2019-10-03T10:26:40Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/boite%20livres/boitlivreboyer675.jpg

Actualités Publié le 03 octobre 2019

Une boîte à livres installée à Port-Boyer

En septembre dernier était inaugurée la boîte à livres de Port-Boyer, imaginée par deux mamans d’élèves du groupe scolaire. Quelque 250 ouvrages enfants, ados, adultes et en langues étrangères s’empruntent au gré des envies.

« J’emprunte, je lis, je rapporte, je dépose » est-il indiqué sur la boîte à livres.
« J’emprunte, je lis, je rapporte, je dépose » est-il indiqué sur la boîte à livres.

Les étagères des livres pour enfants et pour ados sont les moins garnies. « Ce sont les ouvrages qui s’empruntent le plus » se réjouissent Marion Guiter et Zoé Jan. Ces deux mamans d’enfants en grande section sont les deux instigatrices de la boîte à livres qui a fait son apparition, à la rentrée de septembre, rue de l’Éraudière, aux abords du groupe scolaire de Port-Boyer. « Tous les ans, l’école organise une foire aux livres. Mais certains parents n’ont pas les moyens d’en acheter. Et d’autres n’ont pas toujours le réflexe d’aller à la bibliothèque en emprunter. » indiquent-elles.

L’idée de la boîte à livres gratuite, ouverte à tous et à portée de main était née. Le bureau des projets de Nantes Erdre et le Centre communal d’action sociale du quartier leur apportaient un coup de pouce financier. L’atelier d’insertion Atao forgeait une chic boîte. Et les livres affluaient. Leur fonds est aujourd’hui riche de quelque 350 ouvrages, tous genres confondus. « Nous avons notamment reçu des livres en langues étrangères, en japonais, en chinois, en berbère, en russe… » se félicitent-elles. En un mois de présence, la boîte à livres a trouvé son public. Spontanément, d’autres parents commencent à s’en occuper. Pour faire vivre encore un peu plus le lieu, les deux jeunes femmes ont d’ors et déjà prévu d’organiser sur place des séances de lecture pour les élèves de primaire et du collège voisin. « Nous avions un peu peur que les gens n’osent pas franchir le pas. » Voilà Marion et Zoé rassurées.

Toute l’actualité de la boîte à livres de Port-Boyer sur Facebook