2022-06-23T11:05:32Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/vente-sociale/agence-vente-sociale-800.jpg

Actualités Publié le 23 juin 2022

Immobilier : une nouvelle agence pour acheter son logement moins cher

La Nantaise d’Habitations et sa filiale Coop Logis ont inauguré mercredi 22 juin leur première agence commune dédiée à la vente sociale et l’accession abordable. Située à deux pas de la gare de Nantes, elle propose des logements à des prix très inférieurs à ceux du marché.

Située au 24, mail Pablo-Picasso à Nantes, l’agence propose à la vente des logements anciens du parc HLM, ainsi qu’une offre dans le neuf. © Rodolphe Delaroque pour Nantes Métropole
Située au 24, mail Pablo-Picasso à Nantes, l’agence propose à la vente des logements anciens du parc HLM, ainsi qu’une offre dans le neuf. © Rodolphe Delaroque pour Nantes Métropole

C’est une première en Loire-Atlantique : un guichet unique pour la vente de logements anciens et neufs sous conditions de ressources. Installée depuis deux ans au cœur du quartier Malakoff – Pré-Gauchet, l’agence pilotée par la Nantaise d’Habitations et Coop Logis permet de répondre à la demande de logements sur la métropole nantaise.
« Notre territoire est dynamique avec plus de 9000 nouveaux habitants chaque année, il faut leur permettre d’accéder à un logement qui corresponde aux besoins du ménage et à ses capacités financières, rappelle Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’habitat venu inaugurer l’agence mercredi 22 juin. La Métropole a pris un engagement fort dans son Programme local de l’habitat avec la construction de 6000 logements neufs par an, dont 2000 en locatif social et 800 en accession abordable. »

1600 euros le mètre carré dans l’ancien

La Nantaise d’Habitations, spécialiste de la vente sociale depuis 1985, propose des logements anciens du parc HLM à 1600 euros le mètre carré en moyenne contre 4000 euros pour le marché privé. « 80 % des ventes sont réalisées au profit de locataires du parc social, indique Thomas Caudron, directeur général de la Nantaise d’Habitations. En moyenne, ils sont restés sept ans en locatif social avant d’accéder à la propriété. Ce sont souvent des mères célibataires et des jeunes couples. Les 20 % restants sont vendus à des tiers sous plafond de ressources pour éviter les effets d’aubaine. »
87 ventes sociales sont réalisées en moyenne chaque année pour un parc de 13 000 logements dont 88 % sont situés sur le territoire métropolitain. « Ce sont des logements vertueux sur le plan thermique. 83 % de notre parc est classé A, B et C. Des rénovations sont engagées pour le restant en D. Les logements sont également bien desservis par les transports. »

Acheter les murs sans le coût du foncier

L’agence propose également une offre dans le neuf via Coop Logis. Les logements y sont vendus en moyenne à 2800 euros le mètre carré contre 5000 euros habituellement, grâce au dispositif de location-accession. 120 à 130 contrats de réservation sont signés chaque année en Loire-Atlantique.
Le prêt social location-accession (PSLA) sera progressivement remplacé par le bail réel solidaire (BRS). Le principe du dispositif ? Acheter uniquement les murs de son logement sans le coût du foncier. Le terrain est la propriété de l’organisme de foncier solidaire Atlantique accession solidaire lancé en 2019. Les propriétaires paient une redevance de 9 euros par mois en moyenne pour le foncier. « Avec le bail réel solidaire, le prix de vente est encadré tout au long de la vie du logement alors que nous étions sur dix ans pour le PSLA, souligne Thomas Caudron. On évite l’inflation. »
Parallèlement à l’ouverture de l’agence, la Nantaise d’Habitations et sa filiale ont établi une charte commune d’engagements « Garantie+ » pour assurer un accompagnement privilégié des acquéreurs.

Pratique

24 mail Pablo Picasso, à Nantes.
Pour en savoir plus : nantaise-habitations.fr