2020-10-09T16:47:05Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/cmcitesalle675.jpg

Actualités Publié le 09 octobre 2020

Au programme du conseil municipal : éducation, charte de déontologie...

Le conseil municipal se réunissait ce vendredi 9 octobre. À l'ordre du jour : transparence, le label “cité éducative” pour le Grand Bellevue, la nouvelle maison de quartier de la Halvêque-Beaujoire, la Libre Usine à Malakoff et le soutien aux acteurs culturels.

Compte tenu de la période de crise sanitaire actuelle, la séance se déroulait à la Cité des congrès de Nantes. Vous pouviez suivre la séance, en vidéo, en direct. Et vous pouviez commenter sur Twitter avec le hashtag #DirectNantes.

Une nouvelle Charte de déontologie pour les élus nantais

En juin 2014, la Ville de Nantes a été une des premières villes de France à mettre en place une telle Charte. Après Paris et avant Rennes. En ce début de mandat, Johanna Rolland et son équipe municipale souhaitent aller plus loin, en complétant la Charte de déontologie par de nouvelles mesures. Objectif : “Approfondir la transparence de l’action publique et l’exemplarité des élus”, souligne Bassem Asseh, premier adjoint au maire. Concrètement, cette nouvelle Charte de déontologie va plus loin, notamment sur le lien avec les citoyens et la prise en compte de l’exigence écologique. Elle repose sur cinq principes fondamentaux : l’intérêt général, la probité, l’impartialité, l’exemplarité, la transparence.

Cette nouvelle Charte, qui vient ainsi en appui à la Charte de l’élu local, a été soumise à l’approbation du Conseil municipal.

Une nouvelle Charte de la déontologie pour les élus nantais
sallehalveque800.jpg

Le projet de nouvelle maison de quartier à la Halvêque-Beaujoire se précise

Pour soutenir et développer les initiatives de collectifs et d’associations, la Ville a lancé la construction d’une nouvelle maison de quartier, en concertation avec les habitants et l’Accoord. Ouverte à tous début 2023, pour un coût de 7,8 M€, elle permettra d’offrir un ensemble de service de qualité pour la vie locale et le quartier. Ce nouvel équipement municipal, situé à l’angle du boulevard de la Beaujoire et de l’avenue de la gare Saint-Joseph-de-Porterie, à deux pas de la ligne 1 du tram, vient compléter le réseau de maisons de quartier et centres socioculturels de l’Accoord, qui seront ainsi au nombre de vingt-neuf à Nantes.

En 2023, une nouvelle maison de quartier à la Halvêque-Beaujoire
Fondsculture800.jpg

Fonds de soutien culture : plus de 800 000 € répartis sur plus de 60 structures

C’est une des mesures emblématiques prises par la Ville pendant le confinement, pour venir en aide à un secteur particulièrement affecté par la crise sanitaire. Un fonds de soutien aux acteurs culturels nantais, d’un montant de 1 million d’euros, a été mis en place en même temps que d’autres mesures de soutien (maintien des subventions accordées, exonération de loyers, paiement des prestations commandées…). À ce jour, ce sont au total 803  867  € de financements qui ont été mis en place au titre de ce fonds (693  867 € de subventions de fonctionnement et d’aide aux projets de relance, 100 000 € de subvention d’investissement, 10 000 € de crédits de prestations)... L’ensemble des secteurs artistiques et culturels ont pu bénéficier du fonds : arts visuels, théâtre, arts de la rue et du cirque, danse, cinéma, musique et patrimoine.

libresuinemalak800.jpg

La Libre usine, nouvel outil pour les artistes

Les élus nantais ont acté le projet de la Libre usine, porté par la Ville de Nantes, l’État et la Région. Ce nouveau lieu de création et de production pour le spectacle vivant, implanté à Malakoff, doit être livré cet hiver pour être opérationnel au printemps 2021. La Libre usine abritera un atelier de production de 286 m2, reproduisant la scène du lieu unique – gestionnaire du lieu – et pouvant accueillir du public jusqu’à 100 spectateurs, un studio de répétition de 108 m² ainsi que divers espaces administratifs et techniques. Si les professionnels de la culture sont les premiers destinataires, les associations du quartier évoluant dans le champ artistique pourront être accueillies à la Libre usine, après soumission de leur projet à un comité de sélection.

La Libre usine, nouvel outil pour les artistes
citeducative800.jpg

À Bellevue, on mise sur la réussite éducative des enfants et des jeunes

Depuis 2014, Nantes et Saint-Herblain construisent avec les habitants un projet de territoire unique : le Grand Bellevue. L’objectif ? Transformer ce quartier en profondeur pour améliorer le cadre de vie, la cohésion sociale et le développement économique. L’éducation tient bien sûr une place centrale dans le projet, c’est pourquoi des actions éducatives visant la réussite des enfants et des jeunes auront lieu dans sept écoles et trois collèges du quartier. Ces actions auront pour but de promouvoir la continuité éducative de la primaire au lycée, à renforcer l’attractivité des établissements scolaires ou encore à ouvrir ces établissements aux acteurs économiques du quartier. Labellisée « Cité Éducative », cette démarche sera accompagnée par l’État à hauteur de 1,050 million d’euros étalés sur 3 ans. Le Conseil municipal a voté la convention entre les différents acteurs, afin de valider cette labellisation.

À savoir

  • La retransmission vidéo du Conseil municipal commence dès le début de séance, à 9 heures. La rediffusion est accessible sur cette page en début de la semaine, suivant la séance du Conseil.
  • L'intégralité de l'ordre du jour et les délibérations du Conseil municipal de Nantes sont mises en ligne dans la quinzaine de jours suivant la date de la séance.