2021-07-08T14:05:23Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/CSU/CSU-675.jpg

Actualités - Mis à jour le 08 juillet 2021

[Vidéo] À la découverte du centre de supervision urbain

Grâce à ses agents et à son maillage de caméras de vidéoprotection, ce centre veille en permanence à la sécurité des biens et des personnes et à la prévention sur l’espace public. 

Quinze opérateurs œuvrent en permanence derrière les 184 caméras installées à Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Vertou et, courant 2021, Basse-Goulaine. © Patrick Garçon.
Quinze opérateurs œuvrent en permanence derrière les 184 caméras installées à Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Vertou et, courant 2021, Basse-Goulaine. © Patrick Garçon.

Il est un maillon essentiel dans la lutte contre l’insécurité. Ouvert en 2018, le centre de supervision urbain (CSU) de Nantes Métropole intervient quotidiennement pour veiller sur l’espace public, en lien avec les forces de l’ordre et la justice. Son atout ? « Ce n’est pas qu’un centre d’enregistrement : il est piloté en permanence par des hommes et des femmes », souligne sa responsable Catherine Ménétré. Mais comment fonctionne t-il concrètement ?  

Le CSU en chiffres

2018 création du centre de supervision urbain

1 600 extractions vidéo réalisées sur réquisition depuis son ouverture

1 300  recherches d’individus ou des véhicules en lien avec les forces de l’ordre