2022-01-26T09:05:18Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/assises-solidarites/solidarites675.jpg

Actualités Publié le 26 janvier 2022

Nouvelles solidarités : Nantes ouvre le dialogue

La Ville lance ce 26 janvier les Assises des nouvelles solidarités. Pendant quatre mois, les Nantaises et les Nantais sont invités à penser ensemble une ville plus solidaire pour lutter contre la précarité et l’isolement social. Trois questions pour tout comprendre de ce grand rendez-vous citoyen de 2022. 

Pourquoi organiser ces assises ? 

17 % des Nantaises et des Nantais vivent en dessous du seuil de pauvreté selon le Nantoscope édité chaque année par le Centre communal d’action sociale (CCAS). La crise sanitaire et sociale que nous traversons depuis deux ans a fragilisé les ménages les plus modestes. Pour analyser la situation en profondeur, renforcer les dynamiques solidaires et accompagner la construction de nouvelles solidarités, la Ville de Nantes lance ce 26 janvier les Assises des nouvelles solidarités conformément à l’engagement pris à l’issue de la convention citoyenne « Covid-19 : vécus de crise et aspirations pour demain ». 

En amont de ces assises, une enquête « Inégalités, solidarités et engagement » a été menée en novembre 2021 par le cabinet TMO auprès de 1 100 Nantaises et Nantais. Elle donne les premières grandes tendances de l’engagement solidaire à Nantes : 63 % des habitants interrogés sont plus attentifs à leurs proches et 48 % sont plus attentifs aux personnes qui vivent autour de chez eux depuis la crise sanitaire, 26 % ont observé une initiative d’entraide et de solidarité à l’échelle de leur quartier qu’ils ne percevaient pas avant la crise sanitaire et 58 % souhaiteraient s’engager davantage en faveur des personnes en difficulté. 

Pendant quatre mois, les Nantaises et les Nantais sont invités à participer à une démarche pour penser ensemble une ville plus solidaire parce que, sur un territoire résilient comme Nantes, chacun détient une partie de la solution pour inventer l’avenir. Ce sera également l'occasion de formuler des attentes pour ouvrir des chemins pour demain. Nous allons renforcer et faire évoluer notre action pour améliorer durablement les conditions de vie et lutter contre l’isolement. 

Johanna Rolland, maire de Nantes.

Comment participer ?

Trois grandes questions sont posées pendant ces 120 jours : 

  • Précarité et isolement, quelle est la situation actuelle ? 
  • Citoyens, associations, entreprises et collectivités… Qui peut agir pour les solidarités ? 
  • Agir contre la précarité et l’isolement, quelles idées pour demain ? 

Il est possible de répondre à 1 ou plusieurs des 3 questions sur la plateforme du dialogue citoyen, dans les urnes installées dans divers lieux de Nantes ou sur une ligne téléphonique dédiée au 0 800 73 23 35. Des contributions collectives sont aussi possibles jusqu’au 29 mai sous la forme d’un cahier d’acteurs. Des ateliers citoyens seront organisés pour aller plus loin sur deux sujets majeurs : les leviers et les freins de l’engagement solidaire et le budget de référence qui contribuera à définir le panier de biens et de services minimal permettant de vivre dignement à Nantes. 

Et après ?

Un temps fort des Assises des nouvelles solidarités se tiendra les 10 et 11 juin pour faire un premier bilan de ces 4 mois de dialogue citoyen.
Au programme : conférences, tables rondes, ateliers… Un parcours des solidarités sera proposé aux habitants pour découvrir les lieux et initiatives solidaires portés par des acteurs et partenaires locaux. Un rapport final sera ensuite remis à l’automne, il sera instruit par les élus et les partenaires pour nourrir le Pacte nantais des nouvelles solidarités qui sera mis en œuvre dès 2023. Conformément aux engagements du mandat municipal, un appel à projets « Nouvelles solidarités » sera lancé dès 2023 pour permettre l’émergence de nouveaux projets solidaires.