2019-10-11T17:20:11Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/CM11102019/rapportDD675.jpg

Actualités Publié le 11 octobre 2019

Santé, développement durable : l'essentiel du conseil municipal

Le quatrième conseil municipal de l’année se tenait vendredi 11 octobre. Au programme, le débat d’orientation budgétaire, plusieurs délibérations sur la santé publique et un coup de projecteur sur le rapport développement durable.

dob800.jpg

Débat d’orientation budgétaire 2020 : pas de hausse d’impôts en 2020

Grâce à des dépenses maîtrisées (estimées à 370 millions d’euros) et des recettes projetées à 415 millions d’euros, la situation économique de la collectivité est saine. Cette stabilité financière permet à la Ville de continuer sa stratégie d’investissements, tout en stabilisant sa dette. « La rigueur de gestion n’est pas incompatible avec les réalisations et les ambitions de la collectivité » assure Pascal Bolo, premier adjoint en charge des finances. Cinq axes guideront le projet nantais en 2020 : pas de hausse d’impôt pour la 10e année consécutive, poursuivre l’effort d’économie dans chaque service, stabiliser la dette sur le mandat, garantir un taux d’épargne socle de 9 % et maintenir l’ambition forte en matière d’investissement. Au total, 85 millions d’euros seront investis dans les secteurs prioritaires aux yeux de la collectivité : l’éducation, le développement de la relation aux usagers, les services de proximité, la vie sociale, la solidarité et la transition écologique.

Plus d'infos
sanetpublic800.jpg

Des actions de proximité pour la santé des Nantais.

« La santé de chacun se gagne à plusieurs ! », a affirmé Johanna Rolland, Maire de Nantes, au conseil municipal du 11 octobre. Engagée dans l’amélioration de l’état de santé des populations, la Ville de Nantes avait mis en place un Contrat local de santé en 2012, et le relance pour la période 2019-2024. Au total, 2,7 millions d’euros ont été accordés à la politique de santé publique en 2019. 5 objectifs majeurs traversent ce contrat : favoriser le bien-être psychique des Nantais, favoriser l’accès aux droits et aux soins des publics vulnérables, développer les actions de prévention, de promotion et le parcours de santé de l’enfant, promouvoir des environnements favorables à la santé des Nantais et favoriser le bien vieillir. En poursuivant ses engagements pour créer des environnements favorisant le bien être et la santé, la Ville de Nantes adhère ainsi au Consensus de Copenhague, adopté en 2018 lors du sommet des Maires des villes santé OMS. Elle adhère enfin à la Charte d’engagement Ville et Territoires « sans perturbateurs endocriniens »

Plus d'infos
rapportDD800.jpg

Rapport développement durable

C’est un rendez-vous annuel, la Ville de Nantes rend public son rapport développement durable. L’occasion de faire le point sur la contribution nantaise à la transition énergétique, sur les actions en faveur de la nature en ville et la santé environnementale, à l’échelle de la ville ou des quartiers. On y apprend notamment qu’en 2018, l’objectif zéro produit phytosanitaire utilisé sur l’espace public a été atteint, ou que ce sont pas moins de 50 copropriétés énergivores qui ont bénéficié d’un accompagnement ou d’une information sur la rénovation énergétique. Mais le rapport souligne aussi la volonté d’exemplarité de la collectivité, qui a par exemple mis en place une indemnité kilométrique vélo et poursuivi ses efforts en faveur de la réduction de sa consommation d’électricité.

Plus d'infos
securitemediateur800.jpg

Sécurité et tranquillité publique : médiateurs et vidéoprotection à la pointe est de l’Ile de Nantes

Pour faire face aux problématiques de sécurité repérées sur le secteur de la pointe est de l’Ile de Nantes (nuisances sonores, actes de délinquance...), la collectivité a voté le déploiement d’une équipe de médiateurs de quartiers. Leurs missions ? Aller à la rencontre des habitants pour susciter le dialogue et créer du lien, réguler les comportements gênants ou encore proposer une médiations sur des situations de conflits. « Les missions des médiateurs s’inscrivent dans une synergie avec l’ensemble des acteurs de la tranquillité publique de la prévention de la délinquance ; il est déterminant de créer ou de recréer une relation avec les habitants, notamment jeunes, afin d’envisager de les inscrire dans des parcours et des accompagnements vers l’insertion sociale. », a déclaré Johanna Rolland, Maire de Nantes. La formation et le déploiement des médiateurs de quartier, sera confié à l’agence Optima, déjà responsable des médiateurs sur 8 secteurs Politique de la Ville. La pointe est de l’Île de Nantes bénéficiera également de l’installation de 3 caméras de vidéoprotection d’ici le premier trimestre 2020.

Plus d'infos
1proximite675.jpg

42 millions d’euros pour entretenir et embellir les quartiers nantais

Exercice annuel, le conseil municipal a passé en revue le rapport d’activités 2018 de Nantes Métropole. L’an dernier, la collectivité a investi plus de 42 millions d’euros pour améliorer les espaces publics des 11 quartiers nantais, embellir la ville et répondre aux enjeux de la transition écologique : réfection de voirie et pose de signalisation, aménagement paysager ou de voies cyclables, rénovation de l’éclairage public, réseaux d’eau et assainissement… Ces chantiers, planifiés au long cours dans le cadre de la programmation pluriannuelle des investissements de la Métropole, sont aussi issus des demandes d’habitants, d’associations et d’entreprises, identifiés par les élus de quartier, ou par les citoyens via la fonction de signalement de l’application « Nantes dans ma poche ».

Plus d'infos Consultez les 41 points à l'Ordre du jour de la séance du Conseil municipal du 11 octobre 2019 (PDF ; 63 Ko)