2024-02-07T14:51:48Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/nature-environnement/photovoltaique/solairemetro800.jpg

Tout comprendre des zones de développement des énergies renouvelables

Actualités - Mis à jour le 07 février 2024

Où développer en priorité des énergies renouvelable (ENR) sur le territoire des 24 communes de la métropole ? C'est ce que devront décider ces dernières dans les mois à venir en créant des zones de développement des ENR. Une concertation est en cours jusqu'au 22 février 2024.

L'installation de productions d'énergies renouvelables sera simplifiée et plus rentable dans les zones de développement . © Stephan Menoret
L'installation de productions d'énergies renouvelables sera simplifiée et plus rentable dans les zones de développement . © Stephan Menoret

« Nous sommes à un moment-clé de l’accélération indispensable de notre territoire vers le 100% énergies renouvelables, pose Tristan Riom, vice-président de Nantes Métropole chargé notamment des transitions énergétiques. Nous devons faire les choix de société permettant de réduire nos consommations d'énergie de moitié d'ici 2050, mais il nous faut aussi démultiplier nos succès en matière de réseaux de chaleur, identifier les zones de la métropole qui pourraient accueillir des sites de production et enfin nous doter d’une structure administrative et financière nous permettant d’accompagner pratiquement les projets du territoire, et singulièrement ceux qui sont portés par les communes métropolitaines. La bifurcation en matière d’énergie passera de plus en plus par l’engagement sur le terrain et la réappropriation citoyenne, avec des collectivités qui prendront un rôle grandissant dans la planification énergétique ».

Moins de procédures, des tarifs de rachat plus intéressants

Cette planification énergétique passera notamment par les zones de développement des énergies renouvelables. D’ici au printemps 2024, les 24 communes vont déterminer quelles zones de leur territoire sont propices à l’installation d’énergies renouvelables (solaire, éolien, chaleur renouvelable, méthanisation). Une démarche, accompagnée par la Métropole, qui répond à la loi d’accélération de production des énergies renouvelables (APER), de mars 2023. Dans ces zones, ciblées pour 5 ans, les procédures administratives seront raccourcies et des bonifications tarifaires seront appliquées.

Après un projet de zonage établi avec l’Auran, des concertations seront menées dans les communes avant une adoption en conseil municipal. Objectif : plus de transparence sur les actions des communes et une accélération du développement des énergies renouvelables. Les actions déjà programmées et celles envisagées devraient permettre d'installer jusqu’à 800 GWh sur le territoire d'ici à 2030, et ces énergies pourraient atteindre 19 % de la consommation, si les consommations continuent de baisser. Une démarche importante, mais qui ne suffira pas pour atteindre l'objectif de 20% d'ici à 2030. Il est donc nécessaire que des productions d'énergies renouvelables voient aussi le jour hors de ces zones.

Une concertation à Nantes jusqu'au 22 février

Envie de faire part de vos propositions et observations le projet de carte nantaise des Zones d'accélération ? Vous pouvez le faire depuis le 22 janvier et jusqu'au 22 février, à 17h. Le dossier est accessible pendant la durée de la concertation en version papier dans le hall d’entrée de la mairie centrale de Nantes, 29 rue de Strasbourg à Nantes du lundi au vendredi de 9h à 17h30 et le samedi matin de 9h à 11h45.

Vous pouvez aussi contribuer via un registre dématérialisé, en ligne :