2021-04-15T16:37:21Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/nouveau%20studio%20theatre/Clement%20Pascaud%20Vanille%20Fiaux_675.jpg

Publié le 15 avril 2021

Le Nouveau Studio théâtre bouillonne d’idées

Derrière la façade bleue, les trois compagnies résidentes travaillent à leurs nouvelles productions. La Ville de Nantes, qui met le lieu à leur disposition depuis 2018, a prolongé leur bail jusqu’à la fin 2021.

Le Nouveau Studio théâtre reste fermé au public depuis l'automne, mais continue d'accueillir des artistes en résidence (photos : Soemone et Patrick Garçon).
Le Nouveau Studio théâtre reste fermé au public depuis l'automne, mais continue d'accueillir des artistes en résidence (photos : Soemone et Patrick Garçon).

L’entracte aura été relativement court au Nouveau Studio théâtre. Le lieu de développement artistique, situé au cœur du quartier Saint-Félix, a fermé entièrement deux mois et demi au printemps 2020, pendant le premier confinement. Les portes se sont rouvertes en juin, au grand soulagement des trois compagnies qui y résident de façon permanente depuis trois ans (lire ci-dessous). Deux soirées publiques ont eu lieu en septembre, dans le cadre d’une résidence-diffusion de la compagnie Point Météore.

Depuis novembre et jusqu’à nouvel ordre, l’endroit n’accueille plus de public : « Seules des résidences peuvent être organisées ici », rappelle Clémence Llodra, coordinatrice du lieu. Mais les artistes résidents restent très actifs et les accueils en résidence sont maintenus. Ce fut le cas pour des compagnies nantaises telles que Fitorio Théâtre, INUI ainsi que Jean-Philippe Davodeau du collectif Extra Muros, dont la résidence initialement programmée au printemps 2020 avait dû être reportée.

« Les artistes ont continué à produire, ils ont pu expérimenter, à l’image d’Alambic qui a mis en place trois labos de travail », poursuit Clémence, qui voit chez tous les résidents « l’envie de retrouver le public ». En 2019, le Nouveau Studio théâtre avait organisé plus de cinquante ouvertures au public.

La Ville de Nantes, de son côté, a décidé de prolonger le bail des compagnies résidentes par deux fois : « Elles auraient dû quitter les lieux en juin 2021, elle resteront finalement jusqu’à la fin décembre. »

Paroles d'artistes

Clément Pascaud, Grosse Théâtre

Clément Pascaud, Grosse Théâtre

« Depuis le début avril, je travaille une pièce d’Elfriede Jelinek sur Jackie Kennedy, qui traite de la façon dont une femme se retrouve sous l’influence du pouvoir. C’est un monologue, dit par Vanille Fiaux, avec une mise en scène très plastique et beaucoup de références au cinéma, la télévision… La résidence va durer 15 jours. La période est difficile mais on a au moins l’opportunité de répéter. C’est hyper important d’être actif, ça permet de rester inspiré, inventif. »

Norman Barreau-Gély, Alambic’

Norman Barreau-Gély, Alambic’

« Je continue de travailler sur les journaux de Jacotte Perrier qui avaient donné lieu à une série de podcasts en 2020. Suite à leur diffusion, j’ai été contacté par le festival du journal intime, à Saint-Gildas-de-Rhuys, qui m’a commandé un spectacle pour juin. En parallèle, je prépare avec le Musée d’arts de Nantes une web-série sur quatre artistes présents dans les carnets, qui sera réalisée par Gaëtan Chataigner. C’est une période où j’invente et je fais ! »

Élise Lerat, collectif Allogène

Élise Lerat, collectif Allogène

« En janvier, notre nouvelle création "Feux" a pu être jouée au festival Trajectoires devant des professionnels. C’est une pièce que j’espère maintenant jouer devant du public... Nous devrions être au CCN de Nantes en juin, au TU en octobre, au Quatrain à Haute-Goulaine, et c’est en cours de calage pour la faire tourner ensuite. La crise sanitaire a bien sûr impacté nos plannings, mais je ne l’ai pas laissée entacher mon désir de création, qui est profond. J’ai déjà un nouveau projet en germe ! »