2024-02-28T10:46:42Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/artistes%20et%20compagnies/non%20nova%20phia%20menard/ART.13%20%c2%a9%20Christophe%20Raynaud%20de%20Lage.jpg

"ART. 13" : Phia Ménard au-delà des frontières

Actualités Publié le 28 février 2024

Le Lieu Unique accueille du 7 au 9 mars le dernier spectacle de la chorégraphe et performeuse nantaise, qui joue des symboles pour évoquer la migration.

« Je vais chercher dans des zones difficiles, les zones grises de nos histoires », explique Phia Ménard dont la pièce
« Je vais chercher dans des zones difficiles, les zones grises de nos histoires », explique Phia Ménard dont la pièce "ART.13" est inspirée d’un drame de l’exil : le petit Aylan Kurdi, retrouvé noyé sur une plage turque en 2015, dont la photo avait indigné le monde. © Christophe Raynaud de Lage.

Une statue dressée dans un jardin à la française. Un panneau où s’inscrit « Aylan Kurdi 2012-2015 ». Le son des tronçonneuses et des tondeuses à gazon. Un enfant habillé d’un T-shirt rouge, affublé d’un masque étrange. Un doudou. Une hache... Ce sont quelques-uns des ingrédients d’ART. 13, spectacle de la Cie Non Nova accueilli pour trois soirées au Lieu Unique – le centre de cultures contemporaines de Nantes est par ailleurs coproducteur de la pièce.

Phia Ménard, directrice artistique de la compagnie nantaise, a voulu questionner l’article 13 de la  Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, qui stipule que « toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays ». Mais comme à son habitude, elle le fait en recourant aux symboles : « Le jardin à la française, où l’on ne marche pas n’importe où, représente notre rapport à la frontière. Le petit enfant masqué décide d’en prendre possession, de le transformer. Il joue, s’amuse, franchit les frontières… ce sont toutes ces notions que je cherche ».

Pour concevoir cette « aventure visuelle et auditive », Phia Ménard s’est entourée de Camille Louis – dramaturge et philosophe auteure de La conspiration des enfants, autour de la migration – et de la danseuse Marion Blondeau. Déjà présente dans un précédent spectacle de la Cie Non Nova, Saison sèche, sur les violences faites aux femmes, elle se joue elle aussi des règles dans une chorégraphie « passant du baroque au krump, des danses africaines au classique ».

Créé à la Biennale de danse de Lyon en septembre 2023, ART. 13 inaugure un  nouveau cycle de spectacles pour la Cie Non Nova. « À chaque cycle, je remets en question mon écriture », souligne Phia Ménard, qui avait impressionné le public nantais avec sa spectaculaire Trilogie des contes immoraux (pour l’Europe) début 2023 à la Cité des congrès. Elle travaille déjà à son prochain opus, Femmes des ruines, « une pièce chantée autour du viol, où les femmes s’entraident les unes les autres pour sortir des gravats. »

Pratique

ART. 13, par la Cie Non Nova. Représentations au Lieu Unique : jeudi 7 et vendredi 8 mars à 20 h, samedi 9 mars à 19 h. Tarifs : 8 à 24 €. Billetterie sur le site du Lieu Unique.