2021-01-27T10:16:34Z https://metropole.nantes.fr/files/images/culture-patrimoine/Youtubeurs/Charlie%20Danger675.png

Actualités Publié le 27 janvier 2021

Qui sont les Youtubeurs nantais à suivre ?

Les compteurs s'affolent pour leurs vidéos ! Voici un zoom sur des Youtubeurs nantais qui comptent, tous domaines confondus. Une liste largement enrichie par les suggestions des internautes.

Texte alternatif de l'image
Charlie Danger et ses 500 000 abonnés dépoussièrent les cours d'histoire.

Charlie Danger : la vulgarisatrice historique

Aventurière féministe, chasseuse de fake news, Charlie Danger dépoussière les cours d'histoire avec ses vidéos de vulgarisation historique et archéologique qu'elle propose sur sa chaîne YouTube "Les revues du Monde". Les guerrières vikings, la première "Instagrameuse" de l'Histoire, Hitler, la malédiction du pharaon, les cités perdues... Tous les sujets y passent, pour le plus grand plaisir de ses abonnés, toujours plus nombreux (500 000 actuellement) à voyager à travers le temps. Parallèlement au montage de ses vidéos, la Nantaise anime des conférences et participe à des expéditions scientifiques. 
Visiter la chaîne Les Revues du monde

Arkeo Toys : il déterre les jouets cultes des années 80-90

Tortues Ninja, Musclor, Goldorak, Ghostbusters, Pokemon... Sur sa chaîne YouTube lancée en 2016,  Romain, alias Arkeo Toys, "déterre les vilains petits secrets" des jeux, jouets, séries animées et émissions de télé qui ont marqué les années 80-90. "Le sujet peut paraître futile, pourtant, tous les grands succès en BD, cinéma et télé de la fin du 20e siècle sont étroitement liés aux produits dérivés qu'ils ont engendrés, et dont ils sont parfois issus", explique le trentenaire nantais, collectionneur depuis la sortie du premier Star Wars. Historiques détaillés, plans marketing foireux, accidents industriels... Ses vidéos fourmillent d'anecdotes croustillantes sur l'histoire et les coulisses de ces jouets cultes qui en disent long sur leur époque.
Visiter la chaîne Arkeo Toys

Kicco : le Nantais amoureux de sa ville

"Nantes, c'est la plus belle ville du monde !" C'est du moins ce qu'affirme le jeune Youtubeur Kicco qui raconte sur sa chaîne ce qui fait le sel de la ville natale de Jules Verne et de ses habitants, à travers des vidéos humoristiques suivies par 8 000 abonnés. Son nouveau projet ?  "Créer un lien fort entre Nantes et ses habitants en mettant en lumière les entreprises nantaises mises à mal durant la crise sanitaire, à raison de deux vidéos hebdomadaires". Diffusion prévue en tout début d'année. 

Visiter la chaîne Kicco

Maxwell : le spécialiste du Metal

"Le métal une source d'inspiration infinie !", s'enthousiasme Maxwell. Depuis 2011, ce spécialiste du métal sur YouTube décortique les différents courants de ce genre musical, voyage dans les coulisses de festivals européens, filme les collectionneurs et donne un coup de projecteur aux artistes émergents. Vlogs, documentaires, soirées jeux vidéos... Tombé dans la marmite du Metal à l'adolescence, le trentenaire nantais se réinvente sans cesse. Ses dernières créations ? "Kodex Metallum" (éd.  Gallimard), un ouvrage sur l'art des pochettes métal cosigné avec le youtubeur Alt 236 et "Les épées de l'Est", un reportage très documenté sur le rock pendant la Guerre froide.
Visite la chaîne Maxwell

Why Doc : le généraliste qui vulgarise la médecine

"Rendre les informations médicales accessibles aux patients", c’est le souhait du Dr Corentin Lacroix, médecin généraliste dans l'agglomération nantaise. Créateur du site Whydoc.fr, il permet au grand public comme aux étudiants de s'informer sur de nombreux sujets de santé : hypertension, asthme, vaccin, gale, coronavirus, grâce à des vidéos ludiques, pédagogiques et gratuites qu'il produit lui-même depuis 4 ans. La qualité éducative et scientifique a attiré l'attention de la CPAM des Pays de la Loire et une collaboration s'est créée pour travailler sur des sujets d'envergure. Prochaine vidéo issue de ce partenariat : le diabète !
Visiter la chaîne Why Doc
 

Touny : le cabinet de curiosités

Quand il ne se lance pas dans le récit d'histoires incroyables (« les affaires les plus étranges jamais résolues », « les bateaux fantômes »), Touny s'adonne à quelques expériences comme hacker son empreinte digitale ou construire un détecteur de particules avec une chambre à brouillard sur sa chaîne You Tube suivie par 594 000 abonnés. « J'ai la chance d'avoir eu comme grand-père Michel Bigey, qui a innové pour la ville de Nantes en remettant le tramway au goût du jour. Il m'a ouvert l'esprit de par son travail spectaculaire, ses projets, et les voyages en bateaux que nous avons fait ensemble. Tout cela a contribué à mon esprit de création », confie le Nantais.

PV Nova : la musique décomplexée

PV Nova a plus d'un tour dans son sac. Musicien multi-instrumentiste, acteur et producteur français présent depuis 12 ans sur You Tube, le Nantais s'est fait connaître grâce à ses vidéos de vulgarisation des styles musicaux. Son idée de génie ? Avoir décliné le morceau « Get Lucky » de Daft Punk, dans tous les styles (jazz, new wave, folk...) qui ont traversé le XXè siècle ! Une reprise visionnée plus de … 19 millions de fois ! Toujours très actif sur sa chaîne You Tube suivie par 500 000 abonnés, il a depuis publié trois albums et s'adonne principalement à la composition de musique de films. En 2018, il s'est illustré en lançant l'Internet Orchestra, une troupe rassemblant huit musiciens qu'il a lui-même recrutés via un casting sur You Tube et qui cartonne partout où il passe ! Prolifique, il vient également de sortir une fiction d'aventure intitulée Gaia 2222.

Hugo Lisoir : l'actualité spatiale décryptée

Depuis 2017, Hugo Lisoir et son frère Maxime décryptent l’actualité spatiale sur leur chaîne YouTube, plébiscitée par 350 000 abonnés, dont l'humoriste Kyan Khojandi ! Exploration du système solaire, vol habité ou encore découvertes d’exoplanètes sont épluchés dans 2 à 3 formats de vidéos hebdomadaires. Ces derniers mêlent vulgarisation scientifique et voyage spatial dans le but de comprendre les dernières évolutions du secteur spatial. En 2021, les deux frères ont sorti un livre 2040 : tous dans l’espace (Broché), ainsi qu'un jeu de société (Apogée), qui s'intéresse au domaine du « New Space."

L'entourloupeur : l'as des morceaux parodiques

Passionné de musique et multi-instrumentiste, David compose des « entourloupes musicales » en clin d’œil à ses groupes préférés Sum 41, Rammstein et bientôt Stupeflip. « L'idée de base est de faire un tutoriel pour jouer tel style de musique ou comme tel groupe, un mélange de vulgarisation et d'humour comme le fait Stevie-T, le Youtubeur canadien qui m'a donné envie de faire des vidéos », explique le musicien. J'essaie de varier un maximum les styles de musique pour surprendre mes abonnés même si le Metal reste un pilier de la chaîne ». Décalées, ses vidéos pédagogiques ont rapidement réunies un grand nombre de spectateurs. L’année dernière, il a réalisé une investigation poussée dans les coulisses du Hellfest, un reportage décalé qui a fait le buzz.

Cédrik Jurassik : le spécialiste de la paléontologie

Passionné de paléontologie depuis ses 2 ans, Cédric Jurassik a crée sa chaîne You Tube en 2016. «Je m'intéresse aux dinosaures et aux autres animaux préhistoriques qui ont peuplé notre planète il y a longtemps comme à ceux qui peuplent maintenant notre imagination et nos écrans », explique le Nantais qui s'appuie sur des films, des séries et des jeux vidéos pour alimenter ses vidéos  (« mensonges du jurassic park à propos du t-rex », « à quoi ressemblait le spinosaure », « un dinosaure prédateur unique et étrange »...), suivies par 93 000 abonnés. Armé de sa pelleteuse, il a filmé en octobre dernier sa quête de fossiles marins à Thouars, aux côtés des Youtubeurs « Sciencoder » et « Valeoraptor » !

ScokSC2 : le commentateur sportif de jeu vidéo

Prothésiste dentaire, la carrière de Guillaume Beck, alias Scok, était toute tracée, jusqu'à ce qu'il découvre la compétition esport en 2015 ! « Ayant déjà fait de la radio plus jeune et commenté des courses d’avions auxquelles mon père participait, j’ai tout de suite été intéressé par le métier de commentateur esport », explique le jeune homme, « caster » du jeu vidéo « Rainbow Six Siege » depuis 2016. A la manière d'un véritable journaliste sportif, il analyse en direct les parties sur sa chaîne Twitch, qu'il rediffuse sur sa chaîne You Tube. Il y propose également des podcasts sur les jeux vidéos, sur le métier de streamer ou sur celui de joueur esport et tient une émission d'actualité sur Rainbow six Siege. « Pour être un bon commentateur, il faut avant tout être passionné, connaître son jeu, avoir de l'élocution ainsi qu'un bon binôme », assure t-il.

Copain du web : le savoir technique décortiqué

La héraldique, le canevas, l'abattage des animaux, la conservation des aliments… Depuis 2015, le « copain du web » enfile sa cagoule pour publier des vidéos dédiées au savoir technique, un sujet qui le passionne. Ses sources d'inspiration ? Tim & Eric, les diverses productions Adult Swim et l'humour absurde en général. « Ce qui me plaît, c'est quand j'arrive à capter l'attention de certaines personnes via le divertissement et qu'elles apprennent des choses sur un sujet qui ne les auraient jamais intéressées au départ ». Le Youtubeur sait aussi varier les formats, à l'instar de « la méthode », une conversation de 2 h avec un interlocuteur (vétérinaire,  développeur, horlogère...) pour aborder les aspects techniques de son métier.

Men in bike : le passionné de moto

« La moto est un mélange de sportivité, d'adrénaline  et de liberté qui me correspond complètement », affirme ce vingtenaire tout de noir vêtu au guidon de sa moto Yahama Mt-07. Parallèlement à ses études en science ingénierie, il tient depuis 4 ans une chaîne dédiée à sa passion qu'il alimente sous forme de daily quotidienne, vlog, roadtrip, sujets mécaniques. « Ce qui m'anime particulièrement, c'est le retour de mes viewers, leurs commentaires et leur encouragements, ça me fait chaud au cœur et me pousse à m'améliorer ».

LCDC : le 7ème art sous tous les angles

« Je suis passionné, dévoreur, adorateur du cinéma moderne. Les internautes trouvent sur ma chaîne un refuge pour les films qui sortent en salles, mais pas que, et heureusement d'ailleurs», explique le jeune Nantais. Face caméra sur un film d'actualité, décryptage d'une séquence de film, focus sur un film ou un auteur, entretiens avec des personnalités du cinéma, liens entre le cinéma et le jeu vidéo... Sa chaîne décline plusieurs concepts d'émissions pour le plus grand plaisir des cinéphiles.

 

Les Patapons, la chaîne comptines qui cartonne

Il s’appelle Jérôme et souhaite garder son patronyme secret. Sa chaîne You Tube dédiée aux contes et comptines dépasse la barre du million d'abonnés ! Interview.

Pouvez-vous nous présenter les Patapons ?
"C'est une chaîne YouTube dédiée aux 0-5 ans qui propose des chansons – une soixantaine de comptines traditionnelles et une quarantaine de chansons originales –, le tout illustré par l'univers des Patapons, des personnages ronds comme des patates ! Depuis peu, je commence à reprendre des contes pour enfants. Le pilote des Trois petits cochons ayant marché, six nouveaux contes devraient sortir dans les prochaines semaines."

Lancée en 2013, votre chaîne totalise 700 millions de vues. Comment expliquez-vous ce succès ?
"Oui c'est énorme ! C'est difficile d'analyser un succès mais je pense que les Patapons marchent bien puisqu'il y a une cohérence dans la qualité entre le son et l'image. Je ne suis pas un studio Pixar ni un énorme producteur dans un énorme studio de musique, mais l'ensemble est cohérent et très adapté aux petits. On n'a pas besoin de faire des animations incroyables. Dès qu'on fait des choses cohérentes qui sont jolies, colorées avec de la vie dedans, ça fonctionne !" 

Comment voyez-vous l'avenir ?
"Je travaille avec trois autres personnes depuis le début : un musicien, une chanteuse et un réalisateur. On se laisse porter par des idées qui nous animent. On va continuer à développer la chaîne en lançant les contes, tout en continuant à faire des chansons. On a plein d'idées dans les cartons pour la faire évoluer comme la fabrication de vidéos d'apprentissage. Tant que le public est là et grossit, ça pousse à avancer. Le moteur numéro un reste la passion !"

A suivre également

Ça peut vous intéresser