2021-01-25T14:11:16Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dialogue-citoyen/concertation%20tramway/concertationtrambus675.jpg

Actualités Publié le 25 janvier 2021

Tramway : c’est terminé pour la concertation « Trois lignes, un pont » 

Lancée le 26 octobre 2020, la concertation sur les trois futures lignes de tramway et la transformation du pont Anne-de-Bretagne s’est clôturée dimanche 24 janvier. Trois mois de dialogue, questionnements, informations sur un projet d’envergure…

concertationtrambus800.jpg

« À l’horizon 2030, nous visons à réduire la part des déplacements en véhicule solo », rappelait Bertrand Affilé, vice-président en charge des stratégies de mobilité et des déplacements à Nantes Métropole, lors de la première réunion publique du 24 novembre. « Pour cela, nous avons besoin de mailler plus efficacement le réseau de transports en commun en site propre, notamment les tramways, de relier davantage les communes et les quartiers entre eux, d’améliorer l’accessibilité aux grands projets urbains et de renforcer les capacités de franchissement de la Loire ».

Trois mois de concertation, 860 contributions

Pour donner son avis sur ce projet de trois nouvelles lignes de tramway et sur la transformation du pont Anne-de-Bretagne, les habitants étaient invités à poster leur argumentaire, individuellement ou collectivement, sur la plateforme Dialogue Citoyen. Pas moins de 772 contributions individuelles et 88 cahiers d’acteurs ont ainsi été collectés.

Et les internautes ont été nombreux à se mobiliser en janvier, surtout pendant les quinze derniers jours : 40 % des contributions individuelles et 61 % des cahiers d’acteurs ont été publiés depuis le 6 janvier ! Ce mois supplémentaire de concertation, accordé du fait du confinement de l’automne, aura donc été propice au dialogue et inspirant pour les habitants.

Des modalités bousculées par la crise sanitaire

À peine la concertation avait-elle commencé, le 26 octobre, qu’un confinement national était imposé, perturbant les occasions de rencontres initialement prévues : bus-citoyen sur les marchés de la métropole, balades-ateliers en bus ou à pied, réunion publique en salle… Mais le renforcement des consignes sanitaires n’aura pas atténué les efforts entrepris par l’équipe projet pour répondre aux questions des internautes : 3 réunions publiques en visio et en direct, 7 rendez-vous téléphoniques, 4 balades-ateliers avec drone et caméra embarquée sur un vélo, 1 médiatrice… Il a fallu rivaliser d’imagination pour ne pas rompre le dialogue et recueillir les argumentaires des habitants sur la pertinence des trois lignes, leurs prolongements en 2030, la transformation du pont Anne-de-Bretagne et la cohabitation des différents modes de déplacements.

Et après ?

Maintenant que la concertation est terminée, tous les comptes rendus et contributions ont été remis aux garants de la Commission nationale du débat public, Laurent Joseph et Alain Radureau. « Nous produirons, sous un mois, un bilan qui fera office de prise de recul sur cette démarche et sera rendu public, notamment jusqu’à la procédure de l’enquête publique », précise Laurent Joseph. Les élus métropolitains en prendront connaissance et décideront, lors d’un conseil métropolitain au printemps 2021, des suites argumentées qu’ils souhaitent y donner.

Ça peut vous intéresser