2022-03-22T17:35:32Z https://metropole.nantes.fr/files/images/solidarite/urgence-sociale/broussais675.jpg

Actualités Publié le 22 mars 2022

Urgence sociale : un nouveau lieu d'hébergement ouvre ses portes à Doulon-Bottière

Doté de 80 places, ce lieu d’hébergement temporaire qui a ouvert ses portes en janvier 2022 permet de mettre à l'abri des personnes en grande précarité.

Le centre d'hébergement du Broussais. ©Ludovic Failler
Le centre d'hébergement du Broussais. ©Ludovic Failler

La mise à l’abri des personnes sans domicile fixe est une compétence de l’État. Mais la Ville de Nantes et les acteurs du territoire travaillent toute l’année pour compléter les dispositifs d’accueil et d’urgence existants. Après l’ouverture de la halte de nuit pour les femmes au début de l’hiver, rue de Gigant, un nouveau lieu d'hébergement ouvre ses portes sur le site du Broussais, dans les anciens locaux du CREPS, au 5 rue Gabriel Trarieux. 80 places permettent d’accueillir des familles (45 places) ainsi que des jeunes migrants isolés en recours (35 places). Dans ce lieu mis à disposition par la ville, les personnes bénéficieront de chambres individuelles tandis que des espaces collectifs sont mis à disposition (salle de restauration, laverie, espace de convivialisé). Ce projet est porté par l’association ANEF FERRER qui proposera un accompagnement personnalisé auprès de chaque personne et pourra poursuivre le travail entrepris en amont avec d’autres associations.

L’accompagnement social que propose l’association va dans le sens de nos ambitions : aider les personnes accueillies à retrouver un logement et plus largement à construire un nouveau projet de vie sur le long terme.

Abbassia Hakem, adjointe en charge des solidarités et de l’inclusion sociale à la Ville de Nantes.

« Nous souhaitons que ce lieu soit convivial et propice à une réelle mixité sociale entre les jeunes et les familles », précise Yann Dromert, Directeur Général de l’ANEF-FERRER, « c’est indispensable pour leur permettre de se projeter et de reconstruire un un projet de vie durable. » En plus de l’accueil, une équipe de travailleurs sociaux est présente au quotidien pour proposer un accompagnement social : accès aux droits, accession par le logement, etc. Les riverains ont été invités à venir rencontrer l'association porteuse du projet. La plupart des échanges, sur place, ont porté sur les conditions d'accueil des personnes sans hébergements, la possibilité des riverains d'apporter de l'aide, et la sécurité du site.

Ce dispositif renforce l’accompagnement de jeunes, souvent éprouvés par des parcours difficiles, pour assurer leur intégration sociale. 

Yves Pascouau, conseiller municipal en charge de l’Europe, des migrants et des gens du voyage

Des riverains visitent le lieu d'hébergement Broussais (©Nantes Métropole)
Des riverains visitent le lieu d'hébergement Broussais (©Nantes Métropole)

Une mobilisation collective tout au long de l'année

Bien que les acteurs du territoire se mobilisent toute l’année aux côtés des personnes sans-abris, les moyens sont réévalués pendant l’hiver (entre le 1er novembre et le 31 mars) pour faire face à la chute des températures. Les équipes du 115 et du Samu social sont renforcées, des places supplémentaires en gîtes et en centre d’hébergement et de réinsertion sociale sont ouvertes. Cet hiver et comme tout au long de l’année, pour prendre soin de soi et souffler autour d’un café ou d’un plat chaud, les personnes sans-abris peuvent se rendre à l’espace Agnès Varda qui regroupe les bains-douches municipaux et le restaurant social, rue Pierre Landais. Pour faire une demande d’hébergement ou mettre quelqu’un à l’abri, appelez le 115 !