièrement réservé aux modes actifs.

Le vélo, une solution pertinente pour se déplacer après le 11 mai ? C’est l’avis de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole qui aménagent des pistes cyclables et des zones piétonnes provisoires pour accompagner le déconfinement.

Pendant plusieurs mois, il sera nécessaire de maintenir des mesures de distanciation afin d’éviter le rebond de l’épidémie. Face à ces enjeux, « le vélo coche toutes les cases », notent la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) et l’association Place au vélo : « Distanciation sociale de fait, mais aussi remise en forme sur le plan physique, coût financier faible, sobriété carbone et spatiale… ».

Pour encourager l’utilisation de la « petite reine » et proposer une alternative aux transports en commun et à la voiture, Nantes Métropole a annoncé le 6 mai un plan d’action comprenant de nouvelles voies cyclables, des aides financières ou encore des services pour se remettre en selle : réparation, location, cours de vélo... « Les capacités de nos transports collectifs resteront réduites et insuffisantes, notamment aux heures de pointe.  C’est pourquoi nous devons, chaque fois que c’est possible, privilégier la marche à pied et le vélo », explique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, qui en appelle au civisme des Nantaises et des Nantais. Plus il y aura de vélos, moins il y aura de contacts dans les tramways et les bus, et moins il y aura de voitures, de risques de bouchons et de hausse de la pollution de l’air, soupçonnée d’aggraver les risques liés au coronavirus.

Des aménagements provisoires pour les cyclistes

La métropole nantaise dispose déjà de plus de 586 km de pistes et d’axes cyclables. Pour améliorer les conditions de circulation des cyclistes, sécuriser leurs trajets et accueillir des flux de vélos plus importants, elle accélère son calendrier d’aménagement.

Depuis le 11 mai, de nouvelles voies cyclables provisoires sont ouvertes :

Carte des aménagements cyclables pérennes et provisoires sur Nantes Métropole

« Ces aménagements temporaires sont réalisés avec des moyens peu coûteux et peuvent être facilement adaptés », précise le maire de Nantes. Au total, une trentaine d’axes temporaires vont voir le jour au cours de l’été 2020. Exemples ? La rue d'Allonville passe à sens unique et se transforme en "vélorue" d'ici septembre. Route de Clisson, des bandes cyclables d'1,50 à 2 mètres de larges sont aménagées sur plus d'1 km. Route de Vannes, le stationnement sur l'accotement est supprimé entre Morlière et Ferrière pour faire plus de place aux piétons et aménager des bandes cyclables. Le long du tramway ligne 2, un nouveau type d'aménagement vélo est expérimenté entre Courbet et Michelet : l'espace dédié au vélo sera matérialisé au sol et les automobilistes devront se déporter sur les voies de tramway pour doubler les cyclistes en toute sécurité, etc.

Des aménagements sont aussi prévus pour les piétons, aux abords de certaines écoles et centres commerciaux, afin de garantir la distanciation physique dans des secteurs tendus, et faciliter le stationnement des vélos.

Un comité de suivi associant la Métropole, les opérateurs de mobilité et les associations de cyclistes a été mis en place le 27 juin pour évaluer ces aménagements provisoires. Les citoyens sont également invités à donner leur avis cet été, afin de déterminer les aménagements à conserver ou les adaptations nécessaires.

Ça peut vous intéresser