2022-06-21T16:48:36Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/enfance-education-jeunesse/pedt/journal%20phenomene/journal-phenomene-ecole-800-22.jpg

Publié le 21 juin 2022

Phénomène, le journal qui donne la parole aux enfants

L’autrice-illustratrice Charlotte Légaut intervient dans les établissements scolaires de la Métropole pour réaliser un journal trimestriel gratuit. À Nantes, les élèves des écoles Louise Michel et Gustave Roch ont planché sur le dernier numéro consacré au jeu. 

Créé en 2019, le trimestriel Phénomène met en valeur la parole des enfants. © Rodolphe Delaroque
Créé en 2019, le trimestriel Phénomène met en valeur la parole des enfants. © Rodolphe Delaroque

Mercredi 6 avril à l’école Louise Michel, sur l'île de Nantes. Sur le modèle des cartes si populaires dans les cours de récré, Zahina et Kélian, élèves de CE2, remplissent consciencieusement des cases pour définir « le parfait joueur, le parfait tricheur et le meneur de jeu ». Selon Zahina, un bon joueur a comme talent la « stratégie », comme qualité « l’intelligence » et comme (super) pouvoir « le feu » ! L’exercice vient clôturer 4 ateliers en classe et en plein air à la découverte du jeu sous toutes ses formes. Les dessins et les écrits des écoliers vont ensuite nourrir les pages du numéro de juin du journal Phénomène. 

Un journal par et pour les enfants

Ce trimestriel gratuit, soutenu par la Ville de Nantes, a été créé en 2019 par Charlotte Légaut, autrice-illustratrice. « Je me posais la question du sens de mon métier avec la surproduction dans le milieu de l’édition jeunesse. J’ai toujours travaillé avec les enfants et la question du bien vivre-ensemble me préoccupait. Les plus jeunes ont une manière de voir la vie qui leur est propre et on leur donne rarement la parole, j’ai donc eu l’idée de proposer ce journal d’expression pour mettre en valeur leur parole à travers des textes mais aussi des dessins et des jeux… » Après les thématiques du respect, des droits de l’enfant ou du corps, ce nouveau numéro dédié au jeu poursuit l’exploration du vivre-ensemble. « Les enfants ont repéré qu’ils passaient par une palette d’émotions qui va de la joie à la colère et au dégoût quand ils perdent, souligne Charlotte Légaut. Il faut verbaliser ces émotions car cohabiter harmonieusement demande à apprendre à les gérer. » 

Contrairement aux idées reçues, les plus jeunes n’ont pas que les écrans comme horizon. « Nous n’avons quasiment pas parlé de jeux vidéo, ils étaient surtout intéressés par des jeux collectifs qui servaient ensuite de matière aux dessins. » Confirmation avec Shanna, 8 ans « et demi », qui a « beaucoup aimé jouer au parc du Crapa. » Même enthousiasme pour Mathis-Evann : « Il y avait beaucoup de joie car ce sont des jeux différents de d’habitude. » Au sommaire de ce numéro : les remèdes à l’ennui, les émotions à travers le jeu, la cour de récré préhistorique et la cour de récré en 2022 ou encore les petits bonheurs du quotidien…

À noter

Découvrez le travail des enfants,  mis en page par Charlotte Légaut, avec le journal Phénomène du mois de juin. La version papier est distribuée aux jeunes habitants du quartier.