2022-02-23T14:38:48Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/police%20municipale/ceremonie-pm-675.jpg

Actualités - Mis à jour le 23 février 2022

Polices, plans d’actions, coopérations : 4 mesures pour la sécurité

Recrutement de policiers municipaux et nationaux, plan d’actions pour la place Mendès-France et la gare SNCF, création d’un Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) : tour d'horizon des mesures à venir pour 2022.

Jeudi 16 décembre : une cérémonie est organisée à la Manufacture pour l'accueil des nouveaux agents recrutés à la police municipale.
Jeudi 16 décembre : une cérémonie est organisée à la Manufacture pour l'accueil des nouveaux agents recrutés à la police municipale.

1 – 25 nouveaux policiers municipaux en 2022

Après 29 recrutements réalisés en 2021, la police municipale va engager 25 agents supplémentaires en 2022. Une  nouvelle étape dans l’objectif des 70 nouveaux policiers municipaux annoncés sur le mandat. « Le droit à la sécurité est un des piliers du pacte républicain et aujourd’hui, à Nantes, la situation doit s’améliorer. Mon appel du 1 pour 1 a été entendu : quand la Ville recrute 70 policiers municipaux, l’État affecte 70 policiers nationaux supplémentaires à Nantes », déclarait Johanna Rolland, maire de Nantes, lors de la signature du Contrat de sécurité intégrée avec l’État au printemps dernier. 
Cette hausse des effectifs va permettre à la police municipale de renforcer son action sur le terrain. Elle va notamment développer sa brigade d’îlotiers, avec une présence renforcée dans les 11 quartiers. Chaque année, la police municipale réalise plus de 25 000 interventions en moyenne, dont plus de 500 interpellations en flagrant délit.

18 nouveaux policiers nationaux à Nantes

Conformément aux dispositions prises dans le Contrat de sécurité intégrée (CSI), 18 policiers nationaux arrivent en renfort à Nantes. Accueillis à l'hôtel de police mardi 18 janvier par Didier Martin, préfet des Pays de la Loire, et Pascal Bolo, adjoint en charge de la sécurité et de la tranquillité publique à la Ville de Nantes, ils rejoignent la quarantaine d'agents déjà recrutés depuis la signature du CSI au printemps 2021. Au total, ce sont 70 nouveaux policiers nationaux qui seront affectés dans la Cité des Ducs de Bretagne d'ici la fin de l'année.

2 – Un plan d’actions pour la place Mendès-France ...

À cheval entre Nantes et Saint-Herblain, la place Mendès-France connaît une insécurité liée notamment au trafic de stupéfiants et aux rodéos urbains. Pour y faire face, Johanna Rolland, maire de Nantes, et Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain, signent un schéma de tranquillité publique. Celui-ci prévoit la création d’un Groupe local de traitement de la délinquance spécifique à Bellevue Nantes et Saint-Herblain. Piloté par le procureur de la République, il est chargé d’assurer un suivi judiciaire renforcé des jeunes majeurs les plus perturbateurs, d’organiser et d’intensifier les opérations des polices nationale et municipales, d’adapter la vidéoprotection ou encore d’aménager l’espace public en lien avec le projet du Grand Bellevue.

À noter

Le schéma de tranquillité publique a été signé le 23 février 2022. « Notre volonté commune, avec la Ville de Saint-Herblain, est de renforcer encore notre coopération, en ciblant en priorité la place Mendès-France qui concentre des difficultés tels que points de deal et occupations de halls d’immeubles, explique Denis Tallédec, conseiller municipal et métropolitain en charge de la prévention de la délinquance. Dans le contexte du projet Grand Bellevue qui vient d’entrer dans la phase opérationnelle des travaux, l’objectif de ce schéma est d’organiser au mieux la coopération pendant cette phase transitoire de travaux, sur une durée de 2 ans

3 – …. Et pour la gare SNCF 

Avec près de 12 millions de voyageurs par an, la gare de Nantes est un carrefour important et n’échappe pas aux incivilités et à la délinquance. Ce constat, partagé par la Ville de Nantes, la SNCF et la police nationale, abouti aujourd’hui à la signature d’une convention de partenariat. Concrètement, celle-ci engage les différents acteurs à mieux se coordonner en mettant en place une réunion mensuelle et des opérations conjointes sur le terrain une fois par semaine.

4 – Création du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance  (CISPD)

« La délinquance n’a pas de frontières », rappelle Denis Tallédec, conseiller municipal et métropolitain en charge de la prévention de la délinquance. Afin de mieux lutter contre l’insécurité à l’échelle métropolitaine, les élus nantais ont voté la création d’un CISPD. En complémentarité des Contrats locaux de sécurité et de prévention de la délinquance communaux, il permettra, par exemple, l’installation d’un observatoire sur la sécurité et de renforcer les actions et services mutualisés, comme la police métropolitaine des transports en commun ou le Centre de supervision urbain.

Une aide de la Région pour la vidéoprotection et la police municipale nantaise

326 000 euros. C’est le montant de l’enveloppe accordée par la Région des Pays de la Loire à Nantes Métropole, pilote de la vidéoprotection métropolitaine avec son Centre de supervision urbain. Cette aide va participer au déploiement de nouvelles caméras à Nantes, Saint-Herblain, Vertou et Basse-Goulaine. En parallèle, la Région va verser 60 000 euros à la Ville de Nantes pour l’équipement de sa police municipale (tenues, véhicules, moyens de protection…).