2019-09-06T10:49:25Z

Nantes, Ville la Nuit

Par son approche originale et son travail de concertation, Nantes est l'une des villes pionnières en France dans sa manière d’appréhender la Politique de la Nuit.

La nuit est un temps de quiétude ou d’inquiétude, de vie ou de survie… Au même endroit, au même instant, les points de vue peuvent être diamétralement opposés.

Pour répondre à des attentes qui peuvent sembler de prime abord contradictoires, la Ville s'attache à travailler sur les complémentarités et l'équilibre des différents usages.

C’est pourquoi, depuis 2014, la Ville de Nantes privilégie une politique de la Nuit concertée et co-construite.

Vers une complémentarité des usages de la Nuit

La Nuit est une temporalité particulière qui évoque craintes ou rêveries, mais c’est aussi un espace où les usages se côtoient et évoluent en fonction des saisons : il y a la ville qui dort, la ville qui s'amuse, la ville qui travaille ou encore la ville des « invisibles ».

Si les questions de sécurité et de tranquillité publique restent au cœur des préoccupations, la Politique de la Nuit à Nantes ne s’enferme pas dans cette simple approche : mobilités nocturnes, solidarités envers les personnes démunies, soutien à la culture et création de moments insolites sont autant de facettes explorées.

C’est cela, notre ambition à Nantes. Nous voulons concilier les différents usages de la nuit, de manière dynamique, c’est-à-dire en ne se contentant pas de les faire coexister, mais bien en créant des liens, des synergies entre eux.

Johanna Rolland, Maire de Nantes, Présidente de Nantes Métropole

Croiser les regards pour concilier les attentes

Pour lier les différents usages, la Ville mène depuis 2014 une politique participative, transversale et plurielle, avec la mise en place du Conseil nantais de la Nuit et la nomination d’un élu en charge de la politique de Nuit.

Le Conseil nantais de la Nuit, constitué de 300 personnes, rassemble 80 personnes en moyenne par rendez-vous. Il joue un rôle moteur dans la concertation, la mise en place de partenariats et la mutualisations de réflexions au sein de la via la plateforme Vie Nocturne avec :

Cette démarche prend plusieurs formes : ateliers de dialogue citoyen, actions conduites en partenariat, actions co-construites, financement d’initiatives dans le cadre d’un appel à projets.

À Nantes, nous considérons que la ville la nuit doit permettre la conciliation des temps. La vie nocturne se construit collectivement et les solutions mises en œuvre le démontrent. C’est cette démarche qui permet de dépasser une vision festive de la nuit trop réductrice.

Michel Bourdinot, chef de projet Ville la nuit