2021-02-12T10:42:57Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/auberge%20jeunesse/aubjeunesse675.jpg

Actualités Publié le 12 février 2021

Malakoff : une auberge de jeunesse en 2023

Les travaux de construction d’un vaste centre de séjour international s’apprêtent à commencer non loin du stade Marcel Saupin.

L’auberge comportera 58 chambres et un camping urbain avec vue sur la Loire sur le toit. Copyright Alexandre Chemetoff.
L’auberge comportera 58 chambres et un camping urbain avec vue sur la Loire sur le toit. Copyright Alexandre Chemetoff.

C’est une bonne nouvelle pour tous les globe-trotteurs, routards et autres « backpackers » : une auberge de jeunesse ouvrira ses portes en 2023 à l’intersection des quartiers Malakoff, Saupin et EuroNantes. Particulièrement appréciées par les jeunes touristes, ces structures cosmopolites et solidaires offrent des solutions d’hébergements et de restauration à bas-coût, une formule idéale pour faire des visites lors d’un court ou d’un moyen séjour. Cet équipement sera le premier établissement d’envergure à voir le jour à Nantes et dans l’ouest de la France.

Ce futur équipement, répond à un besoin identifié par la Ville, qui s’inscrit dans une tradition d’accueil et d’ouverture au monde, en renforçant l’offre de tourisme social et durable sur le territoire. 

Pauline Langlois, adjointe au maire à la Jeunesse et l’Adolescence.

D’un montant de 4,3M€ et financé à hauteur de 500 000€ par la Ville de Nantes, ce complexe sera construit sur 9 étages. Le projet est mené par la Ligue de l’Enseignement/FAL 44 et Habitat44 pour favoriser le tourisme solidaire dans la ville et dans l’ouest ainsi que le droit aux vacances pour tous et la mixité sociale. « Dans notre démarche d’éducation populaire, nous souhaitions compléter l’offre hôtelière existante par une offre plus accessible aux scolaires, aux clubs, avec un positionnement « tourisme urbain et solidaire », explique Yves Pouzaint, Président Ligue de l’enseignement / FAL 44. L

Chambre avec vue

58 chambres, une grande salle de restauration mais aussi des espaces de classes et de coworking ainsi qu’un camping urbain sur le toit permettront d’accueillir différents publics dans une atmosphère chaleureuse et confortable, avec vue sur la Loire. «Les espaces ont été pensés pour accueillir à la fois  les groupes scolaires et sportifs, les classes linguistiques mais aussi les familles et les cyclotouristes », continue Yves Pouzaint.

Crédit : architecte Alexandre Chemetoff.
Crédit : architecte Alexandre Chemetoff.

Le prix de la nuitée individuelle oscillera entre 12€ et 18€ HT et il faudra compter entre 50€ et 60€ environ pour un gîte de plusieurs personnes (bien sûr, il s’agit encore de tarifs prévisionnels). « Ce projet participe à la lutte contre les inégalités et l’exclusion » souligne Michel Ménard, Président d’Habitat 44. Il doit nous permettre de développer un tourisme ouvert à toutes et tous, ancré dans les valeurs et les enjeux de l’Economie Sociale et Solidaire. » Alors que la demande de lits pour des courts séjours reste forte, d’autres projets d’auberges de jeunesses s’apprêtent à naître sur le territoire dans les années à venir afin de compléter l’offre existante.

Ça peut vous intéresser