2020-03-05T15:26:41Z

Composter et broyer ses déchets : conseils et aides à l'achat

Pour réduire les déchets, plusieurs possibilités existent : compost, lombricompost, broyeur... Nantes Métropole vous conseille dans votre choix et propose des aides à l'achat.

Ce que vous trouverez :

Pourquoi et quoi composter ?

C'est un réflexe naturel : le compost favorise la vie du sol, améliore sa fertilité et sa teneur en humus.
C’est un réflexe économique : plus besoin d’aller à la déchèterie, plus besoin d’acheter de l’engrais !
C’est un réflexe écologique : il réduit le volume de nos ordures ménagères.

Voici la liste non exhaustive de ce que vous pouvez déposer dans votre compost :

Composter chez soi

Le compost en tas

Bien adapté en milieu rural, le compost en tas est un compost à l'air libre. Aux tailles et aux tontes, on ajoute les déchets de cuisine et cela fabrique du compost en grande quantité. Pas besoin d’acquérir ou de construire un composteur. Pour réussir le compost en tas, il faut alterner les apports (tailles, déchets alimentaires, tontes...) et tasser au pied. Il faut aussi vérifier l’humidité, arroser si besoin et aérer le tas.

Le compost en bac

Idéal en jardin de ville, les déchets sont stockés dans un bac clos et discret, le composteur. Pour réussir son compost en bac, le principe est le même que pour le compost en tas : alerter les apports, vérifier l'humidité et arroser si besoin, aérer le compost.

Le lombricomposteur

Le lombricompostage permet, grâce à des vers disposés dans un lombricomposteur, de réduire les déchets alimentaires et de les transformer en compost et en jus. Au démarrage, déposez, en plus des vers, des matières riches en carbone (papier journal, carton, boîte d’œufs déchirée, etc.) dans le fond du bac et humidifiez-les. Ajoutez-y une fine couche de terreau et déposez progressivement les déchets de cuisine. Evitez les températures extrêmes (en plein soleil...).

Composter entre voisins

Des composteurs collectifs de proximité existent, permettant entre voisins de faire et de retirer du compost. Vous participez, de temps à autre, à la gestion et à l’entretien du composteur. C’est une solution pratique pour les foyers qui ne sont pas dotés de jardin ou équipés de matériel individuel. C’est aussi une démarche citoyenne, écologique et conviviale qui facilite le lien social.

Un broyeur permet de couper les végétaux (branches, arbustes, rameaux...) en petits morceaux, appelé broyat. Le broyat obtenu est utile pour équilibrer le compost en apport de matière carbonée, pour faire du paillage au pied des végétaux, ou directement dans la terre pour l’enrichir.

L'utilisation des déchets à la maison et au jardin
L'utilisation des déchets à la maison et au jardin

Des aides de Nantes Métropole

Nantes Métropole propose des aides à l'achat d'un composteur, d'un lombricomposteur ou d'un broyeur.

Composteurs collectifs et formation au compostage

Nantes Métropole accompagne également la mise en place d'un composteur collectif au sein d'un quartier.
Des ateliers pratiques et gratuits sont organisés pour se former au compostage.
Consultez les formations proposées par Compostri.
Pour en savoir plus, contactez l'association Compostri, missionnée par Nantes Métropole :
Contactez Compostri au 09 82 45 22 21 ou contact@compostri.fr.

Les composteurs collectifs ont rouvert

Les sites ont rouvert selon les précautions d’usage de sécurité et sanitaire, avec un affichage des nouvelles consignes sur les sites notamment :

  • réduire au minimum ses déplacements, ne se déplacer au composteur que lorsque le bioseau est plein
  • respecter les distances de plus d’un mètre entre plusieurs personnes, pas plus de dix personnes simultanément sur le site, éviter tout contact physique
  • bannir temporairement l’apport de mouchoirs et de papiers essuie-tout usagés dans les composteurs partagés
  • chaque déposant déverse le contenu de son bioseau puis repart sans avoir touché les outils
  • port d’un masque et des gants personnels des habitants référents de site et désinfection de l’ensemble des outils après utilisation
  • lavage des mains après avoir manipulé les outils, les cadenas, les bioseaux, en faisant attention de ne pas porter les mains à la bouche, yeux, nez …

Astuces pour réduire ses déchets

Choisissez des plantations locales et à faible croissance

En choisissant des végétaux qui ne nécessitent pas de tailles régulières, en privilégiant des essences locales, à faible croissance, vous taillez moins souvent et produisez moins de déchets végétaux.

Faites du paillage pour limiter l'arrosage et les désherbants

Avec la technique du paillage, recouvrez le sol avec des matériaux d’origine végétale, pour limiter l’évaporation et la pousse de mauvaises herbes. C’est un geste écologique car le paillage retient l’humidité en cas de fortes chaleurs et limite donc l’arrosage.  C’est un geste économique, car plus besoin d’acheter du paillage dans le commerce ni de désherbants chimiques qui polluent les sols.

Utilisez l'herbe coupée pour enrichir le sol

Avec le mulching, si votre tondeuse dispose de la fonction broyage fin, la tonte de pelouse peut rester sur la pelouse : elle se dégrade facilement et vient fertiliser le sol de votre jardin. Avec le paillage, disposez l’herbe coupée sèche au pied des plantations. Le reste de l’herbe coupée peut rejoindre, en petite quantité, le compost. Attention, une trop grande quantité de tonte risque de le déséquilibrer.

Ça peut vous intéresser

Contact

Nantes Métropole
2 Cours du Champ de Mars
44 923 Nantes Cedex 9

Tél. 02 40 99 48 48
(du lundi au vendredi de 8h30 à 18h)