2021-01-27T18:17:56Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/economie-emploi/emploi/entrepriseaccueil675.jpg

Actualités Publié le 27 janvier 2021

Des entreprises qui ont le sens de l’accueil

Être une entreprise accueillante, c’est mettre en place au quotidien des actions concrètes pour l’emploi, la formation, la jeunesse. Une politique soutenue par Nantes Métropole. Focus sur trois d’entre elles.

Au sein de l’entreprise Fidel Fillaud, aux Sorinières, l’accent est mis sur les actions en direction des jeunes, avec notamment l’accueil de stagiaires.
Au sein de l’entreprise Fidel Fillaud, aux Sorinières, l’accent est mis sur les actions en direction des jeunes, avec notamment l’accueil de stagiaires.

Elles étaient 30 l’an passé, elles sont 32 à avoir reçu mardi 26 janvier 2021 l’attestation “Entreprise accueillante”, des mains (virtuelles) d’André Sobczak, 19e vice-président de Nantes Métropole chargé de l’emploi et de la Responsabilité sociétale des entreprises. Cette attestation salue le travail engagé par les entreprises du territoire pour accueillir des stagiaires, faire découvrir leurs métiers, accompagner les personnes éloignées de l’emploi…

“L’entreprise accueillante prend soin de ses collaborateurs”

“Nous sommes un syndicat professionnel qui représente toute la filière, 200 entreprises environ, avec 5000 emplois équivalents temps plein. Cela représente beaucoup d’occasions d’accueillir le public. Nous avons postulé au dispositif “Entreprise accueillante” au nom des entreprises du maraîchage nantais. Ce sont des entreprises accueillantes, avec un “s” !

Nous accueillons des stagiaires de 3e, des plus âgés aussi en alternance, auxquels on propose une période d'immersion avant le stage. Nous organisons des séances d’information collective pour présenter nos métiers, des journées portes ouvertes… Et nous avons créé le dispositif compétences. Nous avons identifié 650 compétences, autour de 35 métiers, et monté des petits modules, très concrets, de montée en compétences, sur 4h ou une journée. En trois ans, nous avons réalisé 2300 montées en compétences par ce biais.

Pour avoir des équipes, des collaborateurs qui s’intègrent bien et trouvent du sens à ce qu’ils apportent à l’entreprise, il faut que l’entreprise leur apporte aussi quelque chose. Le salarié amène ses compétences et son enthousiasme, l’entreprise doit offrir un cadre dans lequel il sait qu’il va progresser apprendre, expérimenter. Cela apporte aux entreprises une meilleure efficacité. L’entreprise accueillante, ce n’est pas que l’entreprise qui communique bien pour attirer, c’est l’entreprise qui prend soin de ses collaborateurs."

Antoine Thiberge, directeur de la fédération des Maraîchers nantais.

“Oxygéner les équipes et créer une certaine fierté”

“Notre candidature a été proposée par une association, Escalade entreprises, qui est notre partenaire pour les actions de l’entreprise vis-à-vis des jeunes. Depuis 5 à 6 ans, ils nous proposent des actions variées, certaines très originales, pour développer cet engagement. Fidel Fillaud distribue des emballages industriels. Nous avons 150 salariés au niveau national, 60 sur le site des Sorinières. Nous avons toujours été très attachés à ne pas nous arrêter à la seule performance économique, à avoir d'autres axes de développement, notamment dans la RSE.

Nous accueillons des stagiaires de troisième, avec des programmes bien formatés pour eux, des stagiaires de bac+1 à bac+ 5 dans les secteurs de la logistique, des RH, du marketing…Avec Escalades, nous accueillons une demi-classe d’un collège local, mais aussi des élèves de classe STMG, nous intervenons régulièrement à la Joliverie, à Saint-Sébastien. Et nous parrainons une ou deux classes du lycée de la Herdrie, à Basse-Goulaine. Nos salariés interviennent en classe pour faire le lien entre les apprentissages et le vécu en entreprise. Nous avons aussi des alternants, nous faisons du speed dating d’entretien de recrutements, des interventions dans les forums métiers…

Pour l’entreprise, c’est intéressant. Cela permet de sortir les équipes, de les oxygéner, cela apporte une nouvelle vision des choses et ça crée une certaine fierté. Et c’est aussi une manière de vulgariser, de préparer nos jeunes à ce qu’ils vont découvrir demain dans le monde de l'entreprise.”

Nadine Sorel, responsable RH chez Fidel Fillaud.

“Le temps passé, les stagiaires nous le rendent largement”

“J’ai toujours travaillé en restauration, c’est un milieu où l’on a l’habitude d’avoir des stagiaires. Je travaille en pâtisserie depuis deux ans et demi, et j’ai eu des demandes de stages depuis le premier jour où je suis rentré. J'ai aussi eu des apprentis. J'aime bien pouvoir manager les jeunes qui ont soif de découvrir. J’essaie de poser des questions, de voir ce qui les intéresse dans le fait de faire un stage chez nous.

On sait aussi que c’est une période difficile pour trouver des stages. On fait donc cet effort pour rendre service à des jeunes qui ont besoin de valider une formation. La plupart des stagiaires sont très motivés, c’est appréciable. Et en pâtisserie-chocolaterie, on n’hésite pas à faire goûter les produits, ça a tendance à les motiver !

Cette semaine, par exemple, j’ai deux stagiaires. On essaie de les prendre sur différentes périodes pour pouvoir leur consacrer un peu de temps. Pour nous, ça demande effectivement du temps, mais les retours sont très sympas. Ils apprennent sur eux-mêmes, sur l'entreprise, sur le monde du travail. Et quand ce sont des  étudiants ou des plus âgés, je le laisse en charge de certains postes dans la cuisine. Le temps que l’on passe à les former, ils nous le rendent largement.”

William Miossec, responsable de la boutique rue de la paix, la Maison Carli.

 

En 2020, les entreprises accueillantes c’est :

500 stages

570 simulations d’entretiens

80 parrainages et tutorats

1500 personnes environ qui ont pu bénéficier de présentations métiers

250 personnes environ qui ont pu visiter des entreprises.

Ça peut vous intéresser