2022-06-01T09:50:21Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/lune%20rousse/artistesauboutdufil675.jpg

Actualités Publié le 01 juin 2022

Des histoires au bout du fil

« Un souffle d’art au creux de l’oreille ». C’est la promesse de la compagnie La Lune rousse, implantée à Bellevue et qui propose gratuitement des contes par téléphone. Un dispositif original et solidaire, qui établit une relation directe et personnelle entre les artistes et le public.

Et si vous vous laissiez tenter par la lecture d’une histoire au bout du fil ? © La Lune rousse
Et si vous vous laissiez tenter par la lecture d’une histoire au bout du fil ? © La Lune rousse

La Lune Rousse propose depuis 1991 spectacles et créations en lien avec l’oralité, « tout ce qui peut être dit sur une scène et qui n’est pas forcément du théâtre », explique Anne-Gaël Gauducheau, directrice artistique de la compagnie, installée à Bellevue, place des Lauriers. « C’est mon quartier et j’y ai passé mon Bac, au lycée Camus. »
« Les arts du récit sont le chaînon manquant entre les lieux de culture traditionnels et la culture populaire. Il y a une universalité de l’art du récit, porté par des conteurs. Et être à Bellevue, c’est logique et cohérent », poursuit Anne-Gaël Gauducheau.

Simple comme un coup de fil

Lors du confinement, les artistes ont été empêchés de travailler et les habitants ont souffert de solitude. « L’idée de raconter des histoires au téléphone est née ainsi. Et je voulais qu’il y ait non seulement des conteurs, mais également des comédiens et des musiciens. Parier qu’avec juste la voix, il y a une proximité et une intimité qui se créent, l’imaginaire se déploie, plus qu’avec l’image. Nous avons pu démarrer il y a un an cette action solidaire et gratuite » relate Anne-Gaël Gauducheau.

« Ce qui nous a étonné, c’est la diversité des publics, des Ehpads aux soignants, des familles aux amateurs de littérature. Ce qui les rassemble, c’est la curiosité et une soif de relations humaines. On n’est pas « SOS Amitiés » même si parfois les comédiens peuvent percuter l’intime de certaines personnes au bout du fil. »

La Lune rousse met l’accent sur la qualité des artistes avec qui la compagnie travaille. « La proximité avec les habitants du quartier et au-delà de Nantes, est également un gage de réussite de notre dispositif qui est appelé à s’ancrer dans la durée. »
Une quarantaine d’artistes sont mobilisés et depuis 1 an, plus de 1 000 coups de fil ont ainsi été donnés.

Pratique

Des histoires au bout du fil, mode d’emploi

1. Prenez rendez-vous simplement, sur la plateforme internet dédiée.
2. Le jour dit au créneau horaire fixé, un artiste vous appelle.
Attention, l’artiste choisi vous appelle en numéro masqué, un coup de fil dure 20 minutes en moyenne. La plupart du temps, vous ne savez pas quel sera le contenu de la séance : chanson, lecture, récit de tradition orale ou poésie… Laissez-vous surprendre !
Dispositif gratuit. À partir de 6 ans.

+ d’infos : histoiresauboutdufil.fr

L'info en +

Festival des Héroïnes des 7 lieux

Sortir des préjugés sur les quartiers populaires en allant dans des lieux insolites et dépasser les clichés que l’on peut avoir sur les contes : c’est la ligne suivie par ce festival. Concrètement, des spectacles sont programmés dans 7 lieux différents : l’Atelier des femmes en fil, la cuisine solidaire de Rapi ou même chez une habitante de Bellevue.
« C’est aussi l’occasion de (re)découvrir l’action de ces femmes qui agissent au quotidien pour l’intérêt général et le bien commun sur Bellevue. Les conteuses, quant à elles, viennent de France et d’Outre-mer. Je cherchais un répertoire qui interroge le féminin dans les contes. Il y a des héroïnes féminines dans les contes d’ici et d’ailleurs et avec des récit parfois millénaires » explique Anne-Gaël Gauducheau.
Jusqu’au 26 juin.

+ d’infos : histoiresvecues-histoiresrevees.fr