2023-11-29T14:56:59Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/artistes%20et%20compagnies/TPN/Knock_Les%20Gars_800.JPG

Avec le TPN, le mois de décembre est complètement Knock !

Actualités Publié le 29 novembre 2023

Le Théâtre populaire nantais donne les dernières consultations au Théâtre de la rue de Belleville : au 1er janvier, les droits de la pièce culte seront détenus en exclusivité par un gros producteur.

La version du classique de Jules Romains par le TPN est portée par cinq comédiens hilarants et une mise en scène ingénieuse © DR
La version du classique de Jules Romains par le TPN est portée par cinq comédiens hilarants et une mise en scène ingénieuse © DR

« Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent. » Telle est la devise de Knock, le médecin charlatan de Jules Romains, immortalisé à l'écran et sur les planches par Louis Jouvet puis par Omar Sy. Écrit en 1923, le texte n'a pas pris une ride. En mars 2020, en plein confinement, le metteur en scène du Théâtre populaire nantais (TPN) Régis Florès décide de s'en emparer à son tour. « La pièce a été écrite pendant la grippe espagnole qui a fait beaucoup de ravages en Europe, rappelle Clémentine Bacca, chargée de communication du théâtre. Son propos faisait écho à ce que nous avons vécu pendant le Covid ».

Malgré un démarrage difficile lié au contexte du couvre-feu, la pièce suscite très vite l'engouement des spectateurs. La compagnie nantaise compte sur son passage à Avignon pour la vendre. Mais coup de théâtre… En février dernier, lorsque le metteur en scène demande la prolongation des droits d'exploitation de la pièce qu'il avait depuis 2020 et pour au moins trois ans, il apprend qu’un producteur parisien avait obtenu l'exclusivité des droits à partir de 2024...

Jusqu’au bout de l’année !

En mars, la compagnie a demandé une dérogation pour pouvoir jouer la sienne à Nantes, mais elle lui a été refusée. Un crève-cœur pour le TPN, condamné à ne plus jouer sa pièce à partir du 1er janvier 2024. « La situation est aberrante car on ne ferait pas d'ombre à une grosse production parisienne, déplore Clémentine Bacca. Nous ne sommes pas sur les mêmes créneaux et n'avons pas les mêmes réseaux. C'est désolant qu'on interdise à des compagnies, professionnelles comme amateurs, de proposer cette pièce à des spectateurs. Je pense notamment aux élèves car cette pièce est étudiée à l'école. »

Si elle la quitte avec « beaucoup de tristesse », la troupe du TPN célébrera l'œuvre jusqu'au bout tout le mois de décembre (du mercredi au samedi mais aussi le dimanche 3 décembre et deux fois le 31 décembre) au Théâtre de la rue de Belleville. Elle sera la dernière à jouer la pièce le 14 décembre, tout juste 100 ans après la première avec Louis Jouvet à la Comédie des Champs-Élysées. Et un épilogue heureux pourrait survenir en janvier : le Knock du TPN est nominé dans deux catégories des Cyranos 2023, l'équivalent des Molières en région : meilleure scénographie et meilleur comédien premier rôle, pour Régis Flores.

Pratique

Knock ou le triomphe de la médecine, par le TPN. Représentations du 1er au 31 décembre 2023. Infos pratiques et billetterie sur le site du Théâtre de la rue de Belleville.