2019-05-10T09:39:41Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/equinoxe/equinoxe675.jpg

Actualités Publié le 10 mai 2019

Équinoxe marie art et protection de la nature

Marie Cappuccia a ouvert fin mars la galerie Équinoxe, située à côté du château des ducs de Bretagne. Un lieu « vivant et engagé » pour sensibiliser à la protection de l’environnement.

La galerie de Marie Cappuccia se situe à proximité du château des ducs de Bretagne.
La galerie de Marie Cappuccia se situe à proximité du château des ducs de Bretagne.

« Un électrochoc ». En 2015, Marie Cappuccia, alors art-thérapeute, accompagne des scientifiques brésiliens en Amazonie pour collecter des données sur les grands félins. Une mission d’écovolontariat qui va bouleverser sa vie. « J’ai eu la chance de voir un puma et un jaguar pigmenté, une espèce rarissime. J’observais les biologistes travailler et je me disais qu’ils étaient dans l’instant présent, qu’il y avait une cohérence dans leur vie, ce que je ne ressentais pas dans mon milieu thérapeutique. Il y a eu une vraie résonance mais j’ai mis du temps à m’autoriser ce projet », explique la jeune femme.  

Le projet va mûrir pendant 4 ans, avec un coup d’accélérateur les six derniers mois. « J’ai fait des rencontres incroyables : j’ai eu la chance d’être accompagnée par la BGE pour le montage du business plan et par Initiative Nantes qui soutient financièrement des porteurs de projets. Ce qui m’a permis d’avoir peu d’investissement personnel et de limiter les risques. » En octobre dernier, le lieu est trouvé – 3 rue Prémion, face au château – et la galerie baptisée : Équinoxe.

« Une démarche politique »

Pour sa première exposition, visible jusqu’au 18 mai, Marie Cappuccia met en lumière le travail du photographe et documentariste animalier Stéphane Granzotto, qui a saisi les instants de vie d’un groupe de cachalots.  La galeriste reverse entre 5 et 8% de sa commission à l’association Longitude 181, qui milite en faveur de la protection des océans.

Après cette exploration sous-marine, c’est un travail sur l’Amazonie que les visiteurs pourront découvrir à partir du 24 mai – comme un écho à la grande expo de l’été, Chamane, au château. Des conférences sont également programmées. « Le grand public ne va pas forcément mettre un pied dans la jungle. Avec leurs témoignages visuels, les artistes ont donc un rôle très important dans ce contexte d’urgence climatique. Il y a une vraie démarche politique », souligne cette amoureuse de la nature qui a imaginé sa galerie « comme un lieu vivant et très accessible ».

Un deuxième espace met également en valeur l’artisanat local : cartes postales, photographies sur verre, terrariums de poche, céramique… De quoi se faire plaisir, quel que soit son budget !

Contact

Galerie Équinoxe
3, rue Prémion
Téléphone : 02 40 89 08 50.