2020-04-01T11:42:01Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/des%20idees/machine-675.jpg

Actualités

À la recherche des mots justes…

Et écrire. Écrire, poser les mots sur nos sensations, nos émotions, nos sentiments, ce confinement… pour mieux se souvenir. L’exercice n’est pas simple, pour exprimer vos ressentis, voici trois astuces qui libéreront votre plume et votre imagination ! 

Trois remèdes faits main pour contrer l’ennui et garder des souvenirs du confinement
Trois remèdes faits main pour contrer l’ennui et garder des souvenirs du confinement

1. Écrire, chaque jour un petit peu…

C’est le pari d’Eulexis, qui propose un atelier d’écriture sur son fil Twitter (thread). Pour sa fondatrice Amandine, « proposer une activité créative quotidienne apparaît comme une évidence pour faire face à l’adversité, pour réguler son anxiété, pour s’autoriser à continuer de rêver » même confinés : autoportrait à base d’anagrammes, abécédaire géographique, calligramme, tautogramme ou encore portrait chinois, chaque exercice ludique met ainsi les mots sur une situation…

2. Écrire à plusieurs un jeu poétique

Les bibliothèques nantaises ont trouvé le remède pour combattre la solitude et l’ennui : participer au jeu littéraire des Cadavres Exquis Métropolitains de Nantes !

Sur la plateforme numérique, composez une œuvre à plusieurs, sans connaître les contributions précédentes, juste la dernière phrase… Et c’est ainsi que vous pouvez lire, un sourire en coin : « Un soir, Max enfila son costume de loup // mais Nina n'avait pas peur car même la nuit // il faisait chaud. Le vent souffla, emportant // l'angoisse du confinement // peut s'avérer bien amusante quand on rêvasse »

3. Écrire une (bonne) nouvelle

La librairie Durance et le théâtre de poche La Ruche vous invitent à raconter votre ville, votre quartier, votre rue, tous ces petits détails que vous aimez, « ces immeubles, ces jardins, ces enseignes qui sortent du quotidien,  vous épatent, vous ensorcellent... »
Confinés, vous avez le temps de choisir vos 800 mots, de rédiger la page A4 en police de caractère Times New Roman police 12 et d’envoyer votre nouvelle avant le 11 mai, à l’adresse contact@laruchenantes.fr 

Les textes sélectionnés seront mis en scène lors du festival littéraire de la Ruche, « Dernières récoltes », du 24 juin au 5 juillet 2020.