2020-09-10T09:36:52Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/cosmopolis/cosmopmiller675.jpg

Actualités Publié le 10 septembre 2020

Cosmopolis décrypte les inégalités

Pour son temps fort de rentrée, l’espace international s’intéresse aux inégalités à l’échelle européenne et mondiale, en résonance avec le territoire local. Du 14 septembre au 11 octobre à Cosmopolis et hors les murs, le thème est décliné sous la forme d’expositions, conférences, films, spectacles, ateliers...

Inégalités territoriales, de richesse, d’accès à l’éducation, à la santé, aux ressources, à l’information, inégalités de genre, de races… sont au centre du « décryptage » de Cosmopolis (photo de l’exposition Johnny Miller).
Inégalités territoriales, de richesse, d’accès à l’éducation, à la santé, aux ressources, à l’information, inégalités de genre, de races… sont au centre du « décryptage » de Cosmopolis (photo de l’exposition Johnny Miller).

Le thème était fléché dès le début de l’année, mais trouve un écho particulier avec la crise liée au Covid-19. Quatre semaines durant, les inégalités seront mises en lumière par Cosmopolis, qui a rebaptisé son temps fort de rentrée « Décryptages ». Près de 15 000 personnes s’étaient rendues aux derniers temps forts proposés par l’espace international de Nantes, qui impliquent une cinquantaine de partenaires.

« Depuis une quarantaine d’années, les inégalités s’accroissent dans presque tous les pays du monde, rappelle Carole Reux, directrice de Cosmopolis. Le sujet se retrouve à l'agenda de rencontres et réflexions internationales. La pandémie du coronavirus a aggravé encore la situation de millions de personnes. Les pays qui en sont victimes voient leurs inégalités augmenter. »

Expos, conférences, films...

Inégalités de richesse, accès à l’éducation à la santé, de genre, de race, de ressources… vont bénéficier de ces « Décryptages » sous de multiples formes. « L’idée est d’avoir des points de vue d’artistes, d’experts, mais aussi de citoyens – et en particulier les jeunes », explique Carole Reux. Le temps fort se décline à Cosmopolis et dans une dizaine d’autres lieux de la ville (île de Versailles, Bottière, Nantes Nord, Halvêque. Bellevue…).

Cosmopolis accueillera une grande exposition pédagogique, conçue spécialement par Courrier international, qui publiait en 2019 un « Atlas mondial des inégalités ». Parmi les autres expositions, « Unequal scenes », des photos de Johnny Miller sur la ségrégation territoriale, « Rising Water », de Michele Spatari sur les équipements sanitaires publics à Turin, ou encore des dessins de presse de Daumier sur les droits des femmes.

Des conférences feront intervenir des experts, dont Jacques Lévy sur les inégalités spatiales, Louise Robin sur les thèmes riches/pauvres et blancs/noirs dans l’art, Bernard Lahire sur les enfants face aux inégalités scolaires. Mais la parole sera aussi donnée aux plus jeunes avec un concours d’éloquence, une « Débattle » animée par les centres Accoord de quatre quartiers, des cafés débats autour de la fracture numérique. Le programme comporte enfin une série de documentaires, dont « Push » sur les inégalités de logement, « Des femmes  et des hommes » de Frédérique Bedos, « Inégalités pour tous » sur les écarts de salaires.

Le programme complet est feuilletable ci-dessous :

Ça peut vous intéresser