2020-04-08T11:36:59Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dechets-proprete-eau-energie/proprete/repurgation-confinement-675.jpg

Actualités Publié le 08 avril 2020

Coronavirus : Nantes Métropole Habitat se mobilise pour assurer les services essentiels

Le bailleur social nantais, contraint de se réorganiser en raison de la crise sanitaire, assure la continuité des activités essentielles. Et pour informer et orienter au mieux ses locataires, notamment les plus fragiles, il a créé une cellule de veille sociale.

La collecte des ordures ménagères, le ramassage des encombrants ou encore le nettoyage des parties communes des immeubles continuent d’être assurés.  Crédit : Valéry Joncheray
La collecte des ordures ménagères, le ramassage des encombrants ou encore le nettoyage des parties communes des immeubles continuent d’être assurés. Crédit : Valéry Joncheray

Cinquante appels par jour, 250 réclamations urgentes traitées, entre 30 à 50 agents au quotidien sur le terrain, une cellule de veille sociale activée… Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, Nantes Métropole Habitat (NMH) est mobilisé pour assurer la continuité des activités essentielles, informer et accompagner au mieux ses locataires. « Nous portons une attention particulière à la vie des quartiers », témoigne Marc Patay, le directeur général du bailleur social nantais.

Toutes les réclamations des locataires sont enregistrées, même si nous priorisons les plus urgentes durant le confinement, compte tenu des effectifs et des prestataires disponibles.

Marc Patay, directeur général de Nantes Métropole Habitat.

Ainsi, dans le cadre du plan de continuité des activités, la collecte des ordures ménagères, le ramassage des encombrants ou encore le nettoyage des parties communes sont assurés. En parallèle, une astreinte technique pour les urgences est en place (fuite d’eau, panne de chauffage etc.) et l’accueil téléphonique est maintenu. « Toutes les réclamations des locataires sont enregistrées, même si nous priorisons les plus urgentes durant le confinement, compte tenu des effectifs et des prestataires disponibles », assure Marc Patay, directeur général de Nantes Métropole Habitat.

Aujourd’hui, tous ces services nécessaires sont rendus possibles par le travail des 350 agents (60 % des effectifs) de NMH encore en activité. Et afin que toute cette organisation se déroule dans la plus grande sécurité, « les agents sur le terrain et les locataires sont sensibilisés aux gestes barrières. »

Une veille sociale pour les personnes fragiles

Depuis le 1er avril, 35 agents de Nantes Métropole Habitat s’affairent au sein de la veille sociale mise en place par le bailleur public. Ces « téléveilleurs » volontaires contactent les locataires de plus de 75 ans et les personnes isolées afin « de prendre des nouvelles, donner de l’information et orienter vers des services qui fonctionnent (CCAS, Croix Rouge, Orpan etc.) ou encore signaler des situations critiques », explique Julie Faucillon, en charge de la coordination de ce dispositif. Et les premiers retours des habitants contactés sont positifs. En effet, « cette veille est très appréciée par nos locataires qui sont touchés que nous prenions de leurs nouvelles régulièrement.»

Au total, ce sont 1 461 ménages qui ont été identifiés dans un premier temps. « Dans l’ensemble, la situation sociale de nos locataires est rassurante. Aujourd’hui, nous avons constaté que 20 % de nos ménages ont besoin d’un suivi social rapproché.»

Une commission d’accompagnement social est en cours de constitution. Elle permettra de déployer un fonds d’aide pour les locataires qui rencontreraient des difficultés temporaires à payer leur loyer. 

Soutien au tissu économique

Afin d’aider les entreprises et les associations locataires de locaux de l’office à faire face aux conséquences économiques de la crise, NMH a décidé de la suspension des loyers durant le confinement. Par ailleurs, le bailleur « régularise toutes les factures des fournisseurs déjà parvenues  », signale Marc Patay et maintient ses consultations et appels d’offres en cours.

Pratique

L’accueil téléphonique de Nantes Métropole Habitat est maintenu pour le traitement des réclamations techniques d’urgence (du lundi au vendredi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h) :

  • Agence Bottière : 02 72 20 65 00
  • Agence Goudy et Antenne Malakoff : 02 72 20 66 10
  • Agence Jamet : 02 72 20 66 50
  • Agence Cartier : 02 72 20 65 30
  • Agence Watteau : 02 72 20 67 10
  • Agence Feyder : 02 72 20 66 00

En dehors de ces horaires et en cas d’urgence technique, vous pouvez joindre le service d’astreinte de 17 h à 8 h 30, du lundi au vendredi, et 24 h/24 le week-end au 02 40 67 08 55.
Pour plus d’informations, consultez le site internet de Nantes Métropole Habitat

Ça peut vous intéresser :