2020-03-31T17:56:18Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/solidaire/vinc-etien-450.jpg

Actualités Publié le 31 mars 2020

Vincent et Étienne, étudiants solidaires

Ils participent aux distributions d’aide alimentaire, organisent l’entraide dans leur immeuble du quartier Port-Boyer, font les courses pour les personnes âgées… Ces deux étudiants ingénieurs multiplient les actions tournées vers les autres.  

Vincent Baron et Étienne de Guibert ont choisi de rester à Nantes pendant le confinement « pour donner de l’énergie à ceux qui en auraient besoin. »
Vincent Baron et Étienne de Guibert ont choisi de rester à Nantes pendant le confinement « pour donner de l’énergie à ceux qui en auraient besoin. »

Ils ont l’entraide chevillée au corps. Vincent Baron, 25 ans, et Étienne de Guibert, 22 ans, ont rejoint le dispositif KAPS, Koloc’ à projet solidaire, qui permet aux jeunes de s’investir dans la vie de leur quartier prioritaire en contrepartie d’un appartement à loyer modéré. « Nous avons organisé plusieurs événements à Port-Boyer, du foot avec les jeunes et des distributions de crêpes. Nous sommes par ailleurs bénévoles aux Restos du Cœur », explique Vincent, étudiant à l’École centrale. S’engager pour les autres en cette période de crise sanitaire était une suite logique. « Lorsque le confinement a été annoncé, nous avons pensé repartir dans nos familles mais nous nous sommes dit que notre place était à Nantes pour donner notre énergie à ceux qui en auraient besoin. »  

Distribution alimentaire et courses pour les voisins 

Depuis bientôt deux semaines, les deux colocataires se mobilisent sans relâche, « toujours en prenant des précautions, pour nous mais surtout pour les autres. »

Présents à la distribution de l’aide alimentaire organisée chaque midi au Wattignies Social Club sur l’île de Nantes, ils se rendent également plusieurs fois par semaine au siège social des Restos du Cœur, transformé en centre de distribution d’urgence. Engagés dans la vie de leur quartier, ils ont également créé un groupe Facebook pour organiser l’entraide dans leur immeuble. Ils y proposent leurs services pour les courses ou la pharmacie et mettent à disposition une imprimante pour les attestations de sortie. « Nous avons fait des courses pour une personne âgée. D’habitude, c’est sa fille qui s’en charge mais avec le confinement, c’est plus compliqué. Elle a apprécié le service et en retour, elle nous a donné des masques. » Et parce qu’il ne faut pas oublier de se faire plaisir en période de confinement, Vincent et Étienne ont distribué des chocolats à leur voisinage. Déposés sur chaque palier, avec un petit mot ! 

Ça peut vous intéresser