2021-10-26T09:46:54Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/lieux%20culturels/stereolux/sessions%20suspendues/Sessions%20suspendues_675.jpg

Actualités Publié le 26 octobre 2021

Les coups de pouce de Stereolux à la scène nantaise

La scène de musiques actuelles lance mercredi 27 octobre un « Quart d’heure nantais » avec quatre artistes féminines. Parmi les autres actions en faveur de la scène locale, des release parties et des « Sessions suspendues » télévisées.

Tournage des Sessions suspendues, un projet vidéo associant Stereolux, Sourdoreille et France 3 Pays de la Loire (© Pauline Lévêque).
Tournage des Sessions suspendues, un projet vidéo associant Stereolux, Sourdoreille et France 3 Pays de la Loire (© Pauline Lévêque).

Dispo le 27 octobre ? Ce mercredi-là, Stereolux vous invite à son premier Quart d’heure nantais : une soirée réunissant quatre artistes féminines nantaises, qui investiront tour à tour la salle Micro. L’ambiance sera plutôt folk avec Arianna Monteverdi, electro-pop avec Zaho de Sagazan, pop indé à tendance low-fi pour Aneth Penny, nouvelle chanson avec Coline Rio.

« Pendant la pandémie, on a mis une attention particulière à soutenir la scène locale, dans la suite des résidences habituelles, explique Jean-Michel Dupas, programmateur à Stereolux. Avec la reprise des concerts, on accentue cet accompagnement. » Et quoi de plus juste que de mettre en avant une scène féminine « très vivace à Nantes » ? « Même si les choses évoluent petit à petit, observe Jean-Michel Dupas, il faut savoir qu’il n’y a aujourd’hui que 13 % de femmes chez les inscrits à la Sacem, donc on est très sensible à la parité. »

Le nom de ce nouveau rendez-vous est lui-même un clin d’œil : « Ce sont souvent les artistes hommes qui invitent une femme. Avec le Quart d’heure nantais, on fait l’inverse : chaque artiste femme va faire un set de 45 minutes et on leur demande d’inviter deux artistes masculins pour des reprises ou des inédits. » Tristan D'hervez, Louis Vabres, Benjamin Jarry, Geoffrey Le Goaziou ou encore Lenparrot seront ainsi de la soirée. Stereolux pourrait renouveler plus tard l’expérience : « Avec deux-trois sessions dans une saison, on aurait largement de quoi faire... »

« Road-movie musical »

En attendant confirmation, d’autres coups de projecteur sur les artistes locaux sont prévus. Deux release parties – concerts en lien avec le lancement d’un EP ou d’un album – ont eu lieu en octobre avec les Sassy Swingers puis Samifati. Mais ce sont les Sessions suspendues, produites avec le collectif Sourd’oreille et France 3 Pays de la Loire, qui retiennent l’attention.

Principe de ce projet inédit, soutenu par le Centre national de la musique et auquel se sont associées cinq autres scènes de musiques actuelles de la région : 52 minutes de lives, filmés dans des sites historiques ou atypiques de la métropole (Muséum, Talensac, usine Béghin-Say, Jardin des Plantes, Maison radieuse…). Douze capsules se succèdent, chacune avec une mise en scène. « Une demi-douzaine d’artistes nantais y participent », précise Jean-Michel Dupas.

Une soirée avant-première autour de ce « road-movie musical » est programmée à Stereolux le 10 novembre à 20h, avec des mini-concerts de KO KO MO, Miët, Cabadzi et Clelia Véga. Le 52 minutes sera diffusé en intégralité sur le site france.tv à compter du 24 novembre, et disponible en replay durant 30 jours.