2021-10-01T16:13:24Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/edifices-patrimoniaux/notre-dame-de-bon-port/Notre-Dame-de-Bon-Port%20int%c3%a9rieur_675.jpg

Actualités Publié le 01 octobre 2021

Notre-Dame-de-Bon-Port rouvre après 3 ans de travaux

Au terme d’un chantier de 5,4 millions d’euros, l’édifice au dôme emblématique rouvre au public le 1er octobre 2021. Les explications de Didier Bernardeau, qui a suivi l'opération pour la Ville de Nantes.

Construite entre 1846 et 1858 sur un plan en croix grecque, l’église est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1975, et son orgue classé depuis 2014 (photos © Rodolphe Delaroque).
Construite entre 1846 et 1858 sur un plan en croix grecque, l’église est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1975, et son orgue classé depuis 2014 (photos © Rodolphe Delaroque).

En septembre 2018, Notre-Dame-de-Bon-Port fermait pour travaux. Qu’est-ce qui motivait la Ville de Nantes, propriétaire de l’édifice, à les entreprendre ?

« Le premier problème, c’était les infiltrations qui étaient devenues très conséquentes. L’édifice n’était pas en péril, mais l’eau dégradait peu à peu l’intérieur : les façades en pierre, les peintures comme le ciel étoilé du dôme et les décors peints… Le deuxième gros problème est survenu alors que nous étions en plein dans les études : la chaudière a lâché, il a donc fallu remplacer tout le système de chauffage. »

Quels ont été les grands axes de la restauration ?

« Le principe était de refaire toutes les couvertures, c’est-à-dire le dôme et les parties basses, pour faire cesser les infiltrations. C’est ce qui a justifié la construction d’un "parapluie" au-dessus de l’église, pour pouvoir travailler par tout temps. Nous avons traité les charpentes : les pièces de bois abîmées ont été toutes remplacées, certaines poutrelles métalliques réparées. Les ardoises ont été remplacées. Des tirants en métal – ces pièces qui ceinturent et consolident le tambour supportant le dôme – ont été ajoutés ou remplacés. Nous avons restitué les petites lucarnes du dôme, qui avaient disparu lors d’une précédente restauration. Dans les combles, des verrières ont été remises en état, pour assurer un meilleur éclairage des vitraux intérieurs, et des détections incendie posées. Un autre axe de la restauration était la mise en accessibilité de l’église, pour tout type de handicap. Une signalétique a été ajoutée. Des mains courantes ont été posées près des portes d’entrée, qui ont été réajustées et que l’on a repeintes. Aujourd’hui, on est conformité avec la réglementation. »

[Diaporama] Le dôme sous tous les angles

La coupole ovoïde de Notre-Dame-de-Bon-Port : une singularité qui n'est pas sans rappeler Saint-Pierre-de-Rome.
La coupole ovoïde de Notre-Dame-de-Bon-Port : une singularité qui n'est pas sans rappeler Saint-Pierre-de-Rome.
La structure intérieure du dôme, où se mêlent bois et métal.
La structure intérieure du dôme, où se mêlent bois et métal.
À l'intérieur de l'église : la coupole est ornée d'un ciel étoilé.
À l'intérieur de l'église : la coupole est ornée d'un ciel étoilé.
Juste sous la coupole, le tambour est ornée d'un décor peint comportant 148 personnages.
Juste sous la coupole, le tambour et son décor peint comportant 148 personnages.

Et pour ce qui est de l’intérieur du bâtiment ?

« Là aussi, les parties hautes ont bénéficié de la restauration. C’est le cas de la fresque de 148 personnages, dorénavant éclairée par une couronne en LED, des parties en pierre du tambour et des vitraux, qui ont été déposés, restaurés en atelier puis remis en place. Le ciel étoilé et les petits vitraux de la coupole ont également été remis à neuf. Dans le chœur, les trois grands tableaux ont été restaurés, tout comme le lustre dont on a remplacé certaines verrines. Le remplacement du système de chauffage a permis de restaurer le parquet. Là où on avait auparavant un système de soufflerie avec des grilles dans le sol, nous avons installé un chauffage sous le parquet, dont les parties en mosaïques ont été déposées, rénovées en atelier ou remplacées. Nous achevons le chantier par la restauration de l’orgue, classé Monument historique. Une grande partie a été démontée pour être amenée en atelier pour être restaurée. Au total, 180 000 € ont été investis pour assurer la mise en sécurité de l’instrument et permettre son utilisation. Et ce n’est qu’une première étape. »

Justement, que reste-t-il à faire à Notre-Dame-de-Bon-Port ?

« Une deuxième phase de restauration est prévue, qui doit être arbitrée par les élus. Le calendrier n’est pas défini. De grosses interventions sont à faire sur les décors peints, les pierres des façades intérieures qui retrouveront leur blancheur d’origine… La restauration de l’orgue pourra elle aussi se poursuivre. »

Portes ouvertes et animations samedi 6 novembre

La Ville de Nantes propose diverses animations, toutes gratuites, à l’occasion de la réouverture de Notre-Dame-de-Bon-Port. Au programme :

  • Visite « L’histoire de l’édifice » avec Noémie Boulay, chargée de médiation (30 min) : 14h30, 16h, 17h30
  • Visite « Le chantier de restauration » avec Patricia Jaunet, architecte du patrimoine (1h) : 14h30, 16h, 17h30
  • Visite «  Le chantier de restauration des fresques murales » avec Ludovic Loreau et Tristan Mahéo, restaurateurs de peintures (30 min) : 14h30, 16h, 17h30
  • Concerts d’orgue par Florence Ladmirault, organiste-titulaire de l’orgue de l’église (20 min, sous réserve) : 14h, 15h30, 17h, 18h30
  • Découverte du film documentaire sur la restauration des tableaux : 14h à 19h

Inscriptions sur place pour les visites guidées. Pass sanitaire obligatoire pour les animations pour les personnes âgées de plus de 12 ans et 2 mois.