2019-05-02T10:12:40Z

Actualités Publié le 02 mai 2019

À la Chantrerie, une « haie morte » bientôt pleine de vie...

La ferme de la Chantrerie est désormais en partie clôturée par une « haie de Benjes », intéressante technique de clôture alliant utilité et esthétique tout en favorisant la biodiversité. A découvrir lors des Dimanches à la ferme, dont la saison  débute ce 5 mai.

Jeudi 25 avril, les 22 élèves de la classe de CM1/CM2 de l'école du Linot sont venus à la ferme de la Chantrerie participer à la construction d'une haie de Benjes (du nom d'un biologiste allemand promoteur de cette technique ancienne) : « Il s'agit d'une haie « morte », explique Alice Ollivaud, médiatrice scientifique au Service des espaces verts et de l’environnement (Seve) de la Ville de Nantes. « On plante deux rangées de piquets distantes d'environ un mètre, et on remplit l'espace créé de branchages entrelacés horizontalement. Le tout devient un refuge pour quantité d'insectes, de rongeurs, d'oiseaux, d'araignées, de mollusques et de lézards. Ils y trouvent abri et nourriture. Au fil du temps, les matériaux se décomposent, créent de l'humus qui à son tour attire des invités. La haie évolue, on ajoute des branchages au fur et à mesure, et souvent les graines apportées par le vent et les déjections des hôtes y poussent... Cette évolution pourra d'ailleurs faire l'objet de futures animations d'observation de ces phénomènes. »

Écologique et économique

Pour éviter la traversée du site de la Chantrerie par des véhicules, il était nécessaire de le clôturer : « Une partie de l'enceinte touche le rucher, c'est là que nous avons choisi d'utiliser la technique de Benjes, et d'en faire une animation pour les élèves de l'école proche, en cours de labellisation E3D (école ou établissement en démarche de développement durable). » Accompagnés par Élodie Lebarbey, apprentie au Seve dans le cadre d'un BTS « Gestion et protection de la nature », les enfants ont d'abord collectivement reçu des explications sur le chantier et sa vocation. Ensuite, en deux groupes, ils ont alternativement visité la Chantrerie, ses ruches et sa miellerie, et participé à la confection de la haie. « Ces douze mètres de clôture font désormais pleinement partie de la ferme d'éveil. Cette technique est intéressante, non seulement pour favoriser la biodiversité, puisqu'un véritable écosystème s'y développe, mais aussi pour résoudre la question de la gestion des déchets de taille, en tant qu'alternative au broyage, au compostage ou au transport en déchèterie. » Un panneau informatif expliquera aux visiteurs le principe de la « haie morte », alternative écologique et économique aux matériaux non naturels utilisés classiquement pour des clôtures.

Comme la Maison de l'Erdre, le centre horticole du Grand-Blottereau et le Jardin des plantes, la ferme de la Chantrerie est gérée par le service Jardins collectifs et animations éducatives du Seve. Ces quatre sites accueillent chaque année 10 000 élèves des écoles maternelles et primaires de Nantes.

À noter

Dimanches à la ferme

Pour découvrir (entre autres) la nouvelle haie, la saison des « dimanches à la ferme » commence le 5 mai, de 10h à 18h, par une fête d'ouverture autour de nombreuses animations : découverte de la ferme et de ses activités, lectures, spectacle, fanfare, chorale... La ferme sera ensuite ouverte au public chaque dimanche jusqu'au 23 juin, puis du 1er septembre au 20 octobre.