2021-01-09T10:16:33Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/vaccination%20covid/lancementvaccination675.jpg

Actualités Publié le 09 janvier 2021

Covid-19 : la campagne nationale de vaccination démarre à Nantes avec les professionnels de santé

La Ville de Nantes apporte à son soutien à la campagne nationale de vaccination en mettant à disposition l’ancienne gare routière, allée Baco, pour y accueillir un centre de vaccination. Ouvert vendredi 8 janvier, il s’adresse dans un premier temps aux professionnels de santé libéraux de plus de 50 ans ou à risque.

La campagne de vaccination a commencé pour les professionnels de santé.
La campagne de vaccination a commencé pour les professionnels de santé.

Après les premières doses administrées mercredi 6 janvier au personnel soignant du CHU de Nantes, la campagne de vaccination s’accélère avec l’ouverture d’un centre dans l’ancienne gare routière Baco. Les locaux étaient jusqu’à présent utilisés pour réaliser des tests PCR.

Ouvert de 9h à 17h ce week-end puis de 8h à 20h à compter du lundi 11 janvier, ce centre est réservé dans un premier temps aux professionnels de santé libéraux âgés de plus de 50 ans et/ou présentant des facteurs de comorbidité. La prise de rendez-vous se fait via la plateforme Doctolib, des créneaux sont proposés toutes les 5 minutes. L’administration du vaccin est effectuée par des infirmiers libéraux. « C’était une évidence d’être parmi les premiers à me faire vacciner, je le fais pour me protéger et protéger mes patients, souligne Denis Millet, pharmacien nantais et président du syndicat des pharmaciens de Loire-Atlantique. C’est aussi une valeur d’exemple pour montrer que les professionnels de santé ne craignent pas ce vaccin. En espérant convaincre les gens hésitants. »

Le centre permettra de réaliser jusqu’à 300 injections par jour. 3 900 doses ont été livrées mercredi 6 janvier au CHU de Nantes, des approvisionnements sont prévus chaque semaine.

Une « union sacrée » pour mettre en place la vaccination

« Outre la mise à disposition des locaux, nous travaillons activement pour une mise en œuvre rapide de la stratégie vaccinale. Nous sommes prêts à mettre également à disposition des agents pour assurer l’accueil et l’administratif pour soulager les équipes », précise Marlène Collineau, adjointe au maire en charge de la santé.

Les professionnels de santé saluent cette « union sacrée » pour répondre au défi de la vaccination. « Nous rencontrons des formes extrêmement graves du virus chez des patients qui ne présentent pas de comorbidités, il ne tue pas que des personnes âgées ou fragiles, rappelle Karim Asehnoune, président de la Commission médicale d'établissement du CHU de Nantes. Le seul moyen efficace que nous ayons actuellement contre la Covid-19, c’est la vaccination.»

Ça peut vous intéresser