2022-05-25T14:57:12Z https://metropole.nantes.fr/files/images/vie-institutions/conseils/BM-visio-675.jpg

Le Bureau métropolitain

Le bureau métropolitain se réunit 7 à 8 fois par an. Il adopte des délibérations dans un nombre limité de domaines de compétences, par délégation du conseil métropolitain. Le prochain bureau métropolitain, initialement prévu le 20 mai, aura lieu vendredi 10 juin.

L'essentiel du bureau métropolitain du 4 mars 2022

26 délibérations ont été adoptées, dont 3 illustrant une nouvelle fois l’engagement de Nantes Métropole en faveur des transports en commun et des mobilités douces.

Un nouveau P+R porte de l’Estuaire

Afin d’optimiser la fréquentation des transports en commun et de désengorger la pénétrante sud-ouest de Nantes, il est prévu de réaliser un parking-relais à proximité de l’échangeur Estuaire, dans le secteur de Bernardières Sud, plus précisément au droit des arrêts de bus Belloc de la ligne C20.
Cet aménagement est provisoire (convention d’occupation jusqu’au 31 octobre 2027), en attendant un projet définitif.
Les élus métropolitains ont approuvé le programme et l’enveloppe financière prévisionnelle du projet de 731 160 € TTC ainsi que le lancement d’une procédure adaptée.

Programme de travaux :

Requalification de la route de Carquefou entre les rues Grange au Loup et Bêle

Dans le cadre de l’accompagnement du renouvellement urbain du secteur de Saint Joseph de Porterie avec les ZAC Erdre-Porterie et Champ de Manoeuvre, la Métropole souhaite engager la requalification de la voie pour :

Les élus métropolitains ont approuvé le programme et l’enveloppe financière prévisionnelle d’un montant de 1 M€ TTC. Les travaux devraient démarrer à partir de juillet ou septembre 2023 pour une durée de 6 mois.

Projet de renouvellement urbain Route de Paris

Halvêque-Beaujoire-Ranzay est un vaste territoire composite de 250 hectares dont l’urbanisation s’est faite par fragments dans la période d’expansion urbaine de la 2nde moitié du 20ème siècle centrée sur l’usage de la voiture : grands équipements métropolitains, zones d’activités, zones commerciales, lotissements et cités d’habitat social dessinent aujourd’hui un faubourg métropolitain. Ces espaces sont désormais hyperconnectés : tramway, chronobus et pôle multimodal de la Haluchère. Ils constituent un territoire majeur pour le renouvellement urbain des décennies à venir prenant en compte les grands enjeux des transitions. L’objectif : limiter l’étalement urbain et lutter contre la ségrégation spatiale.

En 2010, la Ville de Nantes a engagé une étude urbaine sur le secteur Halvêque-Beaujoire-Ranzay afin d’accompagner son renouvellement urbain à court, moyen et long termes et définir un plan guide du site à l’horizon 2030.
Depuis 2015, la collectivité développe les projets en urbanisme négocié, avec l’appui d’un architecte urbaniste coordinateur, sur plusieurs îlots de ce vaste territoire : boulevard de la Beaujoire, Ouche Buron, Paridis.
Un périmètre de projet urbain partenarial (PUP) a été instauré, sur le site de Paridis, par délibération du conseil métropolitain d’octobre 2021 intégrant l’aménagement de la route de Paris, des rues Grandjouan et du Perray et l’enfouissement des lignes électriques à haute et très haute tension.

Le programme et l’enveloppe financière prévisionnelle des travaux de requalification des espaces publics ont été approuvés par délibération du conseil métropolitain du 4 février dernier.

Au regard du dynamisme des projets sur l’est nantais, notamment dans le secteur Haluchère-Batignolles et sur la Route de Paris (sites Carrefour Beaujoire et Société Générale), le projet Halvêque-Beaujoire-Ranzay entre dans une nouvelle étape de son développement et s’intitulera désormais projet de renouvellement urbain « Route de Paris » avec comme axe de développement la route de Paris sur laquelle s’articulent de grands projets privés : Batignolles, Paridis, Carrefour
Beaujoire, Société Générale.
Le projet de renouvellement urbain « Route de Paris » traduit cette mutation de la « métropole de la route » en faubourg métropolitain.

Lancement du programme d’études
Pour mener à bien le renouvellement urbain de ce vaste territoire à l’horizon 2040 et notamment définir le programme d’équipements publics généré, leur financement étant assuré par des projets urbains partenariaux pour tout ou partie, un programme d’études à lancer en 2022 est nécessaire.
Les élus métropolitains ont approuvé le programme et l’enveloppe financière prévisionnelle de ce programme d’études estimée à 762 400 € TTC.

Revoir les retransmissions des bureaux métropolitains précédents