2019-11-15T10:35:58Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/campagne%20respect/respectcamp675.jpg

Actualités Publié le 15 novembre 2019

« Un bonjour fait parfois un bon jour »

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Nantes, Nantes Métropole, la Préfecture et la TAN invitent, dans une nouvelle campagne d’affichage, au respect des agents des services publics.

Image.

Le 5 novembre dernier, un conducteur d’un tramway se faisait violemment agresser par trois jeunes passagers. Le lendemain, en soutien à ses agents et pour dénoncer ce nouvel acte de violence, la direction de la Semitan suspendait la circulation de l’ensemble des bus et des tramways. Pour sensibiliser et mobiliser les citoyens contre ces violences et incivilités, à partir du lundi 18 novembre, les slogans de la campagne initiée par Nantes Métropole, la Ville de Nantes, la préfecture de Loire-Atlantique et la TAN fleurissent de nouveau dans les bus et les tramways, sur les panneaux d’affichage public et les vitrines des commerces de la métropole nantaise et de l’agglomération nazairienne. Objectif : inciter au respect des agents des services publics et les soutenir dans leur mission quotidienne.

Tous mobilisés contre les incivilités et les violences

Au nombre des slogans déclinés cette année : « Tout roule… quand on sait se conduire », « Un bonjour fait parfois un bon jour », « Mer… ci d’être respectueux ». Diffusés dans un univers coloré, ces messages au ton décalé s’inspirent directement d’une campagne participative conduite depuis plusieurs années en Belgique.

En 2018, 84 % des personnes interrogées à l’issue de la campagne indiquaient être « sensibilisées ou très sensibilisées » à ces questions de respect et de civisme. « Notre objectif est de créer du lien entre habitants, usagers et agents du service public », expliquait alors Christine Lassalle, directrice marketing de la Semitan.

C’est déjà ce contexte de recrudescence de violences et d’incivilités dans les transports en commun nantais qui était, en 2017, à l’origine de la première campagne de sensibilisation. « Le respect, tous acteurs, tous concernés » sont de nouveau les maîtres mots d’une opération qui se poursuit jusqu’à la fin du mois de novembre et mobilise un grand nombre d’institutions publiques, acteurs économiques et associatifs de la métropole nantaise et de Saint-Nazaire.