2023-04-11T17:18:18Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/gauthier800.jpg

Gauthier Bril, jeune espoir du handivoile

Actualités Publié le 11 avril 2023

Le navigateur lucéen de 21 ans, vice-champion du monde de paravoile, prépare sa nouvelle saison.

Gauthier Bril (à gauche) a décroché la médaille d’argent en solitaire et la médaille de bronze en double au championnat du monde de paravoile organisé en octobre 2022 au Japon. © Adamo Aono / 2022 Hansa World Hiroshima.
Gauthier Bril (à gauche) a décroché la médaille d’argent en solitaire et la médaille de bronze en double au championnat du monde de paravoile organisé en octobre 2022 au Japon. © Adamo Aono / 2022 Hansa World Hiroshima.

Bercé par les exploits des navigateurs du Vendée Globe, Gauthier Bril s’est essayé pour la première fois à la voile en 2011 lors d’un stage sur le littoral vendéen. « J’ai aimé ces sensations de liberté, de vitesse et de glisse, se souvient le navigateur de 21 ans. On contrôle le bateau, on joue avec les éléments. L’eau devient un immense terrain de jeu. »

En 2012, il rejoint le club de l’Ancre à La Chapelle-sur-Erdre où il est toujours licencié. Hémiplégique de naissance, Gauthier débute les compétitions avec les personnes valides avant de rejoindre l’équipe de France de paravoile il y a 4 ans. « J’ai moins de motricité fine avec ma main droite et moins de force dans toute la partie droite de mon corps mais je compense avec ma main gauche. » Aujourd’hui, c’est sur son Hansa 303, un bateau adapté, que le navigateur participe aux compétitions. « C’est une coque en plastique de 3,03 m de long fabriquée en Australie. On est assis dans un hamac ou un siège baquet avec un joystick devant soi pour diriger le bateau. »

Les championnats du monde en ligne de mire

Deux fois vice-champion de France de paravoile en 2022, Gauthier Bril décroche également la médaille d’argent au championnat du monde organisé en octobre dernier au Japon. En parallèle, le navigateur lucéen passe son diplôme de moniteur de voile BPJEPS à l’Ancre et donne ses premiers cours à la base nautique municipale de Nantes fin 2022. « J’enseigne à des personnes en situation de handicap et des personnes valides, c’est important de pouvoir transmettre ce que l’on m’a appris. »

En ce début de printemps, il se concentre sur les compétitions à venir. « Je participe à la course croisière Edhec mi-avril et à un championnat de France fin mai qui sera qualificatif pour les championnats du monde. Ma plus grande échéance est au mois d’août avec deux championnats du monde aux Pays-Bas puis en Allemagne. » Ces déplacements coûtent cher : Gauthier Bril recherche activement des sponsors. Le sportif, qui a intégré le programme « Jeune pousse » de l’association Des pieds et des mains, se voit bien suivre les traces de son fondateur Damien Seguin. Le skipper, né sans main gauche, a terminé septième du Vendée Globe en 2020. « C’est un modèle, il permet de parler du handicap. J’ai plein d’objectifs mais je ne veux pas griller les étapes. Le but, c’est surtout de prendre du plaisir ! »

Plan Nautisme : au service du sport pour tous et du haut niveau

Le développement des activités nautiques est une des composantes de la politique sportive municipale et contribue au rayonnement sportif de la ville. À ce titre, Nantes s’est engagée dans le soutien aux associations pratiquant l’aviron, le canoë-kayak et la voile. Son plan pluriannuel associant les fédérations nautiques, les clubs nantais, l’OMS, permet notamment le maintien à niveau des flottes des clubs, la pérennisation des emplois et la structuration des clubs et des activités. Après deux prorogations d’un an des derniers plans nautiques quadriennaux (2017-2020) du fait des impacts de la crise sanitaire sur les activités sportives, la nouvelle convention proposée est établie pour 2 années, jusqu’en 2024, année olympique. Ce plan vise à encourager la pratique de toutes et tous, du plus jeune enfant scolarisé au plus haut niveau de pratique sportive.
Le soutien financier prévisionnel global de la Ville, au titre de l’année 2023, est de 478 K€

La base nautique de Nantes s’engage en faveur du handisport

Depuis plusieurs années, la base nautique municipale accueille le public en situation de handicap. La structure a investi dans 9 Hansa, des bateaux adaptés, et propose trois créneaux dans la semaine : des groupes adultes le mercredi matin et enfants/adolescents le mardi toute la journée et le mercredi matin. « Les personnes naviguent sur Hansa mais nous proposons également de la voile-aviron et des dériveurs topaz, indique Justine Sérot-Lelan, responsable de la base nautique municipale. Les personnes naviguent à deux ou seules pour plus d’autonomie. »
En savoir plus : metropole.nantes.fr/base-nautique