2021-12-09T13:19:03Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20communautaire/CM08102021/conseil-metro-8octobre-21-675.jpg

Article d'info

Débat d'orientation budgétaire, piscine de Rezé, publicité : l'essentiel du conseil métropolitain des 9 et 10 décembre 2021

Le dernier conseil métropolitain de l'année 2021 se déroule sur deux jours, les jeudi 9 et vendredi 10 décembre et en visioconférence. Il a permis la tenue du débat d'orientation budgétaire, la publication du rapport développement durable, et l'adoption de plusieurs mesures d'importance autour des transports, des déchets, de la solidarité, de la publicité ou encore d'équipements sportifs.

 

Revisionnez le conseil métropolitain des 9 et 10 décembre 2021

eco802.jpg

Budget 2022, l'impulsion du nouveau mandat

3,25 Milliards d’euros ! C’est le montant massif que souhaite investir la Métropole entre 2021 et 2026 pour financer les mobilités, les transitions et la transformation urbaine. Un investissement jamais vu pour apporter de vraies réponses aux urgences sociales et écologiques. Il est permis grâce à la bonne santé financière de la Métropole. « Cette stratégie permet de conjuguer sur le territoire une ambition forte pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages et pour favoriser les transitions vers un nouveau modèle de société, soucieux de répondre à l’urgence climatique », a défendu Pascal Bolo, vice-président de Nantes Métropole. En parallèle, le pacte financier de solidarité sera renouvelé pour apporter plus de moyens aux 24 communes de la métropole et les aider dans leurs projets, notamment pour faire face à la pauvreté. 

Budget 2022 de Nantes Métropole
rapportdd-metropole-21-800.jpg

Rapport développement durable : les chiffres clefs pour comprendre la transition écologique du territoire

Dans un projet aussi essentiel que celui de la transition écologique de la métropole, il est essentiel de disposer d'indicateurs fixes et stables. C'est l'objet du rapport annuel sur la situation en matière de développement durable. Il présente les actions marquantes, un tableau de bord des données clefs, les initatives des communes et détaille les actions de l'administration pour aller vers plus d'éco-responsabilité. « Le rapport développement durable est débattu après le débat d'orientation budgétaire, avec des indicateurs fixes, souligne Julie Laernoes, vice-présidente de Nantes Métropole chargée du climat et des transitions écologiques. Cela nous permet d’ajuster et d’intégrer ces informations pour prioriser les dépenses budgétaires. C'est un pas supplémentaire vers un de nos engagements, aller vers un budget vert, analysé au crible de notre effort de réduction de notre empreinte écologique. » 

[Infographie] Les chiffres clefs du rapport développement durable 2021
© Patrick Garçon
© Patrick Garçon

Climat : objectif neutralité carbone en 2050

En 2018, Nantes Métropole adoptait son Plan climat air énergie territorial (PCAET). A mi-parcours, l'évaluation de ce dernier a conduit la collectivité a réhausser ses objectifs. « Le PCAET est composé de deux volets : l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre et l'adaptation au changement climatique, rappelle Julie Laernoes, vice-présidente de Nantes Métropole chargée du climat et des transitions énergétiques. Dans le volet atténuation, nous avions repris la feuille de route transition énergétique issue du Grand débat. Mais ce ne sont pas les seules actions qui figurent dans le plan. Nous avons ajouté des choses déjà faites comme le schéma directeur des énergies, qui fixe la manière dont on va aller vers le 100% énergies renouvelables en 2050 ou encore le label citergie gold, autour d’un plan d’actions partagés. On identifie les marges de progrès, avec un comité de pilotage annuel. L'objectif, c'est la neutralité carbone en 2050.»

Un point d'apport volontaire de déchets alimentaires dans le quartier de Nantes Nord © Céline Jacq pour Nantes Métropole
Un point d'apport volontaire de déchets alimentaires dans le quartier de Nantes Nord © Céline Jacq pour Nantes Métropole

Un troisième programme de prévention des déchets ménagers et assimilés adopté

Réduire de 20% les déchets ménagers collectés en 2030 par rapport à 2010, c'est l'objectif du 3e programme de prévention des déchets ménagers et assimilés adopté (PLPDMA). Aujourd'hui, chaque habitant jette en moyenne 421 kg de déchet par an. Or deux tiers des déchets que nous jetons dans nos poubelles bleues pourraient être compostés ou recyclés. Il est donc essentiel de développer la prévention afin de les réduire au maximum, au stade de la production, de la distribution, de la consommation des objets qu'au moment du geste de tri. Nantes Métropole ambitionne en effet d'atteindre 65% de déchets recyclés ou compostés. Sont donc ciblés les déchest alimentaires, les emballages plastiques, les textiles et objet susceptibles d'être réemployés.  « La politique déchet est au cœur de ces enjeux, insiste Mahel Coppey, vice-présidente de Nantes Métropole chargée des déchets. On est en prise directe avec le quotidien des habitants, mais aussi avec les enjeux globaux de protection des ressources. Sans oublier la formidable potentialité de ces montagnes de déchets qui pourraient devenir des ressources. » 

[Dossier] Déchets : les nouvelles ambitions de la Métropole
© Patrick Garçon
© Patrick Garçon

Nouvelles ambitions pour le pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire

Il concerne 923 000 habitants répartis dans 5 intercommunalités (Nantes Métropole, Saint-Nazaire Agglomération et les communautés de communes Erdre et Gesvres, Estuaire et Sillon et le Pays de Blain). Le pôle métropolitain Nantes Saint-Nazaire se dote d’un nouveau plan d’actions, qui devrait être finalisé et adopté en janvier 2022. Les élus de Nantes Métropole ont pu prendre connaissance de ses grandes orientations. Elles portent sur la transition énergétique, les transports décarbonés, la biodiversité, l’économie. En découleront dès 2022 de premières actions concrètes : accompagnement des entreprises pour développer la production d'énergie solaire, structuration d’un réseau cyclable performant à l’échelle du pôle, sensibilisation aux enjeux du changement climatique…

En savoir plus sur le site de Nantes Saint-Nazaire
longevite800.jpg

Longévité : 25 engagements pour donner suite au Grand Débat

Souvenez-vous ! En 2019, Nantes Métropole organisait un grand débat avec les habitants et les acteurs du territoire sur la question de la longévité. L’objectif ? Réfléchir à des solutions concrètes pour faciliter la vie des aînés dans la métropole. Un sujet d’importance puisque d’ici 10 ans, la population métropolitaine âgée de 65 ans et plus devrait passer de 97 000 à 140 000. Au total, 23 000 citoyens ont participé à ce temps d’échange et ont pu dresser un rapport final. Après les paroles, les actes : près de 130 actions concrètes seront menées dans les années à venir par la Métropole. « Aujourd’hui, nous devons collectivement répondre aux enjeux de nouvelles solidarités, de coopérations, de choix, de cadre de vie, afin de réinterroger durablement nos actions et fonder un nouveau pacte social entre les générations avec la conviction que les seniors sont une formidable ressource pour notre territoire », a déclaré Elisabeth Lefranc, conseillère métropolitaine déléguée en charge de la longévité. 
 

Pour en savoir plus
pub-panneaux-route-clisson-800.jpg

Moins de place pour la publicité d’ici 2024

Après un an de concertation avec les citoyens, les communes et les professionnels de l’affichage, les élus ont arrêté le projet de règlement local de publicité métropolitain (RLPm) qui encadrera l’affichage sur les 24 communes, après son adoption définitive à l'été 2022. Ambitieux, le projet vise à limiter les implantations, libérer le paysage et lutter contre la pollution, avec notamment des restrictions fortes sur les dispositifs lumineux et numériques. Assorti de 24 engagements qui seront appliqués d’ici deux ans, entre 2022 et 2024, il prévoit de réduire fortement le nombre de panneaux. Au total, 1000 supports publicitaires vont devoir être démontés. Sur 70% du territoire, la publicité sera purement et simplement interdite. Les zones agricoles, les zones naturelles et les couloirs paysagers le long des cours d’eau (Loire, Chézine, Cens, Sèvre nantaise…) seront sanctuarisés, et la publicité sur le mobilier urbain proscrite dans un périmètre de 50 m autour des écoles (de la maternelle au collège).

Pour en savoir plus
Une piscine aux normes olympiques sera construite par Nantes Métropole à Rezé (crédit photo : Nantes Métropole).
Une piscine aux normes olympiques sera construite par Nantes Métropole à Rezé (crédit photo : Nantes Métropole).

Piscine olympique, vélodrome, nouveau Creps : Nantes Métropole soutient le sport de haut niveau

Sur la future ZAC Pirmil Les Isles à Rezé et le site actuellement occupé par Transfert – les anciens abattoirs de Rezé -, Nantes Métropole prévoit la construction d’une piscine olympique dotée de deux bassins de dix couloirs chacun. Elle permettra d’accueillir les nageurs de haut niveau, les scolaires, les clubs de natation et le grand public. La future piscine olympique métropolitaine sera livrée au début du prochain mandat. Autres engagements de Nantes Métropole dans le domaine du sport de haut niveau : la rénovation du vélodrome de Couëron et le financement du nouveau CREPS à La Chapelle-sur-Erdre.

En savoir plus sur la piscine olympique de Rezé et le soutien au sport de haut niveau
solidarite800.jpg

Sans-abrisme : 4 projets solidaires financés par la Métropole

Pour lutter efficacement contre le sans-abrisme et le mal-logement, Nantes Métropole a décidé de dédier 1 % de son budget pour soutenir financièrement des projets innovants et concrets portés par ses communes. Ce fonds de soutien, s’élèvera à 10 M€ par an dans ce mandat. Quatre premiers projets vont pouvoir être accompagnés. Parmi eux : l’aménagement d’un terrain temporaire, pour l’accueil de 19 mobile-homes pour les personnes migrantes d’Europe de l’Est à Bouguenais et l’ouverture d'hébergements temporaires pour l’accueil de 28 jeunes migrants à Orvault. Rezé porte également deux projets : des logements temporaires pour l’accueil de familles roms, et un hébergement pour accueillir 20 jeunes migrants et demandeurs d’asile. 

4 projets solidaires soutenus par la Métropole
renov-energetique-21-800.jpg

Une nouvelle aide à la rénovation énergétique des logements sociaux

Nantes Métropole propose une nouvelle aide à la rénovation énergétique pour les logements sociaux s'inscrivant dans la démarche Energie Sprong. Cette démarche européenne expérimentale vise à déployer la rénovation énergétique à un grand nombre de logements sociaux grâce à des groupements de commandes entre les opérateurs sociaux. L’objectif est de garantir des bâtiments neutres en énergie et de lutter contre la précarité énergétique des ménages. Dès 2022, les projets de rénovation pourront bénéficier d'une aide de 1 000€ si elles sont retenues dans le cadre de l’appel à projet MassiReno, et de 11 000 € pour celles qui ne seront pas retenues. 

Ce nouveau dipositif vient s'ajouter à une aide directe à la rénovation énergétique du parc social du territoire métropolitain de 5000 à 10 000€, éco-conditionnée, avec pour objectif d’inciter à atteindre un haut niveau de performance énergétique, disponible depuis 2019 et qui est reconduite. 1098 logements en ont bénéficié depuis sa création. Au total, ce dispositif représente une enveloppe de 5M€ par an pour la Métropole.

bellevue_MAB-800.jpg

Une convention Anru+ en faveur des quartiers populaires

650 millions d’euros sont investis pour améliorer durablement la vie des 54 000 habitants de six quartiers prioritaires de la Métropole : Nantes Nord, Bottière-Pin Sec, les Dervallières, le Grand Bellevue, Rezé Château et Orvault Plaisance. Nantes Métropole poursuit son engagement en signant une convention Anru+ (Agence nationale pour la rénovation urbaine) pour le financement de trois projets expérimentaux et innovants qui permettront d’accélérer la transition écologique de ces quartiers populaires. Bellevue en transitions, soutenu à hauteur de 1,1 million d’euro sur la période 2021-2025, intègre 4 initiatives associatives : la petite ferme urbaine, le marché alternatif de Bellevue, un tiers-lieu dédié aux transitions et une filière de valorisation des déchets. La ferme urbaine des Dervallières et la serre bioclimatique de Nantes Nord fertile, projets lauréats des « Quartiers fertiles » de l’Anru en 2021, sont également soutenues à hauteur de 342 500 euros et 272 517 euros.

Pour en savoir plus

À savoir

L'essentiel des conseils métropolitains précédents