2022-03-09T12:03:45Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/alpac/Michel%20Gautier%20Alpac675.jpg

Actualités Publié le 09 mars 2022

À Saint-Joseph-de-Porterie, l’Alpac anime la vie du quartier

L’Amicale laïque Porterie Athlétique et Culture a traversé la crise sanitaire et retrouvé quasiment le nombre d’adhérents qu’elle comptait il y a deux ans. Surtout, toutes ses activités ont repris.

Michel Gautier est le président de l’Alpac (crédit photo : Roberto Giangrande / Nantes Métropole).
Michel Gautier est le président de l’Alpac (crédit photo : Roberto Giangrande / Nantes Métropole).

Un peu d’histoire. Saint-Joseph-de-Porterie, ce quartier au nord de Nantes, fut longtemps un petit bourg rural. La construction de l’usine de locomotives des Batignolles, à la fin de la Première Guerre mondiale, bouleversa son visage. Puis lors des Trente Glorieuses, la poussée démographique que connaît l'agglomération nantaise transforme peu à peu en terrains à bâtir les anciennes tenues maraîchères, abandonnées à la suite des départs en retraite de leurs derniers exploitants. Des milliers de logements sortent de terre. En témoignent des opérations urbaines d'envergure Erdre-Porterie, en 2003, ou Champ-de-Manœuvre plus récemment.

1 300 adhérents, 24 sections

À Saint-Jo’, l’Amicale laïque Porterie Athlétique et culturelle ne connaît pas – trop – la crise ! Présidée par Michel Gautier, elle compte 1 300 adhérents pour 24 sections. « On va fêter les 11 et 12 juin les 90 ans de l’association. Le temps d’un week-end, c’est l’occasion de rassembler les bénévoles et les membres de l’Alpac. Le Covid a bousculé tout le monde. C’est important de se retrouver. » Dans un quartier en pleine mutation, l’Alpac reste une locomotive dans la vie associative locale : « Il y a un renouvellement de la population et nous l’observons dans nos rangs. Nous devons transmettre la mémoire de Saint-Jo’ à ces nouveaux habitants. » Un travail de mémoire que l’on peut notamment retrouver dans l’ouvrage Saint-Jo et les Batignolles. Histoires d’un quartier nantais paru en 2012 et que l’on doit au regretté Louis Le Bail, un ancien instituteur, militant laïc féru d’Histoire disparu fin 2020. Il fut également l’auteur de : Batignolles. Il y a cent ans, les cités en bois aux éditions du CHT.

Autre temps fort du calendrier de l’Alpac : la Corrida de la Beaujoire, courue fin décembre. Ici, pas de lâcher de taureaux, mais une course festive et colorée dont l’origine est brésilienne. « C’est en effet très festif et avec une dimension solidaire puisque cela nous permet d’aider une association liée à la défense de l’enfance. » Et depuis quelques années, la Corrida de la Beaujoire arpente les travées et tribunes de l'antre des Canaris, une singularité appréciée des participants !

Pratique

Suivez l’actualité de l’Alpac sur son site web :
alpacnantes.net

Tél : 02 40 25 21 38

Maison des associations / 478, route de Saint-Joseph-de-Porterie.