2019-08-28T09:45:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/bonus%20fidelite/bonusfid675.jpg

Actualités Publié le 28 août 2019

Un coup de pouce pour donner un coup de neuf à son logement social

Avec le Bonus fidélité travaux lancé cet été, Nantes Métropole Habitat propose à ses locataires « fidèles » jusqu’à 1500 euros d’aides pour améliorer le confort ou la décoration de leur logement. Environ 8000 foyers, installés dans leur appartement depuis plus de dix ans, sont concernés. Explications.

Solange Laquittant, locataire depuis plus de 24 ans d’un logement de Nantes Métropole Habitat aux Dervallières, est l’une des première à avoir déposé une demande de Bonus fidélité travaux pour refaire sa cuisine.
Solange Laquittant, locataire depuis plus de 24 ans d’un logement de Nantes Métropole Habitat aux Dervallières, est l’une des première à avoir déposé une demande de Bonus fidélité travaux pour refaire sa cuisine.

C’est quoi le « Bonus fidélité travaux » ?

L’idée est de donner un coup de pouce financier aux locataires installés depuis de longues années dans leur logement, pour l’embellir ou en améliorer le confort. «Ce dispositif, imaginé avec les associations de locataires, répond à une attente forte », explique Alain Robert, adjoint au maire de Nantes et président de Nantes Métropole Habitat (NMH). « Nous engageons de grands programmes de rénovation urbaine et NMH a un plan pluriannuel de travaux de 420 millions d’euros jusqu’en 2026 pour entretenir et rénover son parc de logements. Quand un appartement se libère, il est également remis à neuf avant d’être reloué. Mais pour ceux qui sont présents dans leur logement depuis plus de dix ans et qui souhaitent y rester, il n’y avait rien ». Le Bonus fidélité travaux va permettre à ces locataires « fidèles » de donner un coup de jeune à leur habitat. Sans se soucier du coût d’intervention d’un artisan. En effet, Nantes Métropole Habitat prend en charge 80 à 90 % du montant des travaux, jusqu’à 1500 euros maximum.

Quels travaux sont concernés ?

Recouvrir les sols, revoir les meubles sous éviers, ajouter de la faïence, changer de lavabo, d’évier ou de WC, refaire les tapisseries ou la peinture… L’aide permet de financer des travaux d’embellissement et de confort, en plus des réparations légalement à la charge du bailleur (changement de chaudière, entretien des cages d’escalier, ravalement de façade, isolation, robinetterie vétuste, etc.) « La participation du locataire est dégressive selon l’ancienneté dans le logement et le montant des travaux », précise Marc Patay, directeur général de NMH. Pour les locataires très fidèles, dans le même logement depuis plus de vingt ans, le bailleur prend en charge 90 % des travaux, avec un montant maximum de 1500 euros. L’aide est de 85 % pour les foyers installés dans leur logement depuis 15 à 20 ans, 80 % pour ceux qui y habitent depuis plus de 10 ans mais moins de 15 ans. Autre intérêt : le bailleur accompagne les locataires pour évaluer le coût et la faisabilité des travaux souhaités. Le chantier est ensuite réalisé par des entreprises agréées par Nantes Métropole Habitat, ce qui permet de se prémunir des arnaques et de bénéficier de tarifs négociés, donc plus avantageux.

Qui peut en bénéficier ?

Cette nouvelle aide s’adresse à tous les locataires installés depuis plus de dix ans dans un logement social de Nantes Métropole Habitat, soit environ 8 000 foyers. Pour en bénéficier, ils doivent bien sûr être titulaires d’un bail de location en règle et remplir toutes leurs obligations légales et contractuelles (ne pas avoir d’impayés de loyer, ne pas avoir causé de troubles, avoir une assurance en cours de validité, etc.)

Solange Laquittant, locataire depuis plus de 24 ans dans un immeuble HLM de la rue Georges de la Tour aux Dervallières, est l’un des premières Nantaises à avoir saisi ce coup de pouce. « J’avais l’intention de refaire ma cuisine, mais j’ai été malade et ne n’ai pas pu me lancer », raconte-t-elle. « S’engager dans des travaux, ça a un coût quand on ne peut pas monter sur un escabeau soi-même. Il faut acheter les matériaux, trouver les artisans, etc. Alors on laisse le temps passer et votre logement se dégrade ». Murs, plafonds, porte… Avec le Bonus fidélité travaux, Solange va pouvoir faire repeindre sa cuisine de fond en comble : « J’aurai l’impression d’avoir un nouvel appartement ! », sourit-elle. Grâce à son ancienneté, ce coup de jeune lui coûtera à peine 52 euros. 90 % de la facture (517 euros) est en effet pris en charge par le bailleur. « On peut payer en plusieurs fois, ça se voit à peine sur le budget du ménage  », précise Fari Salimy. Cette militante à la CSF, représentante des associations de locataires, prédit un beau succès au Bonus Fidélité travaux. « Cela permet d’améliorer son cadre de vie, même si on a peu de moyens ».

D’où est née l’idée de ce nouveau service ?

«En 2018, nous avons engagé une démarche participative avec les associations de locataires pour améliorer les services que nous apportons et tisser de nouvelles relations locatives», explique Marc Patay, directeur général de Nantes Métropole Habitat. Cette réflexion, baptisée « Un monde de services », a abouti à une trentaine de mesures, comme la mise en place début 2019 d’une « trask force propreté » pour lutter contre les dépôts sauvages, ou encore le lancement d’un plan de sécurisation des halls d’immeubles. « Le Bonus fidélité travaux était une attente forte de nos locataires», souligne Marc Patay. Lancé au cœur de l’été, elle a déjà enregistré une soixantaine de demandes. « C’est du gagnant-gagnant », assure Alain Robert. « Pour les locataires qui ont des revenus modestes bien sûr, mais aussi pour le bailleur social. Ce dispositif participera à l’entretien du patrimoine  de Nantes Métropole Habitat». C’est aussi un geste de reconnaissance fait en direction des locataires fidèles du logement social, qui jouent un rôle important au sein de leur immeuble, voir de leur quartier, salue Fari Salimy : « L’ambiance est bien meilleure quand il y a moins de turn-over dans un immeuble ! »

À noter

Où demander le Bonus fidélité travaux  ?

Les locataires doivent déposer une demande écrite auprès de Nantes Métropole Habitat, en remplissant le formulaire disponible :

  • Dans les agences de Nantes Métropole Habitat
  • Sur le site nmh.fr
  • Auprès du centre de relations locataires : 02 40 67 07 37.

Ça peut vous intéresser