2020-07-17T15:41:56Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/saison%20culturelle/saison%202020%202021/en-attendant-bojangles-675.jpg

Actualités Publié le 17 juillet 2020

15 œuvres théâtrales pour la saison 2020-2021

Rebondissements, questions de société, poésie, humour noir, fantastique, comique : tous les ingrédients sont réunis cette saison pour séduire les amoureux de théâtre !

Signée Victoire Berger-Perrin, l'adaptation de
Signée Victoire Berger-Perrin, l'adaptation de "En Attendant Bojangles" est à voir à Sainte-Luce-sur-Loire le 12 janvier (photo Evelyne Desaux).

« Je brasse de l'air »

Dans « Je brasse de l’air », Magali Rousseau évolue au milieu de ces êtres d’acier qu’elle fabrique depuis dix ans.  Toutes déploient des trésors d’ingéniosité dans des tentatives d’envol que l’on sait vouées à l’échec. « Ce bestiaire d’animaux fantastiques en acier, bois, laiton et plumes, nous emmène tout en finesse et délicatesse au cœur d’un véritable théâtre de l’illusoire », explique Fanny Bariaud, responsable du service diffusion et action culturelle de la ville d'Indre.

« Le K »

Capellia invite le comédien Grégori Baquet (Molière 2014 de la « Révélation Théâtrale ») pour un seul en scène poétique mettant en scène 13 histoires fascinantes, drôles ou effrayantes extraites du recueil de nouvelles « Le K » de Dino Buzzati. « Grégori est un excellent comédien au parcours atypique. Son spectacle est sobre et astucieux », assure François Allaert, directeur de Capellia.

« Oedipe you mother fucker »

Dans un théâtre transformé en salle de concert, une fille et son père parcourent la bande-originale de leur histoire personnelle à partir de figures mythiques qui ont traversées l’histoire littéraire, musicale ou pop : Œdipe et Antigone, Serge et Charlotte Gainsbourg ou encore Frank et Nancy Sinatra. « Un spectacle touchant et intime sur l'amour filial », juge Nolwenn Le Bihan, directrice artistique du Théâtre Universitaire.

« Ravissement »

Librement inspiré de l’histoire de Patricia Hearst, « Ravissement » raconte l'enlèvement d'une jeune fille par un mouvement féministe qui prône l’abolition du capitalisme patriarcal dont elle finira par rallier la cause. « Mise en scène par la nantaise Vanessa Bonnet, cette pièce fait écho à l'une des lignes de force de notre programmation, à savoir la représentation et la place des femmes dans la culture d'aujourd'hui », résume Cyril Jollard, directeur de la Soufflerie.

« Remplir la nuit »

Pris de court dans un théâtre par une apocalypse aussi imprévue qu'annoncée, en pleine répétition d'un Marivaux, des comédiens se retrouvent seuls au monde, perdus dans leur décor. Et reviennent aux racines primitives de l'art, à sa nécessité brute. « Une fable d'anticipation, entre réalisme, tragi-comédie et bouffées de surnaturel », détaille Yvann Alexandre directeur du Théâtre Francine Vasse.

« L'heureux stratagème »

Sentiment, désir, tromperie, mensonge, alliance et stratagème sont au menu de cette comédie de Marivaux à la fois cruelle et délicieuse portée avec justesse par Eric Elmosnino et Sylvie Testud. « Il s'agit d'un spectacle très fin, tant au niveau de la distribution que du décor, qui propose une morale sur la notion de respect que l'on a pour l'autre » apprécie Jérôme Ménard, directeur du Théâtre de la Fleuriaye.

« Un démocrate »

Connaissez-vous Edward Bernays ( 1891-1995) ? Neveu de Freud, inventeur du marketing, champion de la persuasion tous azimuts, Eddie invente dans les années 20 à New York des méthodes de manipulation des masses sans précédent. Pour Sarah Buchy, responsable du service culture de Saint-Sébastien-sur-Loire, « ce spectacle passionnant est une traversée épique et jubilatoire de la vie et l’œuvre de l’un des penseurs les plus influents du XXe siècle ».

« En attendant Bojangles »

Adaptée du roman à succès d’Olivier Bourdeaut et acclamée au Festival Off d’Avignon, la pièce de Victoire Berger-Perrin est une véritable pépite. On y suit avec enchantement la danse de la vie d'un couple éperdu d’amour, souverains magnifiques de leurs châteaux en Espagne. « C'est une pièce qui nous prend au cœur. Impossible de ne pas être séduit par cette histoire d'amour fou et solaire, portée par une troupe talentueuse », certifie Sandy Philippot, chargée de la programmation du théâtre Ligéria.  

« Les secrets d’un gainage efficace »

Les filles de Simone écrivent au théâtre un livre sur le corps des femmes ! De Sartre à Freud, de l’épilation permanente aux premières rides, tout est scruté, détaillé, disséqué pour montrer à quel point les nombreuses injonctions de notre société ont modifié en profondeur la perception que les femmes ont de leur corps. « C’est documenté, extrêmement drôle et pertinent », sourit Sarah Buchy », responsable du service culture de Saint-Sébastien-sur-Loire.

« La Mouche »

Comme dans le film de Cronenberg, Robert, enfermé dans sa petite caravane, va tenter de créer une machine pour se téléporter mais une mouche glissée dans la machine va le transformer en insecte géant. « C'est un spectacle loufoque, un laboratoire d'expérimentations scéniques et visuelles, joué par Christian Hecq et Christine Murillo, récemment récompensés aux Molières », détaille Jérôme Ménard, directeur du Théâtre de la Fleuriaye,

« Le syndrome du banc de touche »

Seule en scène, Léa Girardet réussit à réconcilier le football et le théâtre en faisant le parallèle entre les joueurs de la coupe du monde de 1998 et elle, jeune comédienne qui tente de se faire une place dans le monde du théâtre. « Hymne à la résilience, ce spectacle autobiographique bourré d’humour est une bouffée d’espoir et d’énergie », résume Sarah Buchy, responsable du service culture de Saint-Sébastien-sur-Loire.

« Incandescences »

Après avoir traité des hommes puis des femmes dans deux précédents épisodes, le metteur en scène Ahmed Madani clôt sa trilogie « Face à leur destin » en convoquant la jeunesse des quartiers populaires. Traditions, vie familiale, genre, avenir, sont tour à tour questionnés. « Une performance sociale, politique et poétique », et l’un des coups de cœur de Catherine Blondeau, directrice du Grand T.

« Crocodiles »

Inspiré de l’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari, Crocodiles met en scène la longue odyssée solitaire d'un enfant parti d'Afghanistan à la recherche d'une vie meilleure. « C'est un témoignage poignant, sans amertume, porté par un comédien à l'énergie époustouflante », explique Hélène Berthier, responsable du pôle communication d'Onyx. « Il faut voir ce spectacle et partager cette parole intime et universelle pour comprendre l'urgence de l'exil et l'accueil de l'étranger ! ».

« Jean-Pierre, lui et moi »

En référence à ce frère extraordinaire qui a marqué sa vie, « Jean-Pierre, lui et moi » est une prise de parole inédite, loufoque et théâtrale sur le handicap.  Une traversée intime dans laquelle le comédien incarne toute une palette de personnages.  « Entre fiction et réalité, Jean-Pierre amuse, émeut et nous questionne sur la part de hasard qui guide nos vies », explique Eloïse Auffret, chargée d'action culturelle à la ville d'Orvault.

« Farm fatale »

Dernière création de Philippe Quesne, « Farm fatale » réunit une bande d’épouvantails  au chômage technique et à la tête d’une radio pirate qui se démènent pour sauver la planète. « Dans une forme hyper originale, cette étrange fable parle de l'absurdité des humains qui détruisent lentement mais sûrement leur écosystème », résume Cyril Jollard, directeur de la Soufflerie.