2022-08-30T10:05:20Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/chantier%20ete/parvis-gare-sud-800.jpg

Chantiers d’été : le parvis sud de la gare dévoile son nouveau visage

Actualités Publié le 30 août 2022

Transports, réseau de chaleur, électricité, voirie… De nombreux chantiers ont été réalisés cet été par la Métropole avec un investissement global de 33,3 millions d’euros. À Nantes, le parvis sud de la gare achève sa mue après deux ans de travaux.

Le nouveau parvis sud a été pensé comme une nouvelle place nantaise à l’interface des bords de l’Erdre et du secteur Malakoff – Pré Gauchet. © Thierry Mézerette pour Nantes Métropole.
Le nouveau parvis sud a été pensé comme une nouvelle place nantaise à l’interface des bords de l’Erdre et du secteur Malakoff – Pré Gauchet. © Thierry Mézerette pour Nantes Métropole.

Des bancs circulaires pour lire en attendant son train, trois tables en pierre pour pique-niquer, des bosquets aux essences locales… Le parvis sud de la gare achève sa transformation entamée fin 2020. Plus qu’un lieu de transit, l’espace a été pensé comme une nouvelle place nantaise à l’interface des bords de l’Erdre et du secteur Malakoff – Pré-Gauchet. En écho au parvis nord végétalisé, inauguré à l’automne 2019, l’aménagement fait la part belle à la nature en ville.

« On y retrouve des essences implantées dans le bocage ligérien en lien avec la Petite Amazonie : chênes, érables champêtres et sorbiers », commente Gérard Pénot, urbaniste (Atelier ruelle) en charge de la conception du projet conduit par Nantes Métropole Aménagement. Les arbres remarquables, comme le chêne et le pin au pignon de la Maison des compagnons et les magnolias du rond-point quai de Malakoff, ont été conservés. « Nous voulons anticiper la ville de demain, indique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. La ville de demain, à l’heure du réchauffement climatique, c’est évidemment une ville végétalisée avec plus de respiration. Nous aurons ici deux fois plus d’arbres avec 3550 mètres carrés d’espaces végétalisés. »

Les aménagements étaient présentés à la presse jeudi 25 août en présence de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, et de Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole en charge des stratégies de mobilité et des déplacements. ©Thierry Mézerette.
Les aménagements étaient présentés à la presse jeudi 25 août en présence de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, et de Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole en charge des stratégies de mobilité et des déplacements. ©Thierry Mézerette.
Des bancs circulaires encadrant des bosquets permettent de pique-niquer ou de lire en attendant son train. A terme, le parvis comptera 3550 mètres carrés d’espaces végétalisés. © Thierry Mézerette.
Des bancs circulaires encadrant des bosquets permettent de pique-niquer ou de lire en attendant son train. A terme, le parvis comptera 3550 mètres carrés d’espaces végétalisés. © Thierry Mézerette.
La nouvelle station de bus « Gare Sud » sera mise en service en octobre prochain. Elle accueillera la ligne 5 du busway, les chronobus C2 et C3 et la ligne 54. © Thierry Mézerette.
La nouvelle station de bus « Gare Sud » sera mise en service en octobre prochain. Elle accueillera la ligne 5 du busway, les chronobus C2 et C3 et la ligne 54. © Thierry Mézerette.
Au croisement du boulevard de Berlin et du mail Pablo Picasso, le rond-point a été réaménagé pour permettre aux lignes L5 et C3 de relier la gare via la plateforme en site propre sur le boulevard de Berlin. Un axe magistral vélo a également été créé. © Thierry Mézerette.
Au croisement du boulevard de Berlin et du mail Pablo Picasso, le rond-point a été réaménagé pour permettre aux lignes L5 et C3 de relier la gare via la plateforme en site propre sur le boulevard de Berlin. Un axe magistral vélo a également été créé. © Thierry Mézerette.

Une place au carrefour des mobilités

La première aubette est déjà visible, la deuxième sera installée très prochainement. Au pied de la mezzanine, un nouveau pôle d’échanges bus sera mis en service en octobre. Cette nouvelle station « Gare Sud » accueillera la ligne 5 du busway, les chronobus C2 et C3 et la ligne 54. Elle permettra l’accostage simultané de six bus.
Parallèlement aux travaux d’espaces publics, les deux îlots de part et d’autre du boulevard de Berlin, entre les rues Cornulier et Marcel-Paul, seront construits de 2022 à 2025. La construction de l’immeuble « Le Carrousel », pilotée par Nantes Métropole Aménagement et BâtiNantes, débutera en septembre. Le bâtiment abritera un pôle d’échange multimodal (PEM) de 14 000 m2 - gare routière de 15 quais, parking vélos sécurisé de 1200 places, cour de taxis de 50 places, 200 places pour les loueurs de voitures - ainsi que 12 000 m2 de bureaux. Sa livraison est attendue pour début 2025. Le futur parking courte durée sera construit de fin 2023 à fin 2025 à la place de l’actuelle gare routière provisoire. « La ville de demain, c’est une ville végétalisée qui fait la place aux mobilités douces. C’est aussi la ville des transports en commun et d’un espace public apaisé », souligne Johanna Rolland.

Le rond-point Picasso/Berlin réaménagé

Au croisement du boulevard de Berlin et du mail Pablo Picasso, des travaux sont réalisés depuis le mois de mai et jusqu’à fin septembre pour modifier l’aménagement du carrefour giratoire. Le nouveau fonctionnement va permettre aux lignes L5 et C3 de traverser tout droit pour desservir la gare via la plateforme en site propre livrée en 2020 sur le boulevard de Berlin Nord. Une nouvelle station « Berlin », située devant le parking Gare Sud 2, sera mise en service en octobre en lien avec la livraison du parvis sud. Nantes Métropole a profité de ce chantier pour réaliser une portion du futur axe magistral vélos. Cette piste bidirectionnelle de 4 mètres de large reliera la Moutonnerie au pont de Tbilissi.

Un nouvel îlot de fraîcheur quai Favre

Dans le cadre de l’opération « Ma rue propre », le pôle Nantes Loire, en lien avec les commerçants et l’association Plein Centre, intervient chaque été dans les rues commerçantes du centre-ville pour rénover l’espace public. Cette année, l’opération portait sur les rues de Guérande, Contrescarpe, Boileau, Rodier, des Poissonniers et le quai Favre. Situé au bord du canal Saint-Félix, à l’ombre de platanes, le site sera réaménagé pour créer un îlot de fraîcheur. Le projet comprend la repose des pavés d’origine à la place des enrobés, la création d’un espace vert en pleine terre d’une centaine de mètres carrés, l’installation d’assises en bois et la création d’une fontaine à boire.

Dans le cadre de l’opération « Ma rue propre », le quai Favre est réaménagé pour devenir un îlot de fraîcheur. Le projet comprend notamment la repose de pavés, la création d’un espace vert d’une centaine de mètres carrés et de nouvelles assises en bois. © Thierry Mézerette.
Dans le cadre de l’opération « Ma rue propre », le quai Favre est réaménagé pour devenir un îlot de fraîcheur. Le projet comprend notamment la repose de pavés, la création d’un espace vert d’une centaine de mètres carrés et de nouvelles assises en bois. ©Thierry Mézerette.

Les autres chantiers de cet été 2022

De nombreux chantiers ont fleuri dans la métropole nantaise cet été. Sur la ligne 1 du tramway, la plateforme dans le secteur de Halvêque a été rénovée en lien avec le projet urbain. Au terminus François-Mitterrand, les rails ont été allongés pour anticiper l’arrivée de nouvelles rames plus longues. Sur la ligne 2, les rails usés ont été remplacés dans la courbe Boissière située entre les arrêts Bourgeonnière et Boissière. Parmi les autres chantiers de l’été : le raccordement de l’Institut de recherche en santé (IRS) au réseau de chaleur Centre Loire, la rénovation du pont de la Rotonde ou encore le réaménagement de la route de Saint-Joseph et de la rue de la Papotière.