2020-02-19T09:33:41Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/breil/breil-plan-675.jpg

Actualités Publié le 19 février 2020

Au Breil, les habitants repensent le cœur du quartier

Après deux mois de rencontres et d’échanges sur le terrain, urbanistes, architectes et habitants ont esquissé les premiers scénarios de transformation du cœur de quartier du Breil.

Vendredi 14 février 2020, une soixantaine d’habitants du Breil ont commencé à esquisser, sur maquette, des scénarios de transformation du cœur de quartier.
Vendredi 14 février 2020, une soixantaine d’habitants du Breil ont commencé à esquisser, sur maquette, des scénarios de transformation du cœur de quartier.

En octobre 2019, la Ville de Nantes et Nantes Métropole ont lancé une étude sur le  Breil. Objectif ? Repenser le cœur de ce quartier populaire, après les violences qui ont réduit en cendres une partie des bâtiments en juillet 2018. Depuis, l’équipe d’architectes, urbanistes, paysagistes et sociologue du groupement TICA / 53 TER / Links / Alizés ont arpenté le terrain à la rencontre des habitants, associations, commerçants et professionnels. « Avant de proposer un projet, il était important de prendre le pouls de ceux qui vivent ici, animent le quartier ou s’y engagent», explique Claire Beauparlant, sociologue de l’équipe. Où sont les énergies ? Quelles sont les fragilités du Breil et, surtout, quelles sont les attentes de la population ?

Ce diagnostic de terrain a été restitué vendredi 14 février 2020 à la salle festive, à travers une exposition photographique nourrie de paroles d’habitants, suivie d’ateliers et d’une soirée-débat. Sur l'après-midi et la soirée, une soixantaine de personnes ont répondu présentes et ont commencé à esquisser, sur maquette, différents scénarios de transformation. « Chacun à des désirs particuliers. L’enjeu est de les mettre en commun pour trouver ce qui fait sens collectivement  », précise Claire Beauparlant. Sept tablées - composées d’habitants, jeunes et moins jeunes, de commerçants, etc. - se sont prêtées au jeu et ont donné corps à autant de projets différents.

Au préalable, Jérémy Gouellou, urbaniste, a rappelé le contexte : « Plusieurs questions se posent : il y a un local incendié en attente ; le projet d’habitat participatif avec une crèche, qui suscitait des oppositions, a été abandonné à son emplacement initial ; le devenir de l’église Saint-Luc, dont le diocèse a annoncé la vente ; mais aussi l’idée d'agrandir la bibliothèque du Breil-Malville. C’est le bon moment pour dessiner un projet cohérent. »

Une nouvelle vie pour l’église Saint-Luc ?

Parmi les différents scénarios, certains imaginent une transformation radicale, en donnant par exemple une nouvelle vie à l’église Saint-Luc. « L’idée serait d’en faire un lieu ouvert, festif, à l’usage du quartier mais aussi des habitants extérieurs, rapporte  Jérémy Gouellou. Reconfiguré, agrandi, le bâtiment pourrait devenir complémentaire du 38 Breil et de la maison de quartier ». L’édifice, construit en 1967 par l’architecte Pierre Pinsard, a été conçu à l’origine comme un lieu multifonctions, « au plus près de la vie sociale ». Les dix premières années, ce bâtiment classé patrimoine remarquable du XXe siècle a ainsi accueilli des concerts, des causeries ou des assemblées, en plus des offices. Dans l’avenir, l’un des groupes y verrait bien un pôle culturel, avec cinéma et bibliothèque. Les enfants rêvent, eux, à cet endroit d’une piscine !

Centre commercial, place-jardin et pôle santé/social

L’autre grand sujet de discussions, c’est le manque de médecin après l’incendie du local, et l’évolution du centre commercial « qui ferme aujourd’hui le quartier ». L’une des tablées suggère de  rapprocher les commerces du boulevard Pierre de Coubertin et de créer une ouverture piétonne vers le cœur du quartier. Un cabinet médical et des logements prendraient place dans les étages du bâtiment, avec des locaux associatifs tournés vers le quartier en rez-de-chaussée, « pour que le lieu vive en permanence et soit moins vulnérable ». L’actuelle place du Breil deviendrait quant à elle un grand jardin, avec au milieu une crèche et une bibliothèque. Plusieurs groupes imaginent de regrouper dans un nouveau bâtiment crèche, pôle santé, activités sociales et associatives. Certains défendent « des architectures plus rondes » dans ce quartier composé de barres d’immeubles très linéaires…

Sur la base de toutes ces idées, les urbanistes vont à présent travailler avec les services de la Ville et de la Métropole afin d’étudier ce qui est réalisable à court, moyen et long terme, d’un point de vue technique, mais aussi au regard du foncier disponible, des coûts, etc.

Les différentes options seront présentées cet été aux habitants. D’ici là, au printemps 2020, les deux locaux incendiés seront démolis. Les copropriétaires ont décidé de ne pas les reconstruire. La Ville de Nantes est en discussion pour racheter le terrain et travailler à un nouveau projet.

 

Pratique

Pour en savoir plus, participer à la réflexion ou donner son avis, contacter l’équipe de quartier Breil-Barberie au 02 40 41 61 60.

Ça peut vous intéresser