2019-07-09T13:49:38Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/triporteur%20ehpad/baladetriport675.jpg

Actualités Publié le 09 juillet 2019

EHPAD : des balades en triporteurs pour les seniors

La Ville de Nantes a investi dans deux triporteurs qui permettent aux résidents des EHPAD de prendre l’air en toute sécurité.

2 triporteurs ont été achetés par la Ville.
2 triporteurs ont été achetés par la Ville.

« C’est vraiment très agréable mais ça décoiffe : j’ai failli perdre mon chapeau !», s’amuse Denise, résidente de l’EHPAD Madeleine alors qu’elle pose le pied sur la ligne d’arrivée de sa balade en triporteur. « Je suis très contente de pouvoir sortir de ma résidence en toute sécurité et de revisiter le quartier où j’ai grandi, poursuit-elle. »

Tout comme les autres résidents de 6 EHPAD nantais, cette «enfant du quartier », native du Quai Magellan, peut désormais profiter régulièrement des balades en triporteur mises en place par la Ville de Nantes avec l’initiative de l’association A Vélo Sans Age. Après  plusieurs mois d’expérimentation, l’opération a été officiellement lancée mercredi par une démonstration à la guinguette du Belvédère ! La Ville a investi 12 800 euros dans l’achat de 2 triporteurs. Ils sont pilotés par le personnel des EHPAD mais aussi des bénévoles, pour des balades d’une heure dans le quartier, au rythme tranquille de 8 kilomètres-heure.

Créer du lien intergénérationnel

« Le but est de profiter et de s’évader, à son rythme, explique Marion Bauvais, directrice de l’EHPAD Madeleine, ce n’est pas qu’un moyen de déplacement mais une activité écolo qui permet de créer du lien intergénérationnel entre les résidents des EHPAD, les bénévoles et les soignants. » Chaque balade est également une manière de stimuler cognitivement les personnes les plus dépendantes.

Catherine Piau, adjointe à la solidarité intergénérationnelle, félicite quant à elle l’impact positif des balades sur le quotidien des seniors : «  Ça casse la routine et ça crée de la complicité et du sourire entre les gens du quartier, par sa forme originale, le triporteur invite forcément à la discussion. » Une formation d’une demie-heure suffit pour apprendre à conduire un triporteur. Si le cœur vous dit de rejoindre l’équipe des Pédaleurs, inscrivez-vous auprès de A Vélo sans Age.

Ça peut vous intéresser