2019-02-13T17:31:35Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/HipOpsession/dj-fly-675.jpg

Actualités Publié le 13 février 2019

DJ Fly et ScratchLab, le top du turntablism

DJ sets, battle, table ronde et rencontres. Pour sa 15e édition, Hip Opsession invite DJ Fly et le collectif ScratchLab à explorer l’art du turntablism.

DJ Fly
DJ Fly © Johan Faure

« Le turntablism est différent du DJing, il s’agit de faire de la musique à partir de l’outil, d’utiliser la platine comme un véritable instrument », explique Simon, de ScratchLab, un collectif qui développe la pratique de cette sous-culture historique du hip-hop. Les machines au centre d’une discipline, dont le scratch est la technique la plus connue. Pour DJ Fly, sacré « Greatest Word DMC champion » en 2008, le turntablism « se définit par sa créativité, sa complexité, et son originalité ».

Hip Opsession s’offre donc les moyens d’explorer cette facette de la culture hip-hop en lui dédiant quatre temps pendant le festival. Le 14 février, lors de la soirée Back dans les Bars, les DJ sets de CLB et Vizualise ouvriront le bal au Coup du Lapin. Une carte blanche a également été confiée à ScratchLab pour une soirée à Trempolino, le 26 février. La table ronde « L’art du turntablism, une vision du DJing » permettra ainsi de partager avec les initiés comme les néophytes autour du matériel, des pratiques et de l’esprit du turntablism. Le 2 mars, toujours à Trempolino, une rencontre avec DJ Fly est organisée.

Et pour finir en beauté, puisque, comme le rappelle le champion de la discipline, « c’est un art qui relève du challenge », la soirée « Kontrol Yo Hands » verra s’affronter les spécialistes du scratch, dans la Galerie des Opsessions.   

Quatre rendez-vous à Nantes

A lire aussi