2019-03-05T15:19:04Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dialogue-citoyen/Grand%20debat/comm-granddebat675.jpg

Actualités Publié le 05 mars 2019

Longévité : Top départ pour les communautés du Grand Débat

Pendant trois mois, sept communautés de citoyens volontaires mènent des expériences pour proposer des contributions qui viendront nourrir le débat sur la longévité. Visite chez les Écrivains, les Veilleurs et les Historiens de l’art, qui démarrent l'aventure.

"Le Livre imaginaire" par la Cie Théâtre de l'Entr'Acte.

Théâtre d’improvisation, travail en groupes, cours d’histoire de l’art. Les communautés se suivent et ne se ressemblent pas. Pourtant, à chaque fois, on y retrouve des citoyens curieux, retraités ou actifs, directement concernés par le thème de ce troisième Grand Débat métropolitain ou simplement intrigués par le fond, comme par la forme. Et il faut dire que celle-ci peut surprendre.

Parler autrement de la longévité

Samedi 2 mars, la communauté des Écrivains prenait place sur les gradins du Théâtre La Ruche, pour construire un livre imaginaire. Animée par Henri Mariel et Joël Kerouanton, cette vraie-fausse rencontre littéraire confronte un public complice et un écrivain joué par un comédien amateur. Au fil des questions qu’ils posent, les spectateurs inventent un livre. Pendant deux heures, l’histoire se tisse. Souvent cocasse, elle permet pourtant de traiter différents aspects de la longévité, comme la place de la vieillesse dans la société, la sexualité, l’habitat partagé ou les liens intergénérationnels. La rencontre donnera lieu à un livre, - un vrai cette fois. « Je me suis bien amusé, et j’ai pu aborder des questions importantes, comme l’informatique pour les personnes âgées », résume Jean-Jacques, 77 ans, qui s’est prêté au jeu avec pertinence.

Cultiver des idées différentes

Des méthodes créatives mènent à des réflexions parfois étonnantes. Ainsi, la communauté des Veilleurs, plus classique dans son format – une quinzaine de citoyens travaillent sur des sujets qu’ils devront présenter sous forme de posters –, a exploré le 1er mars, des pistes décalées et méconnues pour face aux défis de la transition démographique. « Il s’agit de solutions qui interpellent, qui existent ou sont à l’étude », explique Magali Marlin, chargée de mission dialogue citoyen à Nantes Métropole. Au programme : JO seniors, coopératives funéraires, parcs thérapeutiques ou encore humusation (une méthode funéraire pour transformer les corps en compost). Dans une ambiance studieuse, les participants échangent pour mieux saisir les contours de leurs thématiques. Gwladys, 44 ans, apprécie le côté positif de la démarche : « « La longévité m’inspire beaucoup, j’ai récemment créé un système de garde d’enfants intergénérationnel ».

Interroger nos représentations

Les réalisations de ces ateliers seront présentées lors d'un festival citoyen qui se tiendra du 16 au 19 mai, et viendront nourrir le Grand Débat sur la longévité. Dans cette optique, la communauté des Historiens de l’art a entamé, le 28 février, une série de cinq ateliers pour repenser notre imaginaire collectif de la vieillesse. Celle-ci sera restituée sous la forme d’une conférence. « Chacun viendra apporter sa pierre à l’édifice », précise Louise Robin, l’historienne de l’art qui anime cet atelier. Des fresques de la renaissance aux photographies contemporaines, les participants explorent nos représentations du temps qui passe. Un travail citoyen et expérimental, pour faire bouger les lignes de la longévité.

A savoir :

  • Envie de rejoindre l’aventure ? C’est encore possible, inscrivez-vous en ligne en remplissant ce formulaire ou rapprochez-vous de l’équipe du Dialogue Citoyen pour vous inscrire en direct par mail ou téléphone : contactgrand-debat@nantesmetropole.fr / 02 40 99 33 87