2023-01-19T10:13:24Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/enfance-education-jeunesse/ecoles/denomination-ecoles/nom%20doulon%20gohards/denomination-doulon-gohards-23-800.jpg

Votez pour le nom de l'école Doulon-Gohards

Actualités Publié le 19 janvier 2023

À la rentrée 2023, une nouvelle école ouvrira ses portes dans la ZAC Doulon-Gohards. Pour choisir son nom, les élèves des écoles voisines ont choisi trois noms de femmes. Vous pouvez voter pour choisir le nom définitif.

Jeanne Barret, Claire Bretécher et Anita Conti, les trois femmes dont le nom est proposé au vote
Jeanne Barret, Claire Bretécher et Anita Conti, les trois femmes dont le nom est proposé au vote

Vous le savez peut-être, c'est une concertation qui a permis de choisir les noms des deux plus récentes écoles nantaises : Alice Guy, située dans l'ancienne caserne Mellinet, et Germaine Tillion, sur la ZAC Champ de Manoeuvre. Une nouvelle école sera livrée à la rentrée de septembre 2023, dans la ZAC Doulon Gohards. Elle accueillera à terme jusqu’à 6 classes en maternelle et 10 classes en élémentaire dans un bâtiment performant sur le plan énergétique, lumineux et spacieux, avec une forte végétalisation.

Six noms de femmes remarquables ont été soumis en décembre à 8 classes et un groupe périscolaire des écoles voisines, Julien Gracq et Maurice Macé. Les 200 enfants sollicités ont choisi l'océanographe Anita Conti (28% des voix), l'exploratrice et botaniste Jeanne Barret (22%) et la dessinatrice de bandes dessinées Claire Bretécher (21%) devant l'enseignante Élisa Bordillon (13%), la biologiste marine Jeanne Villepreux Power (11%), et l'artiste surréaliste Claude Cahun (5%)/

Désormais, c'est à vous de jouer pour choisir, parmi les finalistes, le nom que portera la nouvelle école.

<h3>Jeanne Barret (1740 - 1807)</h3>Première femme à avoir fait le tour du monde avec l'expédition de l’explorateur Bougainville sur la Boudeuse et l'Étoile entre 1766 et 1769. Déguisée en homme, puisque interdite à bord, Jeanne Barret se joint à l’expédition autour du monde de Bougainville, en tant qu’infirmière et assistante de son mari, le médecin-botaniste Philibert Commerson. À chaque escale, tous deux s’aventurent à la recherche de nouvelles espèces végétales. Ils élaborent un gigantesque herbier et découvrent près de Rio de Janeiro un arbrisseau qu’ils nomment « bougainvillea », le bougainvillier, hommage à leur capitaine. Jeanne s’intalle à l’île Maurice avec Philibert et y reste seule après la mort de son époux. Elle y fera envoyer 34 caisses d’échantillons botaniques à Paris, contenant 5 000 espèces végétales dont 3 000 inconnues en France.

Jeanne Barret (1740 - 1807)

Première femme à avoir fait le tour du monde avec l'expédition de l’explorateur Bougainville sur la Boudeuse et l'Étoile entre 1766 et 1769. Déguisée en homme, puisque interdite à bord, Jeanne Barret se joint à l’expédition autour du monde de Bougainville, en tant qu’infirmière et assistante de son mari, le médecin-botaniste Philibert Commerson. À chaque escale, tous deux s’aventurent à la recherche de nouvelles espèces végétales. Ils élaborent un gigantesque herbier et découvrent près de Rio de Janeiro un arbrisseau qu’ils nomment « bougainvillea », le bougainvillier, hommage à leur capitaine. Jeanne s’intalle à l’île Maurice avec Philibert et y reste seule après la mort de son époux. Elle y fera envoyer 34 caisses d’échantillons botaniques à Paris, contenant 5 000 espèces végétales dont 3 000 inconnues en France.
<h3>Claire Bretécher (1940 – 2020)</h3>Dessinatrice et scénariste de bandes dessinées, pionnière de la conquête, par les femmes, dans le monde de la bande dessinée, longtemps exclusivement masculine. Née à Nantes, Claire Brétécher se lance très jeune dans la bande dessinée, pour s'occuper. Entrée aux Beaux-Arts, elle y claquera rapidement la porte « parce que la bande dessinée y est persona non grata ». Elle déménage alors à Paris et collabore avec René Goscinny puis travaille pour Tintin. Elle sera ensuite publiée dans les journaux « Pilote » avec son personnage “Cellulite” et s’impose au journal Spirou par ses satires « Salades de saisons ». En 1972 Claire Brétécher a été l’une des créatrices de « l'Écho des savanes ». Elle collaborera ensuite avec le mensuel écologique « Le Sauvage » et entrera au « Nouvel Observateur » avec sa série « Les Frustrés ». L’année 1988 est marquée par la première édition des aventures d'Agrippine, 7 albums suivront.  Au fil de ses histoires, Claire Bretécher s'impose comme la plus grande

Claire Bretécher (1940 – 2020)

Dessinatrice et scénariste de bandes dessinées, pionnière de la conquête, par les femmes, dans le monde de la bande dessinée, longtemps exclusivement masculine. Née à Nantes, Claire Brétécher se lance très jeune dans la bande dessinée, pour s'occuper. Entrée aux Beaux-Arts, elle y claquera rapidement la porte « parce que la bande dessinée y est persona non grata ». Elle déménage alors à Paris et collabore avec René Goscinny puis travaille pour Tintin. Elle sera ensuite publiée dans les journaux « Pilote » avec son personnage “Cellulite” et s’impose au journal Spirou par ses satires « Salades de saisons ». En 1972 Claire Brétécher a été l’une des créatrices de « l'Écho des savanes ». Elle collaborera ensuite avec le mensuel écologique « Le Sauvage » et entrera au « Nouvel Observateur » avec sa série « Les Frustrés ». L’année 1988 est marquée par la première édition des aventures d'Agrippine, 7 albums suivront. Au fil de ses histoires, Claire Bretécher s'impose comme la plus grande "humoriste-sociologue" du 9e art jusqu’à obtenir le prix du scénariste français et l'Alph-Art humour au festival d'Angoulême.
<h3>Anita Conti (1899 - 1997)</h3>En 1920, Anita Conti embarque en mer et se fait remarquer par la publication de ses articles et récits de voyages dans de nombreux journaux. Elle devient ensuite la première femme océanographe à participer aux campagnes du premier navire océanographique français. Elle dresse les premières cartes de pêche. Son activité scientifique contribue à rationaliser les pratiques de la pêche au large, elle s'inquiète alors des effets de la pêche industrielle. Anita Conti s’est fait accepter et respecter par les marins pêcheurs qu’elle photographie avec un tempérament de photo-reporter. Elle s’intéresse aussi bien aux terre-neuvas, à la pêche en Afrique, qu’aux premières expériences d’aquaculture.

Anita Conti (1899 - 1997)

En 1920, Anita Conti embarque en mer et se fait remarquer par la publication de ses articles et récits de voyages dans de nombreux journaux. Elle devient ensuite la première femme océanographe à participer aux campagnes du premier navire océanographique français. Elle dresse les premières cartes de pêche. Son activité scientifique contribue à rationaliser les pratiques de la pêche au large, elle s'inquiète alors des effets de la pêche industrielle. Anita Conti s’est fait accepter et respecter par les marins pêcheurs qu’elle photographie avec un tempérament de photo-reporter. Elle s’intéresse aussi bien aux terre-neuvas, à la pêche en Afrique, qu’aux premières expériences d’aquaculture.