2020-12-04T10:27:56Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/sante/CHU/1polechu675.jpg

Actualités Publié le 04 décembre 2020

Le CHU de Nantes inaugure son nouveau pôle de médecine physique et réadaptation

Situé sur le site de Saint-Jacques, ce pôle d’excellence dans la prise en charge du grand handicap a engagé une reconstruction complète de ses locaux. La première phase de travaux vient de s’achever. Visite en images.

Le nouveau pôle de médecine physique et réadaptation du CHU a été inauguré jeudi 3 décembre en présence de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Crédit : Patrick Garçon.
Le nouveau pôle de médecine physique et réadaptation du CHU a été inauguré jeudi 3 décembre en présence de Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Crédit : Patrick Garçon.
Spacieux et lumineux, le nouveau bâtiment facilite la circulation des personnes en fauteuil roulant. Crédit : Patrick Garçon.
Spacieux et lumineux, le nouveau bâtiment facilite la circulation des personnes en fauteuil roulant. Crédit : Patrick Garçon.
Conçu sur les principes d’accessibilité universelle, le nouveau pôle intègre des outils numériques pour renforcer l’autonomie des patients qui peuvent par exemple appeler un ascenseur via une application sur leur smartphone. Crédit : Patrick Garçon.
Conçu sur les principes d’accessibilité universelle, le nouveau pôle intègre des outils numériques pour renforcer l’autonomie des patients qui peuvent par exemple appeler un ascenseur via une application sur leur smartphone. Crédit : Patrick Garçon.
La salle de sport - badminton, escalade, basket, ping-pong - peut accueillir une trentaine de personnes en simultané. Crédit : Patrick Garçon.
La salle de sport - badminton, escalade, basket, ping-pong - peut accueillir une trentaine de personnes en simultané. Crédit : Patrick Garçon.
Le plateau technique propose des outils de rééducation et de réadaptation à la pointe. Dans la deuxième phase du projet, il intégrera la réalité virtuelle. Crédit : Patrick Garçon.
Le plateau technique propose des outils de rééducation et de réadaptation à la pointe. Dans la deuxième phase du projet, il intégrera la réalité virtuelle. Crédit : Patrick Garçon.

C’est un nouvel écrin pour un établissement de référence en France et à l’échelle européenne. Créé en 1978, le pôle de médecine physique et réadaptation (MPR) du CHU de Nantes accompagne chaque année plus de 10 000 patients en hospitalisation et en consultation. Certains sont accueillis pour des fractures, d’autres sont atteints de lésions de la moelle épinière entrainant tétraplégies et paraplégies.

Pour améliorer leur prise en charge, le CHU a engagé une reconstruction complète des locaux datant de la fin des années 70. La première phase de travaux s’achève avec la livraison du corps du bâtiment principal et du plateau technique. Soignants et patients ont emménagé fin octobre. « Le bâti se hisse aujourd’hui au niveau de la qualité des soins », souligne Philippe El Saïr, directeur général du CHU, lors de l’inauguration du nouveau pôle jeudi 3 décembre.

Renforcer l’autonomie des patients

Les locaux vieillissants et exigus ont laissé place à un centre spacieux et lumineux de 22 800 m2, conçu sur les principes d’accessibilité universelle. Les espaces sont larges et adaptés, facilitant la circulation des personnes en fauteuil roulant et des lits. Le nouveau bâtiment intègre également des outils numériques pour renforcer l’autonomie des patients. « Une personne sans aucune motricité est capable de prendre l’ascenseur toute seule via une application sur son smartphone », précise Brigitte Perrouin-Verbe, chef du pôle MPR.

Au premier étage, le centre accueille un plateau technique de rééducation et de réadaptation de 5000 m2, le double de l’ancien équipement. Il permet la rééducation simultanée de 140 patients par 70 professionnels de santé. « Dans la deuxième phase, ce plateau sera doté d’un matériel innovant avec des exosquelettes robotisés et de la réalité virtuelle pour travailler le mouvement et la posture. » Le plateau d’activités sportives - badminton, tennis de table, basket, escalade – peut accueillir une trentaine de patients simultanément. Côté balnéothérapie, la piscine est quatre fois plus grande, 20 m de long et 10 m de large, avec de nombreux accès adaptés à tous les types de handicaps.

Un lieu de vie pour se reconstruire

Au rez-de-chaussée, le hall d’intégration a été pensé comme un lieu d’échanges où se retrouvent les patients, leurs proches et les professionnels. « Au-delà de la technicité, nous aidons nos patients à se reconstruire, rappelle Brigitte Perrouin-Verbe. C’est dans cet esprit que nous avons créé cet espace de convivialité. Il sera bientôt complété par un salon de coiffure, un bureau des associations et un foyer de vie. »

Parmi les personnes soignées ici : Philippe Pozzo di Borgo, devenu tétraplégique il y a 27 ans à la suite d’un accident de parapente. Sa vie a inspiré le film « Intouchables ». Présent en visioconférence pour l’inauguration, le parrain du nouveau centre ne regrettera pas les anciens locaux, « l’hiver, on gelait, l’été, on avait très chaud ». Il salue surtout « les équipes d’exception » et « l’esprit de famille ». Un enthousiasme partagé par les jeunes patients du centre.

« Ce nouveau pôle montre que le service public hospitalier rime avec excellence et innovation, rappelle Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. Les principes de l’accessibilité universelle passent des mots au concret, ce sont des principes que nous portons pour la Ville et la Métropole. »
La totalité du bâtiment sera achevée en 2023. Coût de l’opération : 63 millions d’euros.

Ça peut vous intéresser