2019-07-24T14:49:21Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/saison%20culturelle/saison-tu-675.jpg

Actualités Publié le 24 juillet 2019

TU : la saison 2019-2020 en 6 lettres

Implanté au cœur d’un campus de l’Université de Nantes, le TU est un lieu de création et de diffusion tourné vers le spectacle vivant nouvelle génération. Confidences de Nolwenn Le Bihan, directrice artistique, sur cette nouvelle saison.

Le spectacle « Rencontre avec Pierre Pica » questionne la recherche scientifique. Il sera à l’affiche de Splash ! Qui se déroule 2 au 19 mars.  Photo:  Ph. Lebruman
Le spectacle « Rencontre avec Pierre Pica » questionne la recherche scientifique. Il sera à l’affiche de Splash ! Qui se déroule 2 au 19 mars. Photo: Ph. Lebruman

E comme Émergence

Depuis mai 2018, le TU est une scène conventionnée d’intérêt général pour la jeune création et l’émergence. Sa vocation est de soutenir, d’accompagner et de diffuser des jeunes artistes tout comme l’émergence de formes plus libres ou parfois plus expérimentales qui reconfigurent ce que peut être la danse ou le théâtre. C’est aussi l’émergence des publics puisque, étant sur un campus, nous menons un gros travail d’éducation artistique. 50 % de notre public a moins de 30 ans.

B comme Box

Cette année, nous lançons cinq box  – rebelle, authentique, héroïque, danse, famille - qui proposent un parcours dans la saison du TU avec des spectacles. C’est une sorte d’expérience augmentée du spectateur puisqu’on propose des livres, des séances de cinéma et des ateliers de pratique artistique. On a également accentué notre offre famille qui comprend à la fois des spectacles, des ateliers et des rendez-vous festifs.

M comme Maintenant

C’est une saison qui s’attache à soutenir de nouvelles générations d’artistes. Les thématiques qui traversent les spectacles sont donc intimement liés à la question de la jeunesse et à sa façon de regarder le monde. Intitulée « Maintenant », elle est ancrée dans le monde d’aujourd’hui avec des questionnements intimes, politiques ou sociétaux qu’on partage tous.

S comme Marion Siéfert

On ouvre la saison avec « Du sale ! », le dernier spectacle de Marion Siéfert qu’on aime beaucoup au TU. Cette pièce dite « d’actualité » est la rencontre entre une danseuse et une rappeuse d’une vingtaine d’années. Ça parle de la jeunesse, de la banlieue. C’est beau, très brut et en même temps très poétique avec une parole proche du slam. C’est une sorte d’ode à la liberté et à l’affranchissement. Représentation les 26 et 27 septembre.

A comme A main levée

Ce solo du nantais Laurent Cebe rassemble ses deux passions que sont la danse et le dessin. On apprécie beaucoup cet artiste qui travaille avec joie et sincérité. Pour rentrer dans son univers plastique, joyeux et très généreux, on organise un samedi en famille avec un atelier, une boom et un repas à partager autour de son spectacle. Représentations les 13 et 14 février. Journée famille le 15 février.

S comme Splash !

C’est un temps fort de la programmation entre les arts vivants et les sciences. On accueille trois spectacles qui questionnent la recherche scientifique - dont « Rencontre avec Pierre Pica » dans lequel se retrouvent une artiste et un linguiste – mais aussi des performances, des rencontres et des conférences. Plusieurs artistes et chercheurs seront également invités à dialoguer ensemble lors de soirées ou de journées d’études. Du 2 au 19 mars.

Programmation et billetterie sur le site internet du TU-Nantes

Ça peut vous intéresser