2019-10-04T17:58:34Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20communautaire/CM04102019/pat-675.jpg

Actualités Publié le 04 octobre 2019

Déplacements, transition énergétique, alimentation… ce qu’il faut retenir du conseil métropolitain

Vendredi 4 octobre, le 4e conseil métropolitain de l’année examinait notamment le raccordement des lignes 1 et 2 de tramway et les objectifs concrets du projet alimentaire territorial.

voeu-800.jpg

Nantes Métropole déclare l’urgence climatique

Dans la foulée des mouvements citoyens de lutte contre le changement climatique, 34 collectifs ont interpellé la métropole nantaise. Après Londres, Paris, New York, Montréal ou Clermont-Ferrand, les  élus métropolitains ont adopté un voeu déclarant l’urgence climatique sur le territoire. “Les métropoles sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre”, a rappelé Fabrice Roussel, 1er vice-président de Nantes Métropole et maire de La Chapelle sur Erdre. Cette démarche a pour but d’interpeller le gouvernement pour l’inciter à déclarer lui aussi l’urgence climatique et à donner plus de moyen aux collectivités pour agir contre le changement climatique et ses conséquences.

pat-800.jpg

Le projet alimentaire territorial passe au concret

Adoptée le 5 octobre 2018, la feuille de route du projet alimentaire territorial fixait 8 engagements visant à donner aux habitants de la Métropole l’accès à une alimentation locale et durable d’ici à 2030. Sans prétendre, bien entendu, que le territoire peut devenir autosuffisant. Un an après, et au terme d’une démarche de concertation démarrée en 2016, 30 engagements chiffrés ont été adoptés en conseil métropolitain. Parmi ceux-ci, on citera ainsi :

Plus d'infos
mobilite800.jpg

Un débat public en 2020 sur la création de 3 nouvelles lignes de tramway

Le conseil métropolitain a décidé de saisir la Comission nationale du débat public au sujet de la création de trois nouvelles lignes de tramway. Le débat public, prévu en 2020, est une étape essentielle pour permettre la livraison de ces trois lignes en 2026.

L’interconnexion des lignes 1 et 2 se concrétise

En 2024, la connexion entre Ranzay et Babinière sera effective. À la suite de la concertation qui a eu lieu du 29 avril au 14 juin 2019, Nantes Métropole a décidé d’intégrer dans l’opération un cheminement dédié aux piétons et aux cyclistes.

Les contournements routiers d’Orvault et des Sorinières se précisent

Le conseil métropolitain a validé les programmes et les enveloppes des deux contournements mis en concertation le 11 mars 2019. Ces projets prévoient de nombreux aménagements pour dynamiser les centre-villes, en faire des espaces apaisés et de qualité pour tous les habitants

Plus d'infos
rap-dev-durable-800.jpg

Feuille de route transition énergétique : la Métropole avance

Issue du Grand débat, qui avait mobilisé 53000 participants en 2016 et 2017, la feuille de route transition énergétique prend corps, comme en témoigne le rapport développement durable 2018-2019 de la Métropole.

Si l’objectif “zéro passoire énergétique” est loin d’être accompli, 100 M€ seront investis d’ici 2030 pour la rénovation thermique des bâtiments. 14 copropriétés ont acté une rénovation énergétique entre janvier 2018 et juin 2019, soit 887 logements, et près de 400 ménages aux revenus modestes ou très modestes ont bénéficié d’une aide pour des travaux d’économie d’énergie.

Le Plan de déplacement urbain 2018-2027 développe quant à lui les mobilités, avec un réseau de transport plus performant, des matériels roulants et navigants plus propres (e-busway, navette à hydrogène) ou encore le développement d’infrastructures cyclables comme l’axe vélo Nord-Sud ou encore le lancement à l’automne d’un service de covoiturage intégré au réseau TAN.

De nombreuses actions ont par ailleurs été mises en place pour lutter contre le gaspillage alimentaire et le photovoltaïque a connu une forte accélération, avec désormais 160 000 m2 de surface installée sur le territoire. 

Plus d'infos
dob800.jpg

Débat d'orientations budgétaires : 460 millions d'euros d'investissement projetés pour le territoire en 2020

Le budget de Nantes Métropole pour 2020 sera discuté et voté lors du Conseil Métropolitain du mois de décembre. En attendant, les élus ont débattu ce vendredi 4 octobre à propos de la stratégie financière de la Métropole et de la santé économique de la Collectivité. Les élus ont constaté un recours maîtrisé à l’endettement (c’est à dire une capacité à se désendetter en moins de 7 ans), ainsi qu’un bon équilibre entre les dépenses (425 M€) et les recettes (585 M€) grâce à un contexte démographique et économique stable. Pascal Bolo, vice-président en charge des finances, a déclaré : « Notre choix politique est celui de maintenir le cap de l’investissement pour favoriser la cohésion sociale et l’aménagement durable du territoire et pour continuer l’effet d’entraînement positif sur l’économie. ». Ainsi, 460 millions d’euros d’investissement sont projetés pour le territoire en 2020.

Trois axes principaux sont mis en avant. Premièrement, le développement économique au service de l’emploi. Deuxièmement, l’engagement dans la transition écologique et pour la mobilité. Troisièmement, le développement de la proximité et la cohésion territoriale. Parmi les investissements les plus significatifs, on peut retenir : le renouvellement des matériels roulants et la participation à la construction et au financement de 2 000 logements sociaux par an.

Côté grands projets : les crédits permettant la fin des aménagements autour de la nouvelle gare et du jardin des Plantes seront débloqués. En parallèle, la feuille de route Transition énergétique sera mise en place, tandis que 30 Millions d’euros seront investis dans l’entretien quotidien des espaces publics et de la voirie.

Plus d'infos sur le budget 2020

Les élus se rassemblent pour demander l’évacuation du gymnase Jeanne Bernard et la prise en charge de ses occupants.

A l’invitation de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, 133 élus du départements, toutes tendances politiques confondues, ont signé un courrier adressé au ministre de l’Intérieur. Ce courrier appelle le ministère à faire évacuer le gymnase Jeanne Bernard, à Saint-Herblain, où près de 800 migrant sont regroupés depuis plusieurs mois, et de faire ainsi respecter la décision du tribunal administratif du 30 septembre.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, l’un de ses occupants, âgé d’une trentaine d’année. « Aujourd'hui, nous, élus du suffrage universel, dans une démarche républicaine dépassant nos appartenances politiques, vous demandons solennellement de prendre une décision à la hauteur de la situation, et d’engager la prise en charge des personnes présentes sur le site dans les plus brefs délais, afin de fermer ce campement devenu mortifère. »

Consulter le courrier envoyé au ministère de l’Intérieur

Consultez les 43 points à l'Ordre du jour de la séance du Conseil métropolitain du vendredi 4 octobre 2019 (PDF ; 71 Ko)