2020-02-07T15:26:48Z https://metropole.nantes.fr/files/images/participer/initiatives-citoyennes/bureaudelaterre/PYLegrand675.jpg
La ville bas carbone vue par Novabuild

La ville bas carbone vue par Novabuild

Novabuild, le cluster régional des entreprises du BTP a lancé son Appel à Solutions Climat en fin d'année dernière. A quelques jours de la fin de cet appel générateur d’innovations, Pierre-Yves Legrand, directeur de Novabuild depuis 2011, a répondu aux questions du Bureau de la Terre autour de la vi(ll)e bas carbone et des enjeux de la rénovation énergétique, engagement de la feuille de route suivi particulièrement par le cluster.

Bonjour Pierre-Yves, pouvez-vous nous présenter Novabuild ?
Bonjour, Novabuild est le cluster régional des entreprises du BTP, de l'immobilier et de l'aménagement urbain, qui a été créé en 2003. Il regroupe 400 adhérents, professionnels de la ville. Ce qui fait que Novabuild est le plus important cluster BTP de France et un des plus importants également des Pays de la Loire, toutes thématiques confondues.
Novabuild est un outil d'appui à l'innovation et un outil d'accompagnement aux transitions énergétiques, écologiques, sociétales et digitales. Avec nos adhérents, on s'interroge sur les façons de construire la ville, les bâtiments, en fonction évidemment des attentes des usagers, utilisateurs, qui changent énormément depuis quelques années et perturbent les façons de faire des professionnels. Nous les aidons à comprendre ces mutations et nous les accompagnons à mieux choisir les bonnes stratégies. Nous sommes en quelque sorte, les alliés des entreprises de construction. Et encore plus dans ce contexte de dérèglements climatiques.

Comment Novabuild travaille sur ces enjeux climatiques ?
Les adhérents de Novabuild ont pris conscience qu'ils étaient souvent les premiers émetteurs de gaz à effet de serre, d'énergie, de déchets et que parfois aussi ils étaient responsables de la perte de la biodiversité des territoires à cause de l'artificialisation des sols. Ça a été parfois dur pour les professionnels de prendre conscience qu'ils avaient cette grande part de responsabilité...  Mais aussi qu'une grande part des solutions pouvaient aussi dépendre d'eux, des nouvelles pratiques...
Notre objectif local, trouver les meilleures stratégies bas carbone pour que les entreprises divisent par 4 leurs émissions de gaz à effet de serre, et qu'on tienne l'engagement de réduire de 7% par an les gaz à effet de serre jusqu'en 2050.
Pour y arriver, il va falloir travailler avec l'ensemble des acteurs, entreprises mais aussi collectivités territoriales. Ce travail global et systémique c'est notre mission. Pour cela, Novabuild a proposé un cycle d'ateliers créatifs pour engager l'ensemble des professionnels à repenser la ville bas carbone. Parce que nous sommes persuadés que les solutions viendront aussi de l'intérieur, de nos entreprises. Ces ateliers participatifs permettent d'imaginer des nouvelles solutions pour construire les villes de demain.

C'est donc pour cela que vous avez lancé un Appel à Solutions Climat ?
Effectivement, du fait de l'urgence climatique, nous ne sommes pas en mesure de chercher des ruptures trop fortes et longues à installer, analyser, optimiser... Cet appel à solutions Climat permet de repérer toutes les initiatives, innovations pour répondre à la stratégie bas carbone et à la résilience des territoires.
Pour répondre aux enjeux climatiques, il faut atténuer. Enfin, on décide d'appuyer sur le frein pour éviter le mur. On arrête de détruire pour refaire du neuf, et on commence à penser rénovation énergétique, bâtiment passif, extension inédites avec des matériaux biosourcés, bas carbone.
Et parce que le réchauffement a déjà commencé, il faut aussi adapter les villes, les territoires. Faire des logements qui offriront une vie correcte malgré la hausse des températures. S'interroger sur comment adapter les bâtiments pour éviter d'en faire des lieux de souffrance, où il fait par exemple plus chaud dedans que dehors. Notre priorité reste le bien-être des personnes, leur qualité de vie, même si le nombre de jours à plus de 28°C vont doubler dans les 20 ans à venir.
Cet appel à solutions Climat est ouvert à tous, entreprises du BTP, start-up et/ou collectivités territoriales et vous pouvez déposer votre innovation jusqu'au 27 février 2020.

Quels sont, pour Novabuild, les autres engagements de la Feuille de Route Transition Énergétique à prioriser ?
Les premiers engagements qui encouragent la massification de la rénovation énergétique répondent à un sujet essentiel. Le carbone étant stocké dans les bâtiments, si on les détruit, on libère ce carbone et on augmente les consommations énergétiques ainsi que les gaz à effet de serre. Il faut donc les maintenir, les rénover, réduire les consommations énergétiques et ainsi garder les stocks carbone.
Les îlots de fraîcheur sont également un axe essentiel, qu'il faut travailler dès maintenant parce que végétaliser prend du temps, un arbre c'est long à pousser et pourtant c'est un climatiseur naturel incroyable. Nous devons remettre du végétal dans les villes trop souvent minérales, planter des arbres pas seulement en alignement, mais dans un continuum pour recréer des écosystèmes, retrouver la biodiversité, des insectes, repenser les trottoirs, les parkings pour du vert... Et aussi apprendre aux habitants à se reconnecter à la nature.
La feuille de route Transition Énergétique date de 2018 et finalement elle peut paraître déjà un peu obsolète, car les choses vont vite. Il faut penser trajectoire bas carbone, zéro artificialisation des terres, rénovation des bâtiments... Penser la ville réutilisable et adaptable.