2021-07-23T13:52:21Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/nature-environnement/paysages%20nourriciers/paysagenourricier675.jpg

Actualités - Mis à jour le 23 juillet 2021

[Vidéo] Potagers solidaires : les « paysages nourriciers » sont de retour !

Lancés en 2020 pour soutenir les familles fragilisées par la crise du Covid-19, les potagers solidaires de Nantes Paysages nourriciers reprennent vie. 23 sites, dont 12 cultivés avec les habitants, ont été mis en culture depuis la fin mai. Leur production permettra d'alimenter en légumes de saison les Nantais en difficulté, de créer des liens de proximité et de sensibiliser les scolaires « du jardin à l'assiette ».

Tomates, courgettes, poivrons, concombre, choux-raves… Quelque 60 000 plants, issus des pépinières municipales du Grand-Blottereau, ont rejoint les 23 « Paysages nourriciers » de cette nouvelle édition.

Un succès 2020 qui se pérennise

En 2020, pour répondre à la précarité alimentaire engendrée par le premier confinement, les premiers « Paysages nourriciers » avaient permis de récolter 22 tonnes de légumes de légumes frais distribuées à 2 500 foyers en grande précarité. « Avec cette saison 2, nous pérennisons le dispositif. Nous avons repris les ingrédients d’origine mais aussi tiré les enseignements d’une réponse inventée en un temps record », souligne Johanna Rolland, maire de Nantes. Alors que la crise se poursuit et que 6 foyers sur 10 à bas revenus disent limiter leur consommation de fruits et légumes frais, le dispositif garde tout son sens.

Moins de sites mais de meilleures techniques de production

Avec 23 sites de production contre 50 en 2020, la nouvelle édition privilégie des espaces plus grands et optimisés. Côté « pro », 3 500 m2 au sein de la pépinière municipale du Grand-Blottereau et 2000 m2 répartis en 10 potagers locaux sont cultivés par les jardiniers professionnels de la direction Nature et Jardins (nouveau nom du Service des espaces verts et de l’environnement). 17 espèces potagères ont été plantées avec des nouveautés : poivrons, aubergines, concombres et betteraves ont rejoint les « traditionnelles » tomates et courgettes. Une rotation des cultures est prévue au fil des saisons pour optimiser la production. Des plantes aromatiques et fleuries sont aussi plantées pour créer de petits «écosystèmes » biologiques productifs, ne nécessitant aucun pesticide.

Les habitants « les mains dans la terre »

Côté « habitants », 12 autres sites prennent place dans les 11 quartiers nantais : ces parcelles sont cultivées par les habitants riverains, accompagnés par des associations. « Le besoin de jardiner s'est d'autant plus fait ressentir avec la crise. Nous souhaitons permettre aux habitants et aux bénéficiaires de ces légumes de participer. Ces potagers sont des espaces favorables pour développer le lien social et de la solidarité au sein des 11 quartiers de la ville », souligne Delphine Bonamy, adjointe au maire chargée de la nature et ville, des jardins partagés et de la végétalisation. « Nous avons tous des compétences en agriculture urbaine », assure Yann Lescouarch, co-président de Nantes Ville Comestible, l’une des associations qui anime les sites du square Pilleux, près des Bourderies et du Martray à Viarme. L’ACCOORD gère 3 potagers près des centres socio-culturels de La Boissière, la Halvèque et Bellevue. « Nous avons déjà un noyau dur d'une vingtaine d’habitants mobilisés sur chaque site », souligne Christine Bouyé de l’ACCOORD.

56 classes du CP au CE2 sensibilisés aux jardins

« Ce projet avait beaucoup de sens à l’origine, il en a tout autant aujourd’hui car il rapproche production et consommation, et aide à se nourrir sainement, un des engagements de notre projet alimentaire territorial », note Julie Laernoes, adjointe au maire, et vice-présidente de Nantes Métropole en charge de l’agriculture et de la transition alimentaire. « Paysages nourriciers » s’étoffe aussi cette année d’un volet éducatif : 56 classes du CP au CE2 venant de 11 écoles nantaises vont profiter d’un parcours de sensibilisation « du jardin à l’assiette ». Demain, agencer au mieux les plantes, pailler ou composter n’auront plus aucun secret pour ces enfants. Peut-être de futurs jardiniers en herbe ?

En 2020, la première édition de « paysages nourriciers » avait permis de récolter 22 tonnes de légumes frais distribués à 2500 foyers nantais en grande précarité.
En 2020, la première édition de « paysages nourriciers » avait permis de récolter 22 tonnes de légumes frais distribués à 2500 foyers nantais en grande précarité.
Pour cette deuxième édition, 60 000 plants potagers ont grandi dans les pépinières municipales du Grand-Blottereau. Ils vont être replantés sur chacun des 23 sites des « paysages nourriciers ». Photo Céline Jacq
Pour cette deuxième édition, 60 000 plants potagers ont grandi dans les pépinières municipales du Grand-Blottereau. Ils vont être replantés sur chacun des 23 sites des « paysages nourriciers ». Photo Céline Jacq
11 parcelles seront cultivées par les jardiniers municipaux comme celle du square Louis Bureau près du Muséum d'histoire naturelle.
11 parcelles seront cultivées par les jardiniers municipaux comme celle du square Louis Bureau près du Muséum d'histoire naturelle.
12 parcelles seront cultivées par les habitants, aidés par des associations. Ici, au centre socio-culturel de la Boissière où l'ACCOORD a déjà trouvé une vingtaine d'habitants motivés de 10 à 80 ans !
12 parcelles seront cultivées par les habitants, aidés par des associations. Ici, au centre socio-culturel de la Boissière où l'ACCOORD a déjà trouvé une vingtaine d'habitants motivés de 10 à 80 ans !
Les jardiniers de la direction « Nature et Jardins » et des associations d'insertion ont aménagé ces parcelles clés en main avant de les mettre à disposition des associations partenaires. Il ne reste plus qu'à planter ! Photo Céline Jacq
Les jardiniers de la direction « Nature et Jardins » et des associations d'insertion ont aménagé ces parcelles clés en main avant de les mettre à disposition des associations partenaires. Il ne reste plus qu'à planter ! Photo Céline Jacq

Tout l'été, des animations au jardin

Tout l’été, dans les 11 quartiers de Nantes, les associations proposent des animations et des ateliers autour des potagers participatifs. Envie de dehors? Rejoignez-les pour arroser, entretenir les plantes, apprendre des trucs et astuces autour du jardin ou tout simplement rencontrer des gens !

Potagers « habitants », comment participer ?

Vous souhaitez donner un coup de main sur les parcelles des « paysages nourriciers ? Rien de plus simple ! Rejoignez le potager de votre quartier signalé par des totems en cagettes « Paysages nourriciers » et voyez avec les animateurs présents comment vous impliquer. Si vous ne le trouvez pas, demandez donc à l'équipe de quartier ou au centre socio-culturel de vous indiquer l’adresse du « paysage nourricier » le plus proche.

Le projet en chiffres

23 sites de culture dans les 11 quartiers nantais

6 700 m2 de jardins cultivés au total

12 parcelles « habitants », soit 1000 m2 animées par des associations

10 parcelles professionnelles, soit 2000 m2 cultivées par les jardiniers municipaux

1 potager urbain de 3500 m2 au Grand-Blottereau cultivé par les jardiniers municipaux

17 espèces potagères et 18 plantes aromatiques